Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Les Penguins se retrouvent dans le pétrin après avoir perdu Evgeni Malkin

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Pauvres Penguins! Pauvres poolers!

C'est une bien mauvaise nouvelle qui est tombée dans le camp des Penguins de Pittsburgh, dimanche. Ils ont appris que le joueur de centre Evgeni Malkin avait subi une blessure au haut du corps qui le gardera hors de l'action pour un bon moment. Son statut sera réévalué de façon hebdomadaire.

Or, l'utilisation du terme « de semaine en semaine » n'augure rien de très bon à l'aube des séries éliminatoires. Il reste neuf matchs à faire au calendrier des Penguins, qui ne sont pas assurés d'être du prochain tournoi printanier. Ils occupent actuellement la troisième place de la section Métropolitaine avec 88 points en 73 rencontres. Derrière, les Hurricanes de la Caroline (85 en 71 parties) et les Blue Jackets de Columbus (84 en 72 parties) pourraient les rattraper. Toutefois, leur avance de sept points sur les Canadiens de Montréal, première équipe à ne pas être des séries éliminatoires dans l'Association de l'Est, semble suffisante. 

À LIRE : Malkin tombe au combat | La force tranquille des Penguins

Ce sera une lourde commande pour les Penguins de remplacer Malkin, qui a inscrit 71 points en 66 rencontres cette année (21 buts, 50 passes). Pittsburgh avait l'une des meilleures lignes de centre de la LNH en début de saison avec la présence de Sidney Crosby sur le premier trio, Malkin sur le deuxième et Derick Brassard sur le troisième. Un portrait qui a bien changé avec la blessure de Malkin et la transaction qui a envoyé Brassard aux Panthers de la Floride. 

C'est aussi un dur coup pour le jeu de puissance de Pittsburgh, le cinquième plus efficace de la LNH, qui était déjà sérieusement amputé par la blessure subie par Kris Letang lors du duel face aux Flyers de Philadelphie à la Série des stades 2019. Malkin était le deuxième joueur le plus prolifique en avantage numérique chez les Penguins après l'ailier droit Phil Kessel.

Une baisse de production semble d'ailleurs inévitable pour Kessel. Cette saison, lui et Malkin ont fait la paire, et le premier a été complice de 14 buts des 21 buts du deuxième alors que le Russe a participé à 17 des 24 filets de Kessel. À moins qu'il ne soit jumelé avec Crosby à forces égales - ce qui me surprendrait - aucun joueur ne pourra aider l'Américain comme le faisait Malkin.

Deux joueurs pourraient profiter de l'absence du grand Russe d'ici à la fin de la saison. Il y a tout d'abord celui que les Penguins ont obtenu dans la transaction de Brassard avec les Panthers, Nick Bjugstad. Tout comme Malkin, Bjugstad a une stature imposante et il est capable de créer de l'espace pour ses compagnons de trio. C'est malheureusement une des seules qualités qu'il partage avec Malkin. Il n'a pas sa vision du jeu ni son talent de passeur. 

Video: WSH@PIT: Malkin obtient son 1000e point dans la LNH

Dimanche, face aux Flyers de Philadelphie, l'entraîneur-chef Mike Sullivan a plutôt fait appel à la recrue Teddy Blueger pour épauler Phil Kessel et Bryan Rust au centre du deuxième trio. Cette saison, Blueger a amassé quatre buts et trois passes pour un total de sept points en 19 matchs. Le Letton a aussi disputé 45 matchs dans la Ligue américaine et il a amassé 39 points en 45 parties.

À 24 ans, peut-il s'imposer sur le deuxième trio des Penguins? On le décrit comme un joueur de profondeur, capable de réaliser de bonnes passes et versatile. On peut douter qu'il soit l'ingrédient secret dans la sauce. 

Pour les poolers saisonniers, il est presque impossible de remplacer Malkin, surtout à ce stade la saison. La date limite des transactions est passée ce qui risque de fortement compliquer la tâche. Croisez les doigts.

Quant aux poolers à long terme, la blessure du Russe de 32 ans signifie qu'il ne passera probablement pas le cap des 70 matchs cette saison. Or, c'est la cinquième fois en six campagnes qu'il se retrouve dans cette situation. On connaît le talent de Malkin comme joueur et ce n'est pas un hasard s'il a atteint le cap des 1000 points dans la LNH la semaine dernière. Mais chaque année, ces nombreuses rencontres ratées peuvent peser lourd lorsqu'il s'agit de votre joueur clé, particulièrement dans les pools avec masse salariale. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.