Skip to main content

De l'ombre pour Kinkaid et Fleury

La défaite en prolongation des Canadiens face aux Devils est venue assombrir la soirée spéciale des deux hommes

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Keith Kinkaid aurait pu demeurer silencieux qu'on aurait facilement pu deviner les émotions qui lui traversaient l'esprit, quelques instants après avoir accordé le but de la victoire à Kyle Palmieri en prolongation.

Le gardien auxiliaire du Tricolore rangeait son équipement en laissant tomber avec nonchalance les différentes pièces au fond de son sac. La réponse à la première question de son point de presse a été précédée d'un long sourire de dépit et de hochements de tête.

À LIRE AUSSI : Les mauvaises décisions coûtent un point au CHLes huées n'ont pas dérangé Subban

On peut le comprendre. Même après avoir effectué 39 arrêts et avoir connu une soirée de travail fort convaincante, l'homme de 30 ans a tout de même encaissé une troisième défaite en quatre départs avec le Tricolore - contre ses anciens coéquipiers des Devils du New Jersey de surcroît.

« C'est une défaite difficile à avaler, a-t-il déclaré. C'était une grande motivation de les affronter. Je me sentais bien et prêt devant le filet. Ça semble être la norme maintenant. Dans mes bons matchs, je ne peux aller chercher deux points tandis que je le fais quand je ne suis pas à mon meilleur.

« Le plus important, c'est que nous récoltions un point. »

Et ce point, aussi décevant soit-il, il a été acquis en grande partie grâce à lui. C'est ce que ses coéquipiers ont à peu près tous répété. Plusieurs des 43 tirs qu'il a reçus ont été décochés de la périphérie, mais il a quand même eu à se dresser devant des tirs sur réception et à bout portant de l'enclave.

Il ne s'agissait pas nécessairement d'arrêts spectaculaires, mais ils étaient fort importants. Le genre d'arrêts qu'il n'avait pas été en mesure de faire à ses départs précédents. Malgré tout ce bon travail, il a tout de même accordé au moins quatre buts pour la quatrième fois en autant de sorties.

D'un point de vue positif, il a au moins réussi à franchir la barre psychologique du taux d'efficacité de ,900 pour la première fois de la saison en concluant la soirée à ,907.

« Mon travail est de permettre à mon équipe d'aller chercher deux points et je ne l'ai pas fait ce soir, a commenté Kinkaid. Je dois retourner à la planche à dessin. La bonne chose, c'est que je me suis senti très bien et très alerte pour la première fois de la saison. Je vais continuer de travailler. »

Une première pour Fleury

Il y a eu Nick Suzuki, Victor Mete et maintenant Cale Fleury. Après avoir vu ses coéquipiers inscrire le premier but de leur carrière plus tôt cette saison, le défenseur de 20 ans a fait de même de manière spectaculaire face aux Devils.

Video: NJD@MTL : Un premier dans la LNH pour Fleury

L'arrière a reçu une superbe passe de Phillip Danault au haut des cercles avant d'effectuer quelques manœuvres et de battre Mackenzie Blackwood d'un tir du revers précis du côté du bouclier. Il s'agissait accessoirement de son premier point en 15 matchs dans la LNH.

Malgré la frustration qui régnait dans le vestiaire de l'équipe, Fleury avait du mal à cacher son large sourire.

« Je n'ai pas eu autant de temps dans l'enclave depuis fort longtemps, a-t-il rigolé. J'étais heureux d'en profiter. Je suis content que ce soit un beau but, mais j'aurais pris n'importe quoi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.