Skip to main content

La frustration gagne les Bruins

Boston n'a pa été en mesure de protéger son avance en troisième période

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - Tout semblait enfin tomber en place en deuxième période. Les Bruins de Boston avaient retrouvé tout ce qui avait fait d'eux une excellente équipe en saison et qui leur avait permis de se rendre aussi loin en séries éliminatoires : la possession de rondelle, l'échec avant qui force les revirements et le succès en avantage numérique.

En retard 2-0 après 20 minutes, ils se sont emparés de l'avance 3-2 en troisième période. Enfin, tout semblait fonctionner.

Puis, tout s'est écroulé.

À partir du moment où Patrice Bergeron a inscrit un but en désavantage numérique à 6:36 en troisième période pour prendre l'avance 3-2, les partisans des Bruins réunis au TD Garden avaient espoir que leurs favoris créeraient l'égalité 2-2 dans la série. C'était jusqu'à ce que Steven Stamkos marque, six minutes plus tard.

Video: TBL@BOS, #4: Stamkos fait 3-3 sur un revirement

La prolongation a finalement été requise et le défenseur Dan Girardi a donné la victoire 4-3 au Lightning à 3:18 en redirigeant une passe pour permettre à Tampa Bay de s'emparer d'une avance de 3-1 dans la série et, par le fait même, d'une chance d'en finir à domicile dimanche lors du match no 5 (15 h HE; NBC, CBC, TVAS).

La frustration était palpable dans le vestiaire des Bruins. Particulièrement en raison du fait que, comme le dit le gardien Tuukka Rask, « c'était probablement notre meilleur match. Ça n'a pas tourné à notre avantage. »

Les Bruins ont encore une fois connu un difficile départ et tiraient de l'arrière 2-0 en première période après les filets de Brayden Point et Nikita Kucherov, en avantage numérique. Mais ils sont revenus de l'arrière et ils pouvaient en être fiers.

Mais ils étaient aussi en colère.

Les Bostoniens étaient d'avis que sur le but de Stamkos, une pénalité aurait dû être appelée à l'endroit de Kucherov, qui avait entraîné Charlie McAvoy dans une chute. La rondelle s'est retrouvée sur la palette de l'attaquant J.T. Miller, qui a immédiatement remis à Stamkos. 

« J'ai fait le tour du filet et Zdeno [Chara] m'a crié de lui envoyer la rondelle par la bande. J'ai suivi la bande pour faire un jeu en patinant, mais je n'ai jamais été capable de m'exécuter, a raconté McAvoy. Vous pouvez interpréter cela comme vous voulez. Je sais comment je me sens et je préfère ne pas commenter. »

Malgré tout, il y a plusieurs éléments positifs à retenir dans ce match pour les Bruins. Ils ont marqué deux fois en avantage numérique, la première fois quand David Pastrnak a frappé la rondelle au vol dans le filet adverse à 15:28 en première période. Le deuxième but est venu à 2:04 au deuxième engagement, sur un tir sur réception de Bergeron du cercle des mises en jeu droit qui a porté la marque à 2-2.

À LIRE: Girardi tranche en prolongation | Premier trio recherche aide

Le dernier clou semblait enfoncé dans le cercueil du Lightning après un superbe but de Bergeron en désavantage numérique, aidé par Brad Marchand qui décampait sur le côté droit avant de servir une passe parfaite à son coéquipier après avoir battu Victor Hedman et Kucherov. Bergeron n'a eu qu'à rediriger derrière Andrei Vasilevskiy pour faire 3-2.

Les Bruins avaient l'avance. Ils avaient la foule de leur côté. Cette victoire leur appartenait et ils allaient égaler la série.

Soudainement, tout leur a échappé.

« On tirait de l'arrière 2-0, ce n'est pas ce que l'on voulait, mais il y a beaucoup de cœur dans ce vestiaire, a mentionné McAvoy. On s'est battu pour revenir de l'arrière, on était en bonne position, et de voir le match nous échapper de la sorte, c'est vraiment poche. »

Video: TBL@BOS, #4: Marchand met la table pour Bergeron

Positifs ou non, les Bruins devront rapidement tourner la page. Ils ne sont qu'à une défaite de voir leur saison prendre fin. Leur objectif est maintenant simple : gagner dimanche.

« On devra jouer du hockey désespéré », a martelé Bergeron.

La tâche s'est davantage compliquée pour les Bruins quand ils ont vu Krug s'écraser lourdement dans la bande, cheville devant, lors d'une collision par derrière avec l'attaquant du Lightning Alex Killorn à 8:30 en troisième période. Krug a été vu sortant du TD Garden à l'aide de béquilles, avec une attelle autour de son pied. L'entraîneur-chef Bruce Cassidy a spécifié qu'il s'agissait d'une blessure au bas du corps et que le cas de Krug serait réévalué quotidiennement.

« Nous sommes dos au mur, donc on doit livrer la marchandise, a dit McAvoy. On ne peut plus penser à autre chose maintenant. C'est dommage, mais nous devrons prendre la situation en mains. On va maintenant se rendre à Tampa Bay avec l'intention de gagner le match. »

Les Bruins se retrouvent face à une situation inverse à celle de la première ronde. Ils menaient la série face aux Maple Leafs de Toronto 3-1, avant de perdre les matchs no 5 et 6.

Il y a peut-être une leçon à tirer de ce qui s'était passé.

« J'ai déjà mentionné à quel point il y avait du caractère dans ce vestiaire, donc, c'est le temps de le prouver, a martelé Bergeron après la rencontre de vendredi. Toronto nous a montré que c'est difficile d'aller chercher la quatrième victoire, donc on doit se présenter au match no 5. Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini à ce que je sache. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.