Skip to main content

La LNH n'ira pas aux Jeux olympiques de 2018

La Ligue annonce que le calendrier 2017-18 sera formulé sans une pause pour les Jeux de Pyeongchang

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

La LNH a annoncée lundi qu'elle n'allait pas participer aux Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang, mettant fin à cinq participations consecutives aux Jeux d'hiver depuis 1998.

« Nous avons précédemment été clairs en affirmant que, même si la grande majorité de nos équipes sont fermement opposées au fait de chambouler le calendrier de la saison 2017-18 pour permettre à certains joueurs de la LNH de prendre part aux Jeux olympiques, nous étions ouverts à entendre les arguments des autres parties ayant un intérêt dans le dossier (ex. : le CIO, l'IIHF, la NHLPA, etc.) afin d'inciter le Bureau des gouverneurs à ré-évaluer leur position sur le sujet », a écrit la LNH dans un communiqué.

« Plusieurs mois se sont écoulés et aucun dialogue significatif n'a été entrepris. Au contraire, le CIO a affirmé que la participation de la LNH aux Jeux de Pékin en 2022 était conditionnelle à sa participation à ceux de 2018 en Corée du Sud. La NHLPA a aussi confirmé qu'elle n'avait aucun intérêt ni aucune intention de s'engager dans des discussions qui pourraient rendre la participation olympique plus attrayantes pour les équipes. Étant donné la situation, afin de clarifier les choses et de mettre un terme aux informations contradictoires et aux spéculations erronées, ceci confirmera notre intention de procéder à la finalisation du calendrier de la saison régulière 2017-18, sans y inclure de pause pour permettre aux joueurs de la LNH de participer aux Jeux olympiques d'hiver. Nous considérons désormais que le dossier est clos. »

Le commissaire de la LNH Gary Bettman a souvent répété dans les derniers mois que les propriétaires étaient opposés à une participation olympique pour différentes raisons. La plus importante est la pause de 17 jours requise dans le calendrier régulier au mois de février, à un moment où la saison de football de la NFL est terminée et où celle du baseball de la MLB n'a pas encore commencé.

« Je crois que les réalités d'une participation olympique sont plus apparentes pour notre Bureau en ce moment et je pense que ça fait en sorte que la pause suscite moins d'enthousiasme », avait dit l'adjoint au commissaire de la LNH, Bill Daly, lors de la fin de semaine du Match des étoiles à Los Angeles au mois de janvier. 

« Bien franchement, nous ne voyons pas les bénéfices du point de vue de la ligue, sans manquer de respect à l'organisation olympique. »

La LNH a mené des sondages au Canada et aux États-Unis afin de déterminer si les partisans étaient en faveur de la pause dans le calendrier de la LNH au mois de février pour permettre aux joueurs de prendre part aux Jeux olympiques. Aux États-Unis, 73 pour cent des gens ont indiqué qu'ils n'étaient pas en faveur de la pause. Au Canada, 53 pour cent des répondants étaient contre cette mesure.

« Je pense que le sentiment chez les équipes est que la pause est très dérangeante en ce qui a trait à la saison et le sujet amène beaucoup de négativisme », avait dit le commissaire Bettman à la conclusion de la rencontre annuelle des directeurs généraux, le 8 mars, à Boca Raton.

La LNH a participé à tous les Jeux olympiques d'hiver depuis 1998 alors qu'un total de 706 joueurs y ont pris part, en moyenne 141 par saison.

Le Comité international olympique (CIO) a déboursé les coûts de participation de la ligue associés avec le voyagement, les assurances et l'hébergement pour les joueurs et leurs invités, mais il avait indiqué à la LNH qu'il cesserait de le faire pour le tournoi de 2018.

Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) René Fasel a indiqué que la fédération avait l'argent pour couvrir les coûts, mais le commissaire Bettman a déclaré qu'il était inquiet que ces fonds proviendraient d'actifs qui serviraient autrement à faire grandir le sport aux niveaux mineurs.

Le commissaire a ajouté que plusieurs équipes étaient inquiètes à propos de l'impact de la participation olympique sur la saison de la LNH en termes de blessures et de calendrier condensé causé par la pause au mois de février.

Le capitaine des Islanders de New York John Tavares, Henrik Zetteberg des Red Wings de Detroit, Aleksander Barkov des Panthers de la Floride et l'ancien attaquant des Panthers Tomas Kopecky ont tous subi des blessures qui ont mis fin à leur saison lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Zetterberg est revenu au jeu pour deux matchs en séries éliminatoires alors que les Red Wings ont perdu en cinq matchs contre les Bruins de Boston en première ronde. D'autres joueurs ont raté quelques matchs à leur retour.

La variation du nombre de joueurs appelés par leur équipe nationale parmi les formations de la LNH a aussi eu des impacts sur les résultats lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Par exemple, les Red Wings ont envoyé 10 joueurs, un sommet dans la ligue, aux Jeux olympiques de 2014 et ont perdu en première ronde. Les Kings de Los Angeles ont fourni six joueurs et ont gagné la Coupe Stanley. Les Red Wings et l'Avalanche du Colorado ont envoyé 10 joueurs aux Jeux olympiques de Turin en 2006 et ont perdu au premier et au deuxième tour des séries, respectivement. Les Hurricanes de la Caroline avaient envoyé cinq joueurs et ont mis la main sur la Coupe Stanley.

« Le fait d'avoir un calendrier condensé peut causer de la fatigue chez les joueurs et le potentiel de subir une blessure est plus important, a indiqué le commissaire Bettman au Bureau des gouverneurs au mois de décembre. Je crois qu'après en avoir fait cinq, la fatigue peut entrer en ligne de compte. »

L'Association des joueurs réagit

Dans un communiqué publié lundi soir, l'Association des joueurs de la LNH (NHLPA) a indiqué que « les joueurs sont extrêmement déçus et sont en total désaccord avec la décision sans vision de la LNH de ne pas participer aux Jeux olympiques ».

« Les inconvénients que peuvent causer les Jeux olympiques sur le calendrier de la prochaine saison sont un petit prix à payer comparativement à l'occasion de faire valoir notre sport et nos meilleurs joueurs sur cette énorme scène internationale.

« Une occasion unique se présente avec les Jeux olympiques de 2018 et de 2022 en Asie. La LNH pense peut-être que c'est pénalisant pour le CIO ou les joueurs, ou les deux, de ne pas avoir fait d'importantes concessions aux propriétaires afin de les inciter à accepter de les laisser participer aux Jeux de PyeongChang. Au lieu de ça, cette décision va empêcher la croissance de notre beau sport tout en passant à côté d'une occasion de rejoindre les partisans d'à travers le monde.

« De plus, la LNH prend cette décision après que les problèmes financiers reliés aux assurances et au transport des joueurs eurent été résolus par le CIO et l'IIHF. Les efforts de la ligue pour blâmer les autres pour sa décision sont aussi regrettables que la décision elle-même. Les joueurs de la LNH sont patriotiques et ils ne prennent pas cette décision à la légère. Les opinions des joueurs doivent être prises en considération avec respect. C'est la décision de la LNH et elle lui appartient entièrement. Elle est très défavorable pour le sport, les joueurs et les millions de fidèles amateurs de hockey. » 

 

En voir plus