Skip to main content

La famille Molson montre son intérêt pour acquérir le Canadien

LNH.com @NHL

MONTREAL - Un nouvel acteur s'est manifesté dans l'éventuel rachat du Canadien de Montréal, mardi. La famille Molson songe effectivement à faire une proposition pour acquérir l'équipe de la Ligue nationale de hockey.

Geoffrey E. Molson, membre du conseil d'administration de Molson Coors et représentant de Molson Coors au conseil d'administration du club de hockey Canadien, a en effet confirmé que la famille Molson est intéressée à faire une offre pour l'achat du Canadien.

"L'objet de l'annonce d'aujourd'hui est de dévoiler en toute transparence le fait de considérer la possibilité de présenter une offre", a révélé M. Molson dans un communiqué. Il a pris soin d'ajouter que cette annonce ne concerne que lui-même et sa famille immédiate, dont ses frères Andrew et Justin, et non pas la société Molson Coors.

Il n'est pas écarté, par ailleurs, que la famille Molson fasse une offre seule ou avec d'autres partenaires.

Geoffrey Molson, âgé de 38 ans et fils de Eric H. Molson, a été élu au conseil d'administration de Molson Coors à l'assemblée annuelle de la société, le 13 mai, à Montréal. Il est présentement vice-président responsable du marketing chez Molson Canada.

La famille Molson et la famille Coors sont les actionnaires de contrôle de Molson Coors, qui détient 19,9 pour cent de la propriété du Canadien et du Groupe Spectacles Gillett.

La famille Molson, soit directement soit par l'entremise de la brasserie Molson, a été associée au club de hockey Canadien depuis 1957 alors que les frères Thomas et Hartland Molson avaient acquis l'équipe du sénateur Donat Raymond. Pendant la période où elle en a eu le contrôle, le Canadien a remporté 11 de ses 24 coupes Stanley.

Au moins quatre autres groupes ont montré leur intérêt à acheter le Canadien de Montréal, le Centre Bell et le Groupe Spectacles Gillett depuis que l'actuel propriétaire, George Gillett, a donné le mandat à BMO Groupe financier d'évaluer toutes les possibilités sur ses entreprises québécoises, dont la vente du Canadien. M. Gillett doit refinancer des prêts importants en juillet prochain.

Parmi ces groupes, il y aurait BCE qui s'est notamment associé à l'ancien directeur général du Canadien, Serge Savard, et au Fonds de solidarité de la FTQ. Quebecor a également manifesté son intérêt.

Deux autres groupes provenant des Etats-Unis sont sur les rangs.

En voir plus