Skip to main content

La Finale est à la portée de Craig Anderson et les Sénateurs

Le vétéran gardien veut profiter au maximum de ce qui pourrait être sa dernière occasion de remporter la Coupe Stanley

par Chris Stevenson / Correspondant LNH.com

OTTAWA -- À une victoire de sa première participation en Finale de la Coupe Stanley, le gardien des Sénateurs d'Ottawa Craig Anderson ne veut pas gâcher ce qui pourrait être la dernière occasion en or de sa carrière de 16 saisons dans la LNH.

Les Sénateurs affronteront les Penguins de Pittsburgh lors du match no 7 de la finale de l'Association de l'Est au PPG Paints Arena jeudi (20h H.E.; TVA Sports, CBC, NBCSN). Le gagnant accédera à la Finale de la Coupe Stanley, où il fera face aux Predators de Nashville dès lundi.

« Tu ne sais jamais si ça va t'arriver à nouveau », a déclaré Anderson, 36 ans, mercredi. « Quand tu es jeune, tu crois toujours, "Ça ira mieux la prochaine saison". Mais quand tu atteins cet âge-ci, tu n'as presque plus de "prochaines saisons". Tu dois profiter au maximum des occasions qui se présentent, et si tu es aussi chanceux de te retrouver dans la position où nous sommes au présent, c'est sûrement un grand honneur.

« Il faut profiter du moment, mais demeurer concentré en même temps. Même si tout le monde aime dire, "Ça ira mieux la prochaine saison", si tu poses la question à tous les joueurs qui ont été dans ma situation, ils te diront que le temps file. »

C'était une saison mouvementée pour Anderson et les Sénateurs. Il a pris un congé de deux ans au début du mois de décembre afin d'être aux côtés de son épouse Nicholle qui subissait des traitements pour un cancer de la gorge. Après son retour au jeu, il a aidé les Sénateurs à finir la saison régulière au deuxième rang dans la section Atlantique.

Anderson et les Sénateurs ont remporté leur série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est après avoir perdu les matchs no 3 et no 4 face aux Rangers de New York.

Ils sont venus de l'arrière pour remporter le match no 6 par la marque de 2-1 mardi après avoir été écrasés 7-0 par les Penguins dans le match no 5 dimanche, quand Anderson a été retiré du match après avoir cédé quatre buts sur 14 lancers.

Anderson a effectué 45 arrêts dans le match no 6. S'il lui faut une autre performance de 45 arrêts afin de remporter le match no 7, il l'acceptera.

« Tout ce qu'il faut, a-t-il dit. Je pense qu'il faut être préparé pour tout et demeurer aussi concentré que possible. Je ne crois pas que le nombre de tirs reçus soit important. »

Les Sénateurs savent qu'ils devront faire un meilleur travail devant Anderson par rapport au match no 6 s'ils veulent augmenter leurs chances d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2007.

« Andy a connu un match incroyable pour nous, a dit l'attaquant des Sénateurs Clarke MacArthur. Nous n'avons pas enregistré beaucoup de tirs (30), mais je crois que nous avons fait un meilleur travail au centre de la patinoire. Nous étions opportunistes, comme nous l'avons été pendant toute la saison. Tout peut arriver dans un match no 7.

« Nous devons être un peu plus tenaces à l'attaque. Nous ne voulons pas leur donner autant de temps dans notre territoire. En même temps, nous avons fait dévier beaucoup de leurs tirs et nous les avons gardés à la périphérie. Nous apporterons de petites modifications, mais nous voulons reproduire notre performance de mardi soir, jeudi. »

L'entraîneur des Sénateurs Guy Boucher, qui avertit constamment son équipe des périls d'une bataille offensive face aux talentueux Penguins, a été d'accord.

« L'objectif est de générer plus de buts que l'adversaire, c'est ce que nous avons fait [mardi]. C'est tout ce que nous voulons, a dit Boucher. Nous devons tenter de l'emporter de la même façon. Il n'y a aucune autre façon pour nous. Ça s'est manifesté dans ces derniers matchs. Nous avons tenté de gagner d'une autre façon et nous avons été rossés. »

En voir plus