Skip to main content

La garantie de P.K. Subban s'est réalisée dans le match no 3

Le défenseur de Nashville a honoré sa promesse, et a aidé à neutraliser les Penguins

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

NASHVILLE - La garantie d'une victoire dans le match no 3 de la Finale de la Coupe Stanley samedi provenait du défenseur des Predators de Nashville P.K. Subban.

Ce fut à ses coéquipiers de trouver une façon de faire en sorte qu'elle se réalise en s'occupant des petits détails. Les Predators ont vaincu les Penguins de Pittsburgh 5-1 dans le match no 3 au Bridgestone Arena, où ils ont célébré le premier match de la Finale de la Coupe Stanley de l'histoire à être disputé à Nashville.

Les Penguins mènent la série quatre de sept 2-1. Le match no 4 aura lieu à Nashville lundi (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN).

« En fin de compte, ce qui a été dit avant la rencontre ne veut rien dire, a mentionné Subban. Le match est terminé et nous avons gagné. Nous nous tournons maintenant vers le match no 4. »

Roman Josi a obtenu un but et deux passes pour les Predators, devenant ainsi le premier défenseur à récolter au moins trois points dans un match de la Finale depuis Duncan Keith avec les Blackhawks de Chicago en 2010. Josi a déjà représenté l'un des secrets les mieux gardés de la ligue, un défenseur créatif capable de passer beaucoup de temps sur la glace sans que l'on puisse observer une baisse de rendement.

L'entraîneur des Predators Peter Laviolette a louangé la constance dont fait preuve Josi à chacun des matchs. Les mauvaises soirées de Josi sont rares.

« Vous avez effectué une excellente évaluation, a expliqué Laviolette. Il est l'un des joueurs les plus constants de la Ligue nationale de hockey. Chaque jour à l'entraînement et à chacun des matchs, il offre le même rendement.

« Il est un excellent défenseur sur toute la surface de la patinoire. Il joue aussi bien en zone défensive qu'en zone offensive. »

Le système des Predators est également idéal pour Josi.

« Il permet aux défenseurs de s'impliquer dans le jeu, a précisé Josi. [Laviolette] souhaite que nous nous impliquions et que nous provoquions également des choses en zone offensive.

« Tout le monde voulait élever son jeu d'un cran un peu, toute l'équipe. Nous savions que nous pouvions mieux jouer. Je crois que l'équipe a accompli de l'excellent travail. »

Le défenseur des Predators Mattias Ekholm a choisi le bon moment pour marquer son premier but des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 en plus d'amasser une passe. À des moments cruciaux, les Predators ont neutralisé le dangereux jeu de puissance des Penguins pour un deuxième match de suite. 

Pittsburgh montre un rendement de 0-en-10 en avantage numérique au cours des deux dernières parties. Subban a expliqué que les joueurs qui évoluent à court d'un homme font un meilleur travail pour bouger leurs jambes.

« Nous faisons du bon travail pour bloquer des tirs et pour tenter de limiter leur temps et leur espace, a souligné Subban. C'est difficile. C'est dur. Nous allons devoir continuer à travailler aussi fort pour connaître du succès en infériorité numérique. »

Finalement, et ce n'est pas la moindre des choses, les attaquants des Penguins Sidney Crosby et Evgeni Malkin n'ont pas décoché le moindre tir au filet. 

« Ce sont deux grands joueurs, et c'est le résultat d'un effort collectif, a évoqué le défenseur des Predators Ryan Ellis. Ce n'est pas seulement les défenseurs qui font ce travail, ce sont aussi les attaquants qui aident les défenseurs.

« Nous avons fait de l'excellent travail durant toute la série afin de limiter leurs chances de marquer, mais ils ont été opportunistes, et [Rinne] a de nouveau été incroyable ce soir pour nous. Ce fut un bien meilleur effort de la part de notre équipe. » 

Tard dans la rencontre, un Crosby frustré s'est engagé dans une curieuse joute verbale avec Subban, selon le défenseur des Predators.

« Habituellement quand un joueur vous insulte pendant un match ou après, il aborde votre performance, a précisé Subban. Ou un sujet personnel. Mais il m'a dit que j'avais mauvaise haleine. Je ne sais pas pourquoi il a dit ça parce que j'utilise un rince-bouche avant les matchs. Je pense que j'ai très bonne haleine. » 

Le gardien des Predators Pekka Rinne pourrait bien avoir fourni la meilleure déclaration dans la controverse entourant l'haleine de Subban.

« C'est un gars qui a de la classe, a dit Rinne en parlant de Subban. Il utilise toujours la soie dentaire. »

En y allant de sa garantie, Subban a aidé à retirer une portion de l'attention de sur Rinne, dont le travail était scruté à la loupe après les deux premiers matchs de la série.

Il ne faisait aucun doute que Subban allait se faire demander s'il avait une prédiction pour le match no 4. Les membres des médias qui entouraient Subban - qui ont brièvement été distraits par l'échange portant sur le rince-bouche - sont éventuellement revenus à la charge en abordant le sujet des prédictions.

« Comme je l'avais dit avant le match no 3, nous allons gagner le match et nous irons de l'avant, a répété Subban. Nous allons donc aller de l'avant » 

Subban avait une autre prédiction en vue du match no 4.

« Si vous pensez que c'était bruyant aujourd'hui, je peux vous assurer que ça le sera encore plus pour le match no 4 », a-t-il promis.

En voir plus