Skip to main content

La chance finit par sourire au Canadien, qui défait les Sabres 4-2

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien a finalement vu la chance lui sourire, samedi. Incapable d'acheter un but cette saison, il en a réussi un chanceux qui lui a permis de vaincre les Sabres de Buffalo 4-2, devant une autre salle comble de 21 273 spectateurs au Centre Bell.

En signant leur premier succès à domicile, les troupiers de l'entraîneur Guy Carbonneau ont mis fin à une série de trois revers d'affilée.

Le défenseur Roman Hamrlik a été crédité du but gagnant, à moins de huit minutes de la fin. Le tir qu'il a décoché, pendant une double attaque massive, a bondi capricieusement sur la baie vitrée. Le disque s'est retrouvé dans le filet, après avoir bifurqué sur le gardien Ryan Miller. On avait initialement accordé le but à Chris Higgins.

"Quand tu travailles, les choses finissent par tourner à ton avantage", a affirmé Carbonneau. C'est ce qui est arrivé ce soir."

Le Canadien a par la suite dû se défendre à court d'un patineur, et il a tenu le coup.

"Tout le monde est rester positif, a relaté Carbo. On a donné un effort additionnel pour tuer la punition. Ça démontre la force de caractère de l'équipe."

Higgins a concrétisé la victoire en projetant le caoutchouc dans le filet abandonné, avec 25 secondes à jouer.

C'était soir de premières pour le Canadien (3-2-2). Outre Hamrlik, qui a de plus amassé deux aides, un autre vétéran, Bryan Smolinski, a obtenu un premier filet dans son nouvel uniforme. Kyle Chipchura y est allé de son premier en carrière dans la LNH. Mikhail Grabovski a amassé un premier point. Associé aux vétérans Smolinski et Mathieu Dandenault, le jeune Bélarusse a connu son meilleur match cette saison.

"C'est un sentiment incroyable de compter ce premier but, surtout à domicile, a mentionné Chipchura. J'ai été surpris de voir la rondelle pénétrer dans le but. Sur le coup, je ne savais pas trop comment réagir."

Paul Gaustad et Derek Roy ont fourni la réplique des Sabres (3-4-0).

Auteur de 25 arrêts, Cristobal Huet a de nouveau été solide devant le filet. A l'autre bout, Miller a repoussé 24 lancers.

Bandes rebondissantes

Le mot se passe à travers la LNH que les nouvelles bandes du Centre Bell sont "vivantes". L'entraîneur des Sabres, Lindy Ruff, a abordé le sujet avec la presse, samedi matin.

Bizarrement, le Canadien a profité d'un bond favorable de la rondelle sur la clôture pour ouvrir le score en supériorité numérique, à 2:34. C'est comme si le défenseur Roman Hamrlik avait fait exprès pour rater la cible. Smolinski n'a eu qu'à pousser, dans l'ouverture béante, le disque qui a rebondi de l'autre côté du but.

Sur la séquence, Grabrovski s'est vu accorder une passe, même si on lui a fait perdre la rondelle en entrée de territoire.

Neuf secondes

Le jeu s'est animé en deuxième période, surtout à la suite du doublé des visiteurs réussi en l'espace de neuf secondes, à la cinquième minute.

Gaustad a d'abord fait 1-1 en supériorité, redirigeant habilement la passe vive de Tim Connolly en faisant dos à Huet. Dès la reprise, Roy a ensuite déjoué le gardien après avoir vu le disque apparaître devant le filet. La passe du revers que Saku Koivu a tentée derrière le but a bifurqué sur le patin de Thomas Vanek.

Chipchura a créé l'égalité, à 7:10, à l'aide d'un tir des poignets élevé, qu'il a décoché du haut du cercle de remise en jeu droit après avoir bien travaillé le long de la clôture. Miller n'a pas bougé, comme s'il n'avait rien vu.

En voir plus