Skip to main content

Kovalchuk prêt à jouer si les Kings ont besoin de lui

L'attaquant, qui devrait être retranché dans un deuxième match de suite, a obtenu trois points lors des 13 dernières rencontres

par Dan Greenspan / Correspondant indépendant LNH.com

LOS ANGELES - Ilya Kovalchuk a déclaré qu'il sera prêt à jouer quand les Kings de Los Angeles auront besoin de lui, après avoir été retranché lors de la victoire de 3-1 face au Wild du Minnesota mardi.

Kovalchuk a mentionné jeudi qu'il ne pourrait pas confirmer ou nier ce qu'a rapporté Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet, quand il a indiqué que l'attaquant de 36 ans a été informé mardi qu'il resterait à l'écart de la formation à partir de maintenant et dans un avenir rapproché.

À LIRE AUSSIBrodie victime d'un malaise lors de l'entraînement des Flames | Tarasenko incertain de revenir à temps pour la fin de la saison régulière

« Je ne sais pas ce qui a été rapporté, a dit Kovalchuk. Je suis un joueur régulier. Tout le monde peut être retranché, et nous sommes en dernière place, donc l'entraîneur Todd McLellan doit faire quelque chose pour corriger cette situation. Je suis ici tous les jours pour les gars et pour l'équipe. S'ils ont besoin de moi, je suis prêt. »

Kovalchuk devrait être retranché dans un deuxième match consécutif, quand les Kings accueilleront les Red Wings de Detroit, jeudi au Staples Center (22 h 30 HE, FS-W, FS-D, ESPN+, NHL.TV). Il écoule la deuxième saison d'un contrat de trois ans d'une valeur de 18,75 millions $ (salaire annuel moyen de 6,25 millions $).

Les Kings ont mis Kovalchuk sous contrat en croyant qu'il leur permettrait de revenir parmi les prétendants à la Coupe Stanley en donnant un sérieux coup de pouce à leur offensive en difficultés. Los Angeles a plutôt terminé au dernier rang de l'Association de l'Ouest la saison dernière.

Kovalchuk a récolté 34 points (16 buts, 18 passes) en 64 matchs à son retour dans la LNH, après avoir passé les cinq saisons précédentes dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

McLellan, qui a été embauché comme entraîneur des Kings le 16 avril, avait indiqué que Kovalchuk aurait droit à un nouveau départ, pourvu qu'il accepte de travailler.

Kovalchuk a cumulé neuf points (trois buts, six aides) en 17 rencontres cette saison, mais son différentiel de moins-10 est le pire au sein de la formation de Los Angeles. En plus, il a obtenu seulement trois points (un but, deux mentions d'aide) au cours des 13 plus récents affrontements.

Les Kings (6-11-1, 13 points), qui sont à égalité avec le Wild du Minnesota au dernier rang de l'Association de l'Ouest, cherchent aussi à donner du temps de glace à leurs joueurs plus jeunes.

Video: CGY@LAK: Kovalchuk creuse l'écart en A.N.

Après la victoire face au Wild, McLellan a affirmé que Kovalchuk faisait encore partie des plans et qu'il aurait une chance de mériter sa place dans la formation.

« Nous devons le traiter comme n'importe quel autre joueur, a-t-il expliqué. À preuve, [l'attaquant Tyler] Toffoli et [le joueur de centre Adrian] Kempe ainsi que d'autres joueurs ont dû passer leur tour, donc nous traitons tout le monde de la même façon. »

Kovalchuk, qui a besoin d'un but pour égaler Pavel Bure (437) au quatrième rang à ce chapitre chez les joueurs nés en Russie dans l'histoire de la LNH, a dit comprendre la situation.

« Nous sommes tous des professionnels, a-t-il mentionné. Ce n'est pas de la colère. Croyez-moi, je ne suis pas ce genre de personne. Je dois simplement travailler et démontrer que je suis prêt. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.