Skip to main content

Kovalchuk s'acclimate lentement mais sûrement à sa nouvelle équipe

L'attaquant est toujours à la recherche d'un premier but avec Washington

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Va. - Ilya Kovalchuk se sent de plus en plus à l'aise avec les Capitals de Washington à mesure que le temps progresse.

Il manque toutefois quelque chose.

« Je veux un but, a affirmé Kovalchuk mardi. Alors, je vais travailler fort pour marquer demain. »

À LIRE AUSSI : Gagné : Méfiez-vous des FlyersLes Panthers doivent régler les problèmes au plus vite, prévient le DG

Kovalchuk, qui a été acquis des Canadiens de Montréal le 23 février, disputera un quatrième match dans l'uniforme des Capitals alors que ceux-ci accueilleront les Flyers de Philadelphie au Capital One Arena, mercredi (19 h HE; NBCSN, TVAS).

Les Capitals (40-19-6) mènent la section Métropolitaine, trois points devant les Flyers (38-20-7), qui ont remporté leurs six derniers affrontements.

Kovalchuk a récolté son premier point avec les Capitals sur le deuxième but d'Alex Ovechkin dimanche face au Wild du Minnesota, et l'attaquant de 36 ans commence à bien se mêler à ses nouveaux coéquipiers autant sur la glace qu'en dehors. 

« Je me sens bien plus à l'aise, a souligné Kovalchuk. Il y a beaucoup d'éléments nouveaux dans les entraînements, les matchs. Des petits détails. Mais les gars ont été géniaux, tout comme les entraîneurs et les partisans. C'est plaisant. »

La transition a été assez facile puisqu'il connaissait déjà quelques joueurs chez les Capitals, dont Ovechkin, entre autres. Ovechkin et lui sont des amis depuis l'adolescence. Kovalchuk est maintenant l'un des cinq joueurs nés en Russie évoluant pour les Capitals; les autres étant Ovechkin, Evgeny Kuznetsov, Dmitry Orlov et Ilya Samsonov.

Kovalchuk connaissant également l'attaquant Carl Hagelin, avec qui il a été coéquipier avec les Kings de Los Angeles la saison dernière, et l'entraîneur Todd Reirden, qui évoluait comme défenseur pour les Thrashers d'Atlanta lorsque Kovalchuk est arrivé dans la LNH en tant que recrue à 18 ans en 2001.

« C'est toujours bien quand vous connaissez (déjà) des gars, a mentionné Kovalchuk. Ça rend les choses plus faciles. Mais ça ne change rien au fait que vous devez faire votre travail et apprendre les différentes stratégies utilisées par l'équipe. »

Pendant ses trois premiers matchs, Kovalchuk a joué en majorité sur le troisième trio en compagnie de Hagelin et Lars Eller, mais Reirden l'a envoyé dans la mêlée avec Ovechkin et Kuznetsov pour quelques présences en première période contre le Minnesota. 

Le trio russe a converti un 3-contre-1 lorsque Kovalchuk a remis pour Kuznetsov, qui a immédiatement alimenté Ovechkin sur le flanc gauche. Ce but augmentait l'avance de Washington à 3-1 en milieu d'engagement.

Video: WSH@MIN: De Kovalchuk à Kuznetsov à Ovechkin, le but

« Ils avaient connu quelques bonnes présences, a dit Reirden. [Kovalchuk] obtient des chances à chaque match et je pense qu'il nous aide à faire jouer les autres équipes sur les talons, car il est un autre joueur de talent à surveiller. Je crois qu'il continuera à s'améliorer au fur et à mesure avec nous. »

En dehors de la patinoire, Kovalchuk a passé la majorité de son temps avec le défenseur Brenden Dillon, qui a aussi été acquis dans une transaction avec les Sharks de San Jose le 18 février. Les deux vivent dans un hôtel près du centre d'entraînement des Capitals depuis leur arrivée. Le plus récent voyage de l'équipe à Winnipeg et au Minnesota a permis à Kovalchuk et Dillon de passer du temps de qualité avec tout le monde, mais à Washington, les autres joueurs ont leur vie avec la famille.

« Quand les gars sont à la maison, ils sont avec les enfants et la famille, a dit Kovalchuk. Et je ne veux pas être un enfant de plus dans leur maison. »

La femme de Kovalchuk, Nicole, et leurs quatre enfants sont demeurés à Los Angeles. Ce fut une saison plutôt rocambolesque pour eux aussi.

Kovalchuk a commencé la saison avec les Kings, mais il avait un rôle limité et il a amassé neuf points (trois buts) en 17 matchs. Il a été laissé de côté pendant 18 rencontres consécutives avant de voir son contrat être résilié le 17 décembre, ce qui le rendait libre comme l'air. 

Le 3 janvier, il a accepté un contrat d'un an à deux volets avec les Canadiens de Montréal, où il a relancé sa carrière. Le Russe a inscrit 13 points (six buts) en 22 parties avant que les Canadiens ne décident de l'échanger aux Capitals pour un choix de troisième ronde au Repêchage 2020 de la LNH. 

Il se dit content de savoir qu'il restera avec la même équipe pour le reste de la saison. 

« Oui, c'est fini la date limite », a souri Kovalchuk.

Kovalchuk espère évidemment que les Capitals pourront faire un bout de chemin en séries afin d'avoir une chance de remporter la Coupe Stanley pour la première fois. Avec 442 buts en 922 matchs de saison régulière en 13 saisons dans la LNH, Kovalchuk apporte une autre force de frappe offensive à égalité numérique et sur la deuxième vague du jeu de puissance aux Capitals. 

Reirden tente toujours de trouver le meilleur endroit où insérer Kovalchuk à 5-contre-5.

« Je pense que le joueur et l'équipe s'habituent les uns aux autres, a relaté Reirden. Ce n'est qu'une question de temps. J'aurais des soucis s'il ne parvenait pas à créer des chances de marquer. Mais il a généré des occasions. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.