Skip to main content

Kristopher Letang se fait rassurant

Le Québécois affirme que sa plus récente blessure n'est pas sérieuse

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Kristopher Letang se fait rassurant quant à la gravité de la blessure au bas du corps qui l'a empêché d'affronter les Canadiens de Montréal au Centre Bell, mercredi.

« Je ne devrais pas être à l'écart trop longtemps », a indiqué le défenseur vedette des Penguins de Pittsburgh, qui était à Montréal afin de participer au dévoilement du nouveau trophée qui porte son nom dans la Ligue midget AAA.

Le hockeyeur natif de Sainte-Julie, sur la rive-sud de Montréal, s'est blessé samedi au cours du duel face aux Red Wings de Detroit. Il a paru être touché au genou gauche en première période en tentant de soutirer la rondelle à l'attaquant Thomas Vanek. Il a tenté de revenir au jeu en deuxième période, mais il a dû se résoudre à abdiquer après une seule présence sur la glace.

« J'ai eu plus de peur de que de mal, finalement. Sur le coup, j'ai eu peur. Ce n'est pas une blessure majeure. »

Les Penguins ont inscrit son nom sur la liste des joueurs blessés et on a fait savoir qu'on reverrait son statut sur une base hebdomadaire.

De toute évidence, Letang ne s'attend pas à ce que son absence dure plusieurs semaines. 

« C'est davantage par mesure de précaution », a-t-il précisé.

On pourrait donc le revoir sur patins au bout d'une seule semaine, ou un peu plus. Il a déjà dû s'absenter à deux autres occasions cette saison en raison de blessures, ratant au total 12 matchs.

Il avait subi une blessure au haut du corps à l'occasion de la première visite des Penguins au Centre Bell, le 18 octobre.

Mercredi, il s'est dit très honoré de la marque de reconnaissance que les dirigeants de la Ligue midget AAA lui font.

Le trophée Kristopher Letang sera accordé annuellement au défenseur par excellence de la ligue, qui a à cœur de souligner la contribution d'anciens grands joueurs québécois en désignant des trophées en leur nom.

La saison dernière, on a instauré les trophées Patrick Roy et Martin Brodeur, qu'on a ajoutés entre autres aux trophées existants Mario Lemieux et Daniel Brière.

« Ça me touche énormément de voir mon nom être associé à un trophée, aux côtés de d'autres qui portent les noms des Patrick Roy, Martin Brodeur, Mario Lemieux et d'autres, a déclaré Letang qui a gagné la Coupe Stanley pour la deuxième fois, l'an dernier. C'est un grand honneur qu'on me fait. J'ai peine encore à le réaliser. Tu espères gagner des trophées au cours de ta carrière, mais tu ne penses jamais qu'un trophée puisse porter ton nom. C'est indescriptible comme sentiment. Je suis vraiment heureux. » 

L'athlète âgé de 29 ans, choix de troisième ronde au repêchage des Penguins en 2005, a porté les couleurs des Gaulois du Collège Antoine-Girouard au cours des saisons 2002-03 et 2003-04. Il n'hésite d'ailleurs pas à qualifier les deux saisons des plus belles de sa carrière de hockeyeur.

« J'ai évidemment du plaisir à jouer au hockey. Mais à cet âge-là, tu vas encore à l'école. Tu ne fais que jouer au hockey avec tes amis. Tu veux t'améliorer. Le niveau est très compétitif, et ton objectif est d'être repêché dans les rangs juniors. Mais il n'y a pas de salaire, pas d'aspect "business" alentour de ça. Ce sont vraiment des années où tu as beaucoup de plaisir à jouer. »

Le trophée remis au meilleur défenseur, que Letang a remporté en 2004, portait auparavant le nom de trophée Michel Daoust, qui a été président et directeur général de la ligue entre les années 1984 et 1988.

Le trophée Michel Daoust sera dorénavant octroyé au conseiller pédagogique de l'année.

En voir plus