Skip to main content

La Californie après la Caroline du Nord, la Floride, le Texas et le Colorado?

LNH.com @NHL

ANAHEIM, Californie (PC) - La coupe Stanley pourrait élire domicile sur les bords de l'océan Pacifique pour la première fois de son histoire.

Déjà, le prestigieux trophée s'est retrouvé au Colorado, au Texas, en Floride et en Caroline du Nord, des destinations somme toute exotiques pour l'amateur ayant vécu l'époque des "six clubs".

La coupe pourrait désormais loger en Californie si les Ducks d'Anaheim remportent le cinquième match de la finale face aux Sénateurs d'Ottawa, mercredi soir, au Honda Center.

Les Ducks mènent la série 3-1 et une victoire mettra fin à l'excellent parcours des Sénateurs. Les chances des Ducks de l'emporter paraissent bonnes. Ils présentent un dossier de 9-2 à domicile, ayant déjà gagné leurs deux précédents affrontements disputés à Anaheim face aux Sénateurs. Ils profiteront aussi du retour du défenseur Chris Pronger, suspendu lors du quatrième match pour son geste à l'endroit de Dean McAmmond.

Jusqu'ici, les Ducks ont toujours su éliminer leur rival lorsque l'occasion s'est présentée. Ils l'ont fait contre Minnesota, Vancouver et Detroit.

"Ces matchs sans lendemain (pour l'autre équipe) n'étaient jamais pour la coupe, rappelle Jean-Sébastien Giguère. Les Sénateurs ne vont pas abandonner. Je suis certain qu'ils croient mériter de l'emporter autant que nous."

Un piège

Il y a un an, les Hurricanes de la Caroline menaient 3-1 contre les Oilers d'Edmonton. Après leur conquête de la coupe en sept matchs, ils ont admis que leur niveau de concentration avait subi une baisse à leur retour à domicile pour le cinquième match. Giguère croit que ses coéquipiers ne tomberont pas dans le même piège.

"Nous allons profiter de la présence de notre public, dit le gardien des Ducks. Mais l'important est de demeurer concentrés sur la tâche à accomplir. Il nous faut mettre toutes les distractions de côté. Il nous reste encore beaucoup de hockey. Le quatrième match d'une série est toujours le plus difficile à gagner", a-t-il insisté.

Giguère sait de quoi il parle. En 2003, il a vu les joueurs des Devils du New Jersey entourer la coupe après leur victoire en sept matchs.

"On veut la coupe, a-t-il affirmé. C'est pourquoi on joue. C'est sûr qu'on gagne un bon salaire et que le hockey est notre travail. Mais à Anaheim, on parle de gagner la coupe depuis le premier jour du camp d'entraînement."

Des joueurs égoïstes

L'entraîneur Randy Carlyle dit que ses joueurs devront être égoïstes s'ils entendent disposer des Sénateurs.

"Nous avons déjà parlé des distractions qui peuvent déranger l'équipe, a dit Carlyle. Nous en avons parlé après le match de lundi et nous en avons discuté aujourd'hui (mardi). Et nous allons certainement en reparler.

"Nous devons éliminer les distractions, incluant les médias, a-t-il ajouté en riant. Nous avons une responsabilité envers la presse, envers nos familles et amis. Mais nous allons devoir adopter un comportement égoïste. Car pour gagner demain (mercredi), nous allons devoir jouer notre meilleur hockey."

En voir plus