Skip to main content

La « Legion of Doom » de nouveau réunie

John LeClair et Mikael Renberg heureux de jouer avec Eric Lindros au cours de la fin de semaine du Temple de la renommée

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

TORONTO - Eric Lindros avait la rondelle sur son bâton. Mikael Renberg tentait de s'amener à ses côtés alors que John LeClair avait déjà une longueur d'avance sur un défenseur.

Zip. Lindros l'a repéré. Un relais sur la palette. LeClair s'est amené seul devant Jean-Sébastien Giguère.

But.

« Johnny a décoché un bon tir », a analysé Lindros.

Et avec ce filet, le fameux trio des Flyers de Philadelphie surnommé la « Legion of Doom » a finalement annoncé sa présence à nouveau, cette fois à la Classique annuelle des légendes du Temple de la renommée au Air Canada Centre.

Il s'agissait d'une première occasion pour Lindros, LeClair et Renberg, peut-être le trio le plus dominant de la LNH au milieu des années 1990, de renouer sur la glace en près de deux décennies.

Ils se sont réunis à Toronto pour célébrer l'intronisation de Lindros au Temple de la renommée du hockey avec les autres intronisés de la cuvée 2016, Rogatien Vachon, Sergei Makarov et Pat Quinn, à titre posthume.

« On ne peut jamais réaliser ce que ce sera de jouer à nouveau ensemble, mais lorsque nous sommes retournés sur la glace, même si cela remontait à, quoi, 15 ou 20 ans, je savais où Eric allait être et où John allait être, a mentionné Renberg. C'est un bon sentiment. »

Le trio de la « Legion of Doom », qui a reçu son surnom de l'ancien attaquant des Flyers Jim Montgomery, a dominé pendant trois saisons, soit de la saison écourtée par le lockout en 1994-95 à la saison 1996-97, alors que les Flyers ont atteint la Finale de la Coupe Stanley.

Lindros, LeClair et Renberg ont amassé un total combiné de 666 points (305 buts, 361 passes) au cours de ces trois saisons. Ils ont ajouté 130 points en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, dont 58 au cours des séries de 1997.

Ils ont été séparés après la saison 1996-97 puisque Renberg a été échangé au Lightning de Tampa Bay en retour de Chris Gratton. Renberg est revenu à Philadelphie deux ans plus tard, mais le trio n'a jamais plus été le même.

Ce fut finalement le cas à nouveau dimanche. Les trois attaquants ont senti qu'ils plongeaient dans le passé.

« C'est super de voir ces gars-là, a affirmé Lindros. Notre hockey est un peu suspect, mais pour le reste, on dirait que nous ne nous sommes jamais quittés. »

Le Temple de la renommée est parvenu à faire ce que les Flyers ont tenté de faire sans y arriver en 2012.

Les Flyers ont tenté de réunir la « Legion of Doom » pour un match d'anciens avant la Classique hivernale Bridgestone 2012 de LNH au Citizens Bank Park de Philadelphie. Lindros et LeClair ont effectué un retour, mais Renberg couvrait le Championnat mondial junior de la FIHG pour la télévision suédoise et n'a pu être présent.

« Je les ai croisés à quelques reprises après les saisons que nous avons passées ensemble, mais c'est la première fois que je joue avec eux, alors c'est agréable d'être de retour sur la glace avec eux », a noté Renberg.

LeClair a affirmé que Renberg, qui vit encore en Suède, était la principale raison qui a fait en sorte que ce trio a pu à nouveau être réuni.

« Renny est celui qui a dû fournir le plus grand effort, alors c'est super, a expliqué LeClair. C'est bien que Renny ait parcouru tout ce chemin. »

Renberg a indiqué qu'il était hors de question qu'il rate cette fin de semaine.

« Je suis simplement fier d'être ici et de faire partie de ce moment [pour Lindros], a-t-il dit. C'est tellement mérité. Je suis tellement fier d'Eric. C'est tout simplement fantastique de le voir entrer au Temple de la renommée. »

Renberg a ensuite expliqué ce que c'était que d'évoluer sur le trio de Lindros.

« Lorsque Eric avait la rondelle et qu'il commençait à patiner, vous deviez vous assurer de vous joindre à l'attaque, car vous ne saviez jamais quand vous alliez obtenir une chance de marquer, a raconté Renberg. Vous saviez qu'il avait la capacité de créer au moins une chance de marquer par présence, et en tant que son ailier, il fallait simplement soutenir l'attaque et être là avec lui. »

Lui et LeClair étaient à ses côtés pour leur première présence ensemble dimanche. Lindros a repéré LeClair avec une superbe passe. LeClair en a profité pour marquer.

La même chose pourrait se produire le 14 janvier au Wells Fargo Arena, alors que la « Legion of Doom » devrait à nouveau être réunie dans un match d'anciens contre les Penguins de Pittsburgh.

« J'ai vu quelques partisans [samedi], et ils étaient heureux de nous voir réunis à nouveau, a évoqué Renberg. Si cela veut dire quelque chose pour eux, c'est aussi le cas pour moi. »

 

En voir plus