Skip to main content

Kristopher Letang un brin sarcastique

Le défenseur vedette des Penguins relève la fiche de moins-4 de Victor Hedman du Lightning

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA - Kristopher Letang n'en rate pas une. En quittant le Amalie Arena à la suite de la victoire de 5-2 des Penguins contre le Lightning, mardi, il s'est arrêté devant les quelques membres de la presse québécoise affairés à la couverture de la finale de l'Association de l'Est.

« Hé, en passant, c'est l'autre défenseur qui a été moins-4 ce soir », a glissé un brin sarcastique le défenseur vedette des Penguins.

L'autre défenseur en question, c'est Victor Hedman du Lightning qui a terminé le sixième match de la série avec une fiche en défense de moins-4.

Letang a voulu faire un clin d'œil aux journalistes qui ont mis l'accent sur la statistique de moins-4 qu'il a montrée à l'issue de la cinquième rencontre que les Penguins ont perdue 4-3 en prolongation au Consol Energy Center, dimanche.

Une statistique peu révélatrice, selon lui, de la qualité de son jeu. Et, à la limite, peu révélatrice de la qualité du rendement de quiconque.

Mardi, Letang a redoré son dossier de plus-2. D'autres joueurs vedettes du Lightning ont connu une mauvaise soirée au rayon des plus et des moins. Tyler Johnson a été moins-4, comme Hedman, et Nikita Kucherov moins-3.

L'entraîneur Jon Cooper a eu beau prétendre le contraire : les meilleurs joueurs des Penguins ont été supérieurs à ceux du Lightning.

C'est la raison pour laquelle il y aura un septième match dans la série, jeudi.

Pour revenir à Letang, il a été moins utilisé qu'à l'accoutumée, ayant passé 23 :48 minutes sur la patinoire plutôt que la presque trentaine de minutes habituellement.

« C'est davantage pour une raison de jumelage, a-t-il expliqué. C'est la meilleure chose à faire si vous voulez conserver de l'énergie, surtout quand vous êtes confronté à un trio de la trempe de Johnson qui a beaucoup de rapidité. Il faut rester plus frais et reposé. »

Il ne l'admettra pas publiquement, mais on soupçonne qu'il a été motivé par les propos qu'a tenus Cedric Paquette du Lightning à son endroit. Paquette avait déclaré avant la rencontre que Letang avait perdu de son efficacité depuis qu'il s'était chamaillé avec Brian Boyle dans le match numéro 4.

Mardi, il a répliqué en réussissant son premier but de la série.

Un souci de moins

La situation des gardiens sera une distraction de moins dans l'entourage des Penguins en vue du septième match en raison du brio de Matt Murray.

L'entraîneur Mike Sullivan a de nouveau souligné le calme olympien du jeune homme, dans des circonstances peu commodes.

« Ça fait partie de sa génétique, a-t-il soutenu. Il ne se laisse jamais abattre après avoir cédé un but, il revient plus fort. C'est une qualité qui peut prendre des années à peaufiner. Il la possède déjà à son âge (22 ans), c'est impressionnant. Il a toujours été comme ça depuis que je le côtoie, tant comme gardien que comme être humain. C'est un compétiteur. Une de ses grandes qualités, c'est sa capacité de rester dans le moment présent et de ne pas se laisser affecter par ce qui se déroule autour peu importe la situation. Il se concentre ce qu'il peut contrôler. Son attitude a un effet apaisant sur le groupe. »  

Sullivan a eu de bons mots à l'endroit du responsable de la vidéo des Penguins, Andy Saucier, pour avoir demandé à ce qu'on conteste le but de Jonathan Drouin, en première période.

« Ç'a été un moment très important du match, a admis l'entraîneur. Il nous a signalé qu'il jugeait que la séquence était à ce point serrée que ça valait le coût de contester. Il a pris une excellente décision. Si le Lightning obtient le premier but du match, ça enflamme les partisans. Le renversement de la décision nous a donné beaucoup d'énergie parce que nous savions que nous venions d'éviter le pire. »

En voir plus