Skip to main content

Koivu peut garantir l'effort mais pas le résultat dans le quatrième match

LNH.com @NHL

BROSSARD - Le Canadien se retrouve aujourd'hui dans la position la moins enviable du hockey. Tirant de l'arrière 0-3 dans la série contre les Bruins de Boston, le Tricolore doit l'emporter, mercredi soir, au Centre Bell, pour éviter l'infamie du balayage.

Seulement deux équipes ont réussi l'exploit d'enlever une série après avoir accusé pareil déficit. Les Maple Leafs de Toronto contre Detroit en 1942, et les Islanders de New York face à Pittsburgh en 1975.

"Je ne peux garantir le résultat, a déclaré Saku Koivu. Mais je peux assurer l'effort", a ajouté le capitaine.

Une formation handicapée

Le Canadien risque d'être une formation encore une fois handicapée. Alex Tanguay et Mathieu Schneider n'ont pas chaussé les patins, mardi, après avoir raté le match de lundi. Il serait étonnant de les voir affronter les Bruins dans le quatrième match. Francis Bouillon brillait aussi par son absence.

"Il n'y a rien de nouveau dans leur cas", a annoncé Bob Gainey.

Andrei Markov et Robert Lang ont patiné en solitaire. Markov a mis tous les efforts à l'entraînement. Mais il est loin d'être à l'aise lorsqu'il patine. Il semble aussi souffrir à chaque fois qu'il dirige un tir au filet.

Porter le flambeau

Malgré l'absence de plusieurs éléments, Koivu refuse de baisser les bras.

"Il n'est pas question d'abandonner. On va tout donner dans le prochain match", a repris Koivu, qui aurait souhaité miser sur une formation complète pour ce match sans lendemain.

"Notre saison a été intéressante. Elle a aussi été difficile, a poursuivi le Finlandais. On a dû lutter dans les 10 ou 15 derniers matchs pour assurer notre participation aux séries. Ce n'est pas le temps de lâcher. Ce n'est pas le moment non plus de s'apitoyer sur notre sort.

"On sera prêts à disputer ce match. On est à la maison, devant nos partisans, a-t-il insisté. On doit seulement faire preuve de patience et éviter de tout compliquer. Il nous faudra aussi marquer et pas se contenter seulement des occasions."

Un nouveau discours

Gainey a dû changer son discours depuis le début de la série. Il y a 10 jours, il parlait de remporter un premier match. Aujourd'hui, cette victoire est devenue une nécessité.

"Notre objectif a changé, a-t-il admis. On doit l'emporter si on veut disputer un cinquième match à Boston. C'est ce qu'on doit accomplir mercredi."

Gainey s'est montré discret sur la formation qui affrontera les Bruins. Il n'a pas dévoilé, par exemple, l'identité de son gardien. Fera-t-il encore une fois confiance à Carey Price ou se tournera-t-il vers Jaroslav Halak?

"J'avais le choix entre deux gardiens", a-t-il indiqué mardi pour expliquer sa décision de faire appel à Price dans le troisième match. "J'avais confiance en Carey et je pensais qu'il livrerait un bon match. Il avait aussi disputé ces derniers temps plus de matchs que Jaroslav."

Alors, Price ou Halak?

En voir plus