Skip to main content

La discipline essentielle à Nashville au premier tour

Les Predators tiennent à jouer de manière intelligente contre les Ducks et leurs puissantes unités spéciales

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - Les Predators de Nashville savent que les unités spéciales seront un facteur important quand viendra le temps de déterminer le gagnant de leur série contre les Ducks d'Anaheim en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest.

Le premier match aura lieu vendredi au Honda Center (22 h 30 (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN, FS-TN).

 

Anaheim a terminé la saison régulière au premier rang de la ligue en avantage numérique (23,1 pour cent) et en infériorité numérique (87,2 pour cent). Nashville sait que la discipline sera de mise afin d'éviter de passer trop de temps au banc des punitions, et que l'équipe devra se montrer opportuniste sur le jeu de puissance.

« Nous sommes évidemment au courant de leurs statistiques, cela fera partie de notre duel, a noté l'attaquant des Predators Mike Fisher. Une partie de notre stratégie sera d'être intelligents, et de profiter de nos chances quand elles se présenteront. Nous savons que les unités spéciales seront des facettes importantes de cette série, alors nous voulons nous assurer d'offrir notre meilleur rendement à ce chapitre. Espérons que nous aurons l'avantage dans cet élément de la série. »

Les Predators avaient hâte de renouer avec les séries éliminatoires depuis leur élimination en six matchs par les Blackhawks de Chicago en première ronde la saison dernière.

« C'est fantastique, a déclaré le capitaine Shea Weber. Je pense que si vous demandez à n'importe quel joueur dans le vestiaire, il vous dira qu'il s'agit de la meilleure période de l'année. C'est pour cela que nous jouons. Nous sommes enthousiastes. Nous aurons beaucoup de temps pour nous entraîner, ce qui est une bonne chose. Nous pourrons pratiquer certaines choses avant de nous envoler vers Anaheim pour le début de la série. »

Les Ducks et les Predators seront les dernières équipes à entrer en action dans le tournoi printanier, mais la possibilité de bénéficier trop de temps libre n'inquiète pas les Predators. Ils pensent que cette pause de six jours n'aura pas d'incidence sur leur rendement vendredi.

« Je pense que tout ira bien, a affirmé l'entraîneur des Predators Peter Laviolette. Il existe deux écoles de pensée à ce sujet. D'un côté, les joueurs sont reposés, de l'autre, ils doivent continuer à jouer, mais ils sont en congé pendant un long moment. Il faut aussi comprendre que l'autre équipe ne joue pas non plus. En y pensant bien, ils ont joué [dimanche] alors eux aussi seront au repos pour quatre ou cinq jours. Je ne m'inquiète pas à ce propos. Je préfère que nos joueurs soient en santé et prêts à jouer. »

L'attaquant des Predators Miikka Salomaki a pris part à la totalité de l'entraînement lundi. Il a raté les trois derniers matchs de la saison régulière en raison d'une blessure non divulguée.

 

En voir plus