Skip to main content

La décision de suspendre Ovechkin n'a pas été difficile à prendre, assure le préfet de discipline de la LNH

LNH.com @NHL

TORONTO - Colin Campbell croyait tout savoir des réactions et des examens minutieux... jusqu'à ce que son adresse de courriel se retrouve sur Internet durant les dernières séries éliminatoires.

"En à peu près trois heures j'avais reçu environ 600 courriels", s'est rappelé Campbell mercredi.

Et aucun d'entre eux ne visait à féliciter pour son travail le préfet de discipline de la LNH, l'une des figures les plus critiquées dans le monde du hockey.

Rares sont les semaines où il ne se produit pas un coup ou un jeu qui attire non seulement une flopée de reprises télévisées, mais aussi des débats sur la pertinence d'une suspension - et sa durée.

La campagne n'est vieille que deux mois et déjà, Campbell a suspendu 15 joueurs, pour un total de 32 matchs.

Plusieurs de ces supensions ont suscité une foule de commentaires à la radio, dans le journal et à la télévision, sans oublier parmi les amateurs.

"Il y a toujours des débats au sujet des matchs, sur ce qui est bien et sur ce qui ne l'est pas, car les talk-shows sont nombreux et les raisons sont multiples pour en parler, reconnaît Campbell.

"Il y a peu d'échanges ces jours-ci alors il faut bien discuter de quelque chose."

L'accroissement de la couverture médiatique et de l'attention portée au hockey est l'un des plus grands changements à être survenus depuis 1998, année où Campbell est devenu vice-président exécutif senior de la LNH et directeur des opérations hockey.

Il n'ignore pas que plusieurs critiquent la politique disciplinaire du circuit et l'absence de sanctions précises pour chaque infraction. Mais selon lui, il s'agit d'une tâche impossible.

"Nous tentons de faire preuve de constance, explique Campbell. Mais c'est difficile car plusieurs facteurs et critères entrent en jeu lors de chaque incident."

Le préfet de discipline assure qu'il n'est pas plus difficile de suspendre un joueur vedette que de suspendre l'homme fort du Canadien de Montréal Georges Laraque, puni la semaine dernière.

Ainsi, mardi, Campbell a infligé une suspension de deux matchs à Alex Ovechkin. La veille, l'attaquant vedette des Capitals de Washington avait sorti son genou pour frapper Tim Gleason, des Hurricanes de la Caroline.

Plus tôt cette saison, Campbell avait imposé une amende à Ovechkin pour un autre incident. C'est pourquoi il lui a fait savoir qu'il aurait intérêt à se calmer un peu.

L'attaquant russe a clairement indiqué qu'il ne voyait aucune raison de modifier son approche. Mercredi, il a même laissé entendre qu'il pourrait bien revenir encore plus "fâché", et plus déterminé à jouer de façon physique.

La LNH l'aura certainement à l'oeil.

En voir plus