Skip to main content

Kristopher Letang a élevé son jeu en l'absence de Sergei Gonchar

LNH.com @NHL

WASHINGTON - Kristopher Letang a élevé son jeu d'un cran en l'absence du meneur de jeu en défense des Penguins, Sergei Gonchar.

"J'avais le sentiment que je devais en faire davantage et je suis satisfait de ma performance", a affirmé le jeune défenseur de Sainte-Julie, sur la rive-sud de Montréal.

"L'entraîneur m'a fait confiance en m'utilisant souvent contre les gros joueurs des Capitals. J'ai eu du temps de glace en masse et j'ai gardé mon sang-froid."

Letang a terminé la soirée avec une fiche de plus-2 en défense, tout en passant 20 minutes 57 secondes au coeur de l'action. Seul le vétéran Hal Gill a joué plus que lui en défense, soit 22 minutes.

Le propriétaire des Penguins, Mario Lemieux, a apprécié la soirée de travail du jeune, en venant le féliciter dans le vestiaire.

"Il va devenir bon, il a du potentiel", a lancé le grand Lemieux, qui arbore une barbe des séries.

Le duo appelé à remplacer Gonchar, blessé au genou droit, formé de Philippe Boucher et d'Alex Goligoski, s'est bien tiré d'affaire. A eux deux, ils ont totalisé plus de 22 minutes de jeu.

"J'étais rouillé, ce n'était que mon quatrième match en l'espace de quatre mois, a commenté Boucher, qui a été utilisé pendant plus de 13 minutes. J'ai été bien servi par l'expérience de mes 16 saisons dans la Ligue nationale. J'ai joué plusieurs matchs des séries en prolongation. Je n'étais pas nerveux."

Boucher a eu un moment de frayeur peu de temps avant le but décisif d'Evgeni Malkin. Un rival s'est avancé vers lui et il a trébuché quand Boucher a tenté de se protéger. La foule a vivement réagi.

"Ce n'était pas une pénalité, mais j'ai craint qu'on égalise les chances parce qu'on venait de se voir accorder un jeu de puissance."

Dans le camp des Capitals, on estimait également que les Penguins auraient dû être punis pour une infraction à l'endroit d'Alexander Semin. Mais on ne s'est pas trop plaint. Alexander Ovechkin a dit qu'il n'avait rien vu des deux séquences.

"J'étais sur le banc en train de boire de l'eau", a-t-il lancé.

A Pittsburgh, lundi, les Capitals devront disputer un quatrième match déjà le dos acculé au mur depuis le début des séries éliminatoires. Ils ont vaincu les Rangers de New York après avoir surmonté un retard de 3-1. Ils doivent maintenant gagner les deux derniers duels face aux Penguins, s'ils veulent poursuivre.

"Si on joue comme on l'a fait au cours des deux premières périodes ce soir, on va l'emporter. On doit s'en tenir à du jeu simple, envoyer la rondelle profondément en territoire adverse et exercer de la pression sur leurs défenseurs."

Interrogé au sujet de la chance qui sourit aux Penguins, Ovechkin a répondu que le hockey est un jeu d'erreurs.

"On a donné trop de chances à Malkin. On a écopé une pénalité à ses dépens en prolongation. Et sur la séquence de son but, il était sur la glace depuis presque deux minutes quand il a contourné un défenseur avant d'envoyer la rondelle devant le filet. Malheureusement pour nous, la rondelle a été déviée dans le filet par notre défenseur."

Marc-André Fleury est demeuré invaincu en prolongation en cinq matchs en séries éliminatoires de la LNH, mais c'est un sujet tabou en sa présence.

"Je n'apprécie pas qu'on m'en parle. Je ne veux pas en parler", a répondu le gardien, en arborant son large sourire de gamin.

En voir plus