Skip to main content

La famille Howe demeure accueillante malgré le deuil

Elle a ouvert ses bras aux milliers de partisans, de membres des médias et de dignitaires

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

DETROIT - Une fois que les funérailles de Gordie Howe eurent pris fin et que les dignitaires eurent quitté la Cathedral of the Most Blessed Sacrament mercredi, le fils de Howe, Mark, se tenait à l'extérieur, épuisé e émotif.

Gordie est décédé vendredi à l'âge de 88 ans après une longue bataille contre la démence, les crises cardiaques et d'autres maladies. La famille a accueilli des visiteurs pendant plus de 12 heures au Joe Louis Arena mardi. Tout était maintenant terminé, et la famille et les amis se dirigeaient vers un dîner privé.

« C'est tout simplement difficile, peu importe que vous sachiez que cette journée allait survenir, a confié Mark aux journalistes. Je suis extrêmement heureux que mon père ait été en mesure de s'accrocher pendant aussi longtemps vers la fin. Je voulais vraiment être avec lui. Je lui caressais le front lorsqu'il est parti, et… »

Mark a craqué.

« Je suis désolé », a lancé Mark.

Un agent de sécurité a placé sa main sur l'épaule de Mark. Les journalistes ont dit à Mark qu'il en avait assez dit.

« Non, a répondu Mark. Ça va aller. »

Mark s'est repris.

« C'était important pour moi, a poursuivi Mark. Notre famille est forte, et je veux remercier profondément ma mère et mon père pour cela. »

Cela en dit long sur les regrettés Colleen et Gordie Howe, et sur la manière dont leurs enfants ont composé avec la situation au cours des deux derniers jours.

Gordie Howe n'était pas seulement Monsieur Hockey. Il était papa. Il était un époux, le père de quatre enfants, grand-père de neuf petits-enfants et arrière-grand-père cinq fois. Si vous avez perdu un être cher, vous savez à quel point cela peut être difficile, et à quel point vous voulez vous refermer sur vous-mêmes et ignorer le monde extérieur.

La famille a toutefois compris ce que Gordie Howe signifiait pour le reste du monde et pourquoi. Il était aimé, et pas seulement parce qu'il était un excellent joueur de hockey, l'un des plus grands de tous les temps, si ce n'est pas le plus grand. Il a été aimé parce que, autant il était robuste sur la patinoire, autant il était gentil, ouvert et accueillant hors de celle-ci.

Alors sa famille était prête à être ouverte et accueillante dans un des moments les plus durs.

L'exposition en chapelle ardente et les funérailles ont attiré des visiteurs importants en complets, comme le commissaire de la LNH Gary Bettman, Wayne Gretzky, Scotty Bowman et un important contingent d'autres membres de la communauté du hockey. La famille a également pris le temps de recevoir les partisans qui arboraient des chandails et des T-shirts des Red Wings de Detroit, plus de 15 000 d'entre eux mardi, et quelques centaines mercredi.

« Je sais à quel point il est respecté par tous ceux qui ont pratiqué ce sport, a noté Mark. Je ne connais pas un seul autre être humain qui pouvait briser des dents, affliger des coupures, des bosses et des bleus, donner des coups de poing et des coups de coude sur le nez, et tout de même être vénéré par ceux qui ont reçu ce traitement.

« Je crois toutefois que papa se conduisait d'une certaine manière, quelque chose qui ne s'apprend pas et qui ne peut être enseigné. Il avait un impact spécial sur tous ceux qu'il rencontrait, et selon moi, c'est ce qui le distinguait de tous les autres athlètes.

« Mon père n'a jamais corrigé qui que ce soit dans notre famille. Autant ses petits-enfants que ses arrières-petits-enfants. Tant qu'il a vécu, il a respecté chaque personne sur cette planète. Il n'a jamais jugé les gens. Il a accepté les gens comme ils étaient, et je crois que c'est pourquoi il a été un homme aussi aimé. »

Mark a remercié les médias, son frère Murray pour son éloge et le révérend J.J. Mech pour son homélie. Il a affirmé qu'il n'aurait jamais été capable de terminer son discours s'il avait eu à parler de son père pendant la cérémonie.

« C'est un moment difficile, mais nous savons à quel point mon père était un être humain fabuleux, et nous tentons de célébrer sa vie, a ajouté Mark. C'est difficile pour moi en ce moment.

« Beaucoup de gens voient et sont témoins de cette avalanche d'amour pour la première fois. Nous en avons été témoins tout au long de notre vie. Nous l'avons vécu. Nous avons partagé cela avec maman et papa pendant toutes ces années.

« Comme je l'ai dit au cours de mon discours d'intronisation au Temple de la renommée, il le modèle que j'ai tenté de suivre en tant qu'être humain. Malheureusement, je ne peux atteindre les mêmes standards, mais j'essaie.

« Nous sommes cependant reconnaissants d'avoir vécu autant de merveilleuses années et d'avoir fait partie de la vie merveilleuse de mon père. J'espère et je prie que lui et maman passent maintenant de beaux moments ensemble. »

 

En voir plus