Skip to main content

Kevin Shattenkirk choisit les Rangers

Le défenseur a accepté un contrat de quatre ans avec New York

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Le défenseur Kevin Shattenkirk rêvait de jouer avec les Rangers de New York depuis qu'il a appris à aimer le hockey dans son enfance. Son rêve est devenu réalité samedi, alors qu'il a accepté un contrat avec les Rangers.

Shattenkirk a indiqué qu'il s'agissait d'une entente de quatre as d'une valeur de 6,65 millions $ par saison.

Shattenkirk est originaire de New Rochelle, dans l'État de New York, qui se trouve à environ 30 kilomètres du Madison Square Garden. Il se qualifie lui-même de « New-Yorkais de cœur » dans sa biographie sur Twitter. Il s'agit de l'une des principales raisons qui expliquent pourquoi il a laissé des années additionnelles de contrat et de l'argent sur la table pour s'entendre avec les Rangers.

« Il s'agit d'une opportunité qui pourrait se présenter une seule fois au cours de ma carrière, et j'avais le sentiment que c'était ma chance, a expliqué Shattenkirk. Il s'agit d'une équipe que je suis très excité de rejoindre. Plusieurs facteurs ont joué un rôle en plus de la durée du contrat et du montant, et c'est ultimement ces facteurs qui m'ont poussé à prendre cette décision. »

Shattenkirk a ajouté que malgré le fait qu'il ait parlé à plusieurs équipes au cours de la dernière semaine, il n'avait pas pris la décision de s'entendre avec les Rangers avant que le marché des joueurs autonomes s'ouvre à midi, heure de l'Est.

« Jusqu'à [samedi] et jusqu'à ce que les offres finales arrivent, je n'avais pas encore pris ma décision, et je ne savais pas encore si c'est ce que je voulais faire, a affirmé Shattenkirk. De toute évidence, des sacrifices ont été faits, mais dans mon esprit, ces sacrifices s'imposaient pour réaliser un rêve comme celui-là.

« En plus de réaliser le rêve d'une vie, c'est très excitant. J'ai hâte de me joindre à une équipe qui est selon moi capable de remporter la Coupe Stanley. Que cela se produise dans une ville qui m'est si chère est la chose la plus excitante que je puisse faire en tant que joueur. »

Que Shattenkirk ait décidé d'accepter un contrat de quatre ans rend cette entente plus gérable pour les Rangers. Il a probablement reçu des offres de contrat plus longues, incluant certaines pour le maximum de sept ans auquel il avait droit en tant que joueur autonome sans compensation.
 
« Il faut rendre hommage à Kevin pour cette entente, a admis le directeur général des Rangers Jeff Gorton. Il s'agit d'un joueur qui voulait vraiment jouer ici et qui a laissé de l'argent sur la table. Cela nous envoie un message très fort. Des joueurs comme lui reçoivent souvent des offres de contrat de sept ans. Il en a probablement reçu une. Heureusement pour nous, il s'agit d'une situation où un joueur souhaitait jouer pour les Rangers, qui est originaire du coin, qui est un excellent joueur, et un contrat de quatre ans satisfaisait autant l'équipe que le joueur. »

Shattenkirk, un défenseur droitier, a récolté 56 points (13 buts, 43 passes) en 80 matchs la saison dernière avec les Capitals de Washington et les Blues de St. Louis. 

Il a amassé 11 buts et 42 points, dont sept buts et 13 passes sur le jeu de puissance, en 61 parties avec les Blues avant d'être échangé aux Capitals le 27 février. Shattenkirk a obtenu 14 points en 19 rencontres avec les Capitals et six points en 13 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Shattenkirk a récolté 298 points (68 buts, 230 passes) en 490 parties avec les Capitals, les Blues et l'Avalanche du Colorado.

Il a amassé au moins 25 points en avantage numérique à chacune de ses quatre dernières saisons. Les Rangers n'ont pas misé sur un défenseur avec 25 points sur le jeu de puissance depuis 2001-02, alors que Brian Leetch en avait obtenu 26.

« Il est clair qu'il est un défenseur capable d'évoluer dans un top-4 dans cette ligue, a noté Gorton. Nous avons le sentiment que nous comptons sur de très bons défenseurs gauchers, et qu'il pourrait connaître du succès avec n'importe lequel d'entre eux. Ryan McDonagh et Brady Skjei ont notamment très bien fait du côté gauche. Peu importe ce que nous déciderons, nous croyons que tout ira bien pour lui, mais nous l'avons de toute évidence embauché pour qu'il joue beaucoup. »

Shattenkirk va probablement être le premier à avoir la chance de devenir le nouveau partenaire de McDonagh sur la première paire de défenseurs de l'équipe.

« Ryan McDonagh a joué un rôle important dans ma décision », a avoué Shattenkirk, qui a été le coéquipier de McDonagh avec les États-Unis aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi. « Il fait selon moi partie de l'élite des défenseurs de la ligue. Il complète bien mon jeu. J'ai hâte d'avoir la chance de jouer avec lui, et j'espère progresser en tant que joueur grâce à lui.

« Mon objectif est de m'amener ici et d'être un défenseur phénoménal dans tous les aspects du jeu. Je crois que Ryan McDonagh va m'aider à atteindre cet objectif. Cela a joué un rôle majeur dans ma décision. »

En plus de Shattenkirk et de McDonagh, les Rangers misent sur Skjei et Marc Staal du côté gauche, et sur Brendan Smith et Nick Holden, deux gauchers, du côté droit. 

Skjei et Smith forment le deuxième duo des Rangers pour l'instant, alors que Staal et Holden se retrouvent sur la troisième paire.

New York mise également sur les droitiers Anthony DeAngelo, Steven Kampfer et Neal Pionk ainsi que sur le gaucher Alexei Bereglazov. Kevin Klein est également sous contrat pour une autre saison, mais il n'est toutefois pas assuré qu'il se retrouve dans la formation.

« Peu importe l'endroit où nous jouons, nous tentons toujours de remporter la Coupe Stanley, a résumé Shattenkirk. Il n'y a pas de meilleur endroit pour moi pour le faire qu'à New York. »

En voir plus