Skip to main content

La façon dont jouerons certains joueurs mercredi décidera de leur avenir à Ottawa

LNH.com @NHL

OTTAWA - Bryan Murray porte deux chapeaux avec les Sénateurs d'Ottawa. Si celui de directeur général a été mis de côté au cours du dernier mois afin que celui d'entraîneur-chef prenne toute la place, il reprendra le dessus mercredi, alors que son club pourrait bien disputer son dernier match de la saison.

La raison est bien simple: Murray a hâte de voir comment certains de ses joueurs se comporteront alors que leur saison est en jeu. La façon dont certains joueurs joueront pourrait avoir une incidence sur les décisions que Murray prendra cet été.

"Je pense à ça tout le temps, de quelle façon nous apporterons des ajustements pour ne pas nous retrouver dans la même situation qu'en deuxième moitié de saison ou au cours des séries, a spécifié Murray, mardi. On doit s'attarder aux joueurs qui travaillent fort et qui donnent tout ce qu'ils ont afin d'aider cette organisation à aller de l'avant. Le match de mercredi en sera un important indicateur."

Pour les amateurs des Sénateurs, le match de mercredi pourrait être la dernière occasion de voir certains visages familiers dans l'uniforme local. On peut penser à Wade Redden, qui a passé toutes ses 11 saisons dans la LNH à Ottawa. Le vétéran défenseur de 30 ans deviendra un joueur autonome sans compensation à compter du 1er juillet prochain. Avec certains gros contrats qui entreront en vigueur cet été - ceux de Jason Spezza, Dany Heatley et Mike Fisher, entre autres - il pourrait ne pas y avoir de place pour Redden sur la liste de paie.

Ray Emery, qui n'a débuté qu'un seul match depuis que Murray a remplacé John Paddock derrière le banc pourrait aussi quitter pour d'autres cieux. Des rumeurs laissent planer un rachat de contrat dans son cas. Et c'est sans compter que Cory Stillman, Martin Lapointe, Shean Donovan, Mike Commodore, Chris Kelly, Randy Robitaille et Luke Richardson deviendront aussi joueurs autonomes sans compensation.

Quand - si - les Sénateurs seront éliminés, Murray devra également se demander si les changements doivent être encore plus importants, s'il doit poursuivre avec son noyau actuel ou faire des modifications plus drastiques. Après avoir débuté la saison à 15-2 quelques mois après avoir perdu en finale de la coupe Stanley, les Sénateurs sont maintenant à un match d'être balayés en première ronde des séries.

Sans aucun doute, certains demanderont que le noyau de joueurs soit changé à Ottawa. Spezza n'est pas de cet avis.

"Je pense sincèrement que nous sommes assez bons, a-t-il défendu. Nous avons un noyau assez jeune et nous prenons de l'expérience. Nous n'aimons pas nous retrouver dans cette position et c'est frustrant pour tout le monde. L'année dernière, nous avons connu d'excellentes séries et nous marquions de gros buts, mais cette année, nous n'avons pas été en mesure de faire la même chose.

"La bonne nouvelle, c'est que nous sommes encore jeunes et que nous apprendrons de cette expérience. Je pense que ce serait bien drastique que de détruire le noyau de joueurs dont nous disposons. On apprend ensemble ici."

En voir plus