Skip to main content

Kulak enfièvre le Centre Bell

Les Canadiens blanchissent l'Avalanche 3-0 et ils s'emparent de la première place de quatrième as dans l'Association de l'Est

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal peinent à marquer en supériorité numérique. Pas de problème, juste à marquer en infériorité numérique. C'est ce que le défenseur Brett Kulak a fait en troisième période et les Canadiens ont ajouté aux déboires de l'Avalanche du Colorado en l'emportant 3-0 au Centre Bell, samedi.

Kulak a enfiévré le CH à l'aide d'un tir des poignets anodin à 8:21, avant que Jesperi Kotkaniemi ne double le plaisir à 10:39.

Le Finlandais recrue a décoché un boulet de canon sur réception de la passe vive transversale de Jonathan Drouin pour son cinquième filet de la saison.

À LIRE AUSSI : Kotkaniemi garde le cap sur le plan initial | L'Avalanche poursuit sa glissadeTour d'horizon des matchs du 12 janvier

« C'était un tir à la Brett Hull », a commenté le vétéran défenseur Shea Weber, en parlant de l'ancien as marqueur entre les années 1986 et 2004.

« Brett qui? », a demandé Kotkaniemi quand on lui a rapporté les propos de Weber. « Je ne le connais pas. »

Le défenseur Jordie Benn a complété dans un filet abandonné et Carey Price a réalisé le blanchissage - son troisième de la campagne et 43e dans la LNH -- en repoussant 28 lancers, comme Semyon Varlamov dans une cause perdante.

Phillip Danault a amassé deux aides.

« Ça commence à se resserrer en défense à travers la Ligue, a noté Danault. Nous allons moins voir de matchs à scores élevés, davantage de 1-0 ou 2-0. L'enjeu augmente et nous avons joué de façon très serrée au cours des deux premières périodes. Et ça s'est ouvert pour nous en troisième période. »

L'Avalanche (20-17-8) a offert une performance peu convaincante pour une équipe qui n'avait gagné qu'un de ses neuf derniers matchs (1-6-2). Le gros trio de Nathan MacKinnon, avec Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog a été discret. 

« Nous avons restreint leur temps de réaction et leur espace en tuant rapidement les jeux », a analysé l'entraîneur Claude Julien. « Ç'a été l'effort de plus d'un trio. Nous voulions leur opposer des joueurs frais et dispos en tout temps parce qu'ils jouent en moyenne 24-25 minutes par match. En défense, Shea Weber et le jeune Victor Mete ont bien tenu leur bout. Le style physique du premier et l'agilité du deuxième se sont bien mariés. »

Video: Price et le Tricolore neutralisent l'Avalanche, 3 à 0

En obtenant une deuxième victoire en cinq rencontres, le Tricolore (24-17-5) est de retour dans le portrait des huit premières équipes de l'Association de l'Est, à la position de la première équipe repêchée.

Les troupiers de l'entraîneur Julien ont donc amorcé sur une note positive une séquence de cinq rencontres en l'espace de huit jours.

« Nous voulions offrir une performance de 60 minutes et c'est ce que nous avons fait, a-t-il analysé. Nous avons fait du bon travail au chapitre des mises au jeu, en infériorité numérique et même en supériorité j'ai trouvé que c'était mieux. Nous avons été bons du début jusqu'à la fin. »

Égaux dans l'incohésion

On pouvait être satisfait dans le camp des Canadiens, mais on aurait tenu un discours différent si l'Avalanche avait marqué les premiers en troisième période.

Parce que c'était 0-0 après deux périodes et le score reflétait parfaitement le déroulement de la soirée.

On se serait attendu à plus d'inspiration de la part de deux équipes en quête de succès, mais elles faisaient plutôt jeu égal dans l'incohésion totale. C'était échevelé comme les perruques-souvenirs de couleur orange qu'on a remises aux spectateurs afin de souligner le 40e anniversaire de Youppi!, qui a été animé par la présence de plusieurs mascottes.

« C'était un match très serré en défense », a commenté le pilote de l'Avalanche Jared Bednar. « Il ne se passait pas grand-chose sur le plan offensif, de part et d'autre. Notre jeu de puissance en a arraché. Il faut donner du mérite aux Canadiens qui ont su casser notre rythme. Ils ont finalement réussi à marquer en infériorité après avoir gagné une mise au jeu dans notre territoire. La rondelle a paru avoir des yeux sur la séquence. Ç'a été la différence dans le match. »

Les gardiens ont tout de même eu à s'illustrer à quelques reprises au cours des 40 premières minutes de jeu.

La robustesse a été à l'honneur par moments. Benn a appliqué une solide mise en échec à Tyson Jost et Ian Cole lui a fourni la réplique en pinçant Michael Chaput au centre de la patinoire.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.