Skip to main content

La confiance règne chez les Blackhawks après leur victoire face aux Canucks

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Les jeunes et rapides patineurs des Blackhawks de Chicago sont de retour dans la Ville des Vents, revigorés par leur victoire face aux Canucks de Vancouver lors du deuxième match de leur série demi-finale de l'association Ouest, samedi soir.

Il faut dire que leur dernier séjour loin de la maison leur aura permis de rehausser leur niveau de confiance.

Les Blackhawks ont mis fin à leur série quarts de finale en gagnant le sixième match par un score de 4-1 face aux Flames, à Calgary, le 27 avril.

Voilà maintenant qu'ils parviennent à loger des rondelles derrière le gardien étoile Roberto Luongo, qu'ils ont déjoué en huit occasions lors des quatre dernières périodes de jeu, à Vancouver.

Un site intimidant

Lors du troisième match, mardi soir, les Blackhawks voudront démontrer à la seule formation canadienne toujours en lice que le Wrigley Field n'est pas la seule enceinte sportive intimidante pour un club visiteur à Chicago.

Depuis le début des séries, les Blackhawks affichent un dossier de 3-0 dans le bruyant United Center. En saison régulière, ils y ont présenté une fiche de 24-9-8.

"Nous sommes emballés par la tournure des événements lors de ce séjour à l'étranger, mais ce fut un plaisir que de jouer dans ce building tout au long de la saison", a admis l'entraîneur en chef Joel Quenneville en parlant du château-fort des Blackhawks.

"L'enthousiasme dans l'édifice lors de notre retour mardi sera extraordinaire", a-t-il également prédit.

Dave Bolland, qui compte déjà trois buts face aux Canucks, croit que les quelque 22 500 spectateurs qui envahiront le United Center amèneront beaucoup d'énergie aux joueurs des Blackhawks.

"Avec tous ces supporters qui crieront de toutes leurs forces, j'ose espérer que ça va nous aider", a lancé le joueur de centre de 22 ans. Nous voulons jouer avec confiance et compléter le travail que nous avons à faire."

Effusion de buts

Ce que les Blackhawks font, jusqu'à maintenant, c'est trouver le fond du filet.

Les cinq buts réussis contre Luongo samedi ont égalé le total accordé par les Canucks lors de leurs quatre matchs face aux Blues de St. Louis lors du tour initial des séries.

Or, les Canucks pourraient bien devoir affronter les Blackhawks en territoire hostile, mardi soir, sans les services du vétéran défenseur Sami Salo, qui a quitté la glace samedi après seulement trois présences sur la patinoire.

Salo, auteur du premier but des Canucks samedi, est demeuré à Vancouver pour recevoir des soins additionnels, dimanche, pendant que ses coéquipiers s'envolaient vers Chicago. Son statut demeure incertain en vue du match de mardi.

Willie Mitchell, qui évolue avec Salo, a noté que l'absence du défenseur finlandais se ferait également sentir lors des supériorités numériques.

"Il (Salo) a également raté le quatrième match contre St. Louis, et nous avons bien réagi. Ce sera également le cas là-bas."

La quatrième rencontre sera disputée jeudi à Chicago et les deux clubs reprendront la direction de Vancouver pour le cinquième match, samedi prochain.

Si nécessaires, les deux derniers duels seront présentés les 11 et 14 mai, et au moins un joueur ne serait pas surpris si la série se rendait aussi loin.

"C'est une série très robuste, et elle sera longue", a résumé l'ailier Ben Eager, des Blackhawks.

Mais son coéquipier Patrick Sharp n'est pas prêt à penser à pareille éventualité.

"Nous sommes contents d'avoir gagné un match dans leur building, mais nous ne voulons pas regarder trop loin devant. Nous savons très bien que le match numéro trois sera le plus difficile de cette série."

En voir plus