Skip to main content

La Finlande à l'avant-scène au repêchage de la LNH

Les changements philosophiques que le pays a apportés rapportent des dividendes

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BUFFALO - L'ancien défenseur de la LNH Janne Niinimaa estime que la Finlande va récolter en fin de semaine, à l'occasion du repêchage 2016 de la LNH, les fruits des changements qu'elle a apportés au hockey mineur au cours des dernières années.

Déjà vendredi, trois des espoirs du pays scandinave de 5,5 millions d'habitants ont été réclamés parmi les cinq premiers choix - une première historique pour la Finlande - par des équipes canadiennes au cours de la première ronde de la séance au First Niagara Center.

L'ailier droit Patrik Laine a été sélectionné par les Jets de Winnipeg au deuxième rang, le joueur de centre Jesse Puljujarvi a été choisi par les Oilers d'Edmonton en quatrième position, une place devant le défenseur Olli Juolevi qui a été réclamé par les Canucks de Vancouver.

Un quatrième, l'attaquant Henrik Borgstrom, a été appelé au 23e rang par les Panthers de la Floride.

Dix autres ont été réclamés au cours des tours subséquents, samedi.

« C'est une situation exceptionnelle pour notre pays », a commenté Niinimaa au cours d'une récente entrevue avec LNH.com. « Depuis quelques années, on assiste à l'émergence d'une nouvelle vague de jeunes très doués. Notre équipe junior a été championne du monde il y a deux ans ainsi que cette année. »

Niinimaa, choix de deuxième tour des Flyers de Philadelphie en 1993 qui a disputé 741 matchs dans la LNH, est un témoin privilégié de l'évolution du hockey finlandais à titre d'analyste à la télévision pour les matchs de la Liiga, la ligue élite finlandaise, ainsi que lors de compétitions de la Finlande sur la scène internationale.

Le réseau pour lequel il œuvre a même assuré la couverture des rencontres de la Finale de la Coupe Stanley dernièrement entre les Sharks de San Jose et les Penguins de Pittsburgh. 

« La Finlande a procédé à une refonte en profondeur après avoir constaté le désastre du programme de 'fair play' qu'on avait mis de l'avant, il y a une dizaine d'années, a-t-il expliqué. Un programme qui plaçait tous les jeunes sur le même pied. Tout le monde avait le même temps de jeu, les plus talentueux ne jouaient pas davantage.

« On a fait un virage à 180 degrés sur le plan philosophique en privilégiant le développement des surdoués, tant sur la glace qu'à l'extérieur. On a harmonisé ça à travers tout le pays. Il n'y a maintenant qu'une seule façon de faire les choses en Finlande. C'est le facteur le plus important. »

Niinimaa, qui a porté les couleurs des Canadiens de Montréal en 2006-07, a pu suivre les exploits de Laine (Tappara) et de Puljujarvi (Karpat) dans la Liiga cette saison. Il n'y a aucun doute dans son esprit : tous deux sont voués à un brillant avenir dans la LNH.

« On a à faire à deux jeunes exceptionnels. Ils ont des personnalités et des styles très différents, mais ils travaillent très fort et ils ont offert un niveau de constance dans leur performance très impressionnant pour des jeunes qui évoluaient dans une ligue d'hommes. »

Laine, un ailier droit qui mesure 6 pieds 4 pouces, est un franc-tireur, un marqueur-né, qui possède une dégaine qui rappelle à Niinimaa celle de l'illustre Brett Hull. Rien de moins.

« Il peut décocher des tirs comme je n'ai pas vu un jeune de 18 ans le faire depuis longtemps. Il tire de partout et de n'importe quel angle. Son tir sur réception est tout simplement foudroyant. Il utilise un bâton très flexible qui lui permet de générer beaucoup de puissance. Dans la Ligue finlandaise, on ne le surveillait pas très étroitement et il s'en est donné à cœur joie (17 buts, 33 points, en 46 matchs). »

Puljujarvi, un ailier droit qui mesure 6 pieds 3 pouces et a amassé 28 points (13-15) en 50 matchs, est le prototype du joueur moins flamboyant, mais très efficace dans tous les aspects.

« Dans son équipe, il évoluait sous les ordres de l'entraîneur de l'équipe nationale (Lauri Marjamaki). Il lui a enseigné les rudiments du jeu en défense. Il est plus complet, légèrement en avance sur Laine à ce chapitre. Puljujarvi a une personnalité plus terre-à-terre. Laine est plus extraverti. Il fait davantage garçon du sud. Il a en lui une saine arrogance. Il n'y a rien de mal à ça.»

Niinimaa dit qu'on ne peut pas réellement faire de comparaisons entre Laine et Teemu Selanne, le meilleur marqueur finlandais de l'histoire de la LNH, hormis le fait qu'ils lancent tous les deux de la droite.

« Le principal atout de Selanne, c'était sa vitesse. Ses premières foulées étaient impressionnantes. Laine est plus imposant physiquement. Il possède le même sens inné de marqueur que Selanne. »

Niinimaa a moins vu à l'œuvre le défenseur Juolevi puisqu'il a porté les couleurs des Knights de London dans la Ligue junior de l'Ontario (OHL). Il le connaît tout de même très bien.

« Il est très talentueux. Sa principale qualité, c'est son intelligence au jeu. Quand il ajoutera du muscle à sa charpente, il va s'établir comme un défenseur de premier plan dans la Ligue nationale. »

En voir plus