Skip to main content

Hayes signe un contrat de sept ans avec les Flyers

Plutôt que de devenir joueur autonome sans compensation, le centre obtiendra 7,14 millions $ par année

par LNH.com @LNH_FR

Kevin Hayes et les Flyers de Philadelphie se sont entendus sur un contrat d'une durée de sept ans, mercredi.

La valeur moyenne annuelle de l'entente est de 7,14 millions $, pour un total de 49,98 millions $.

Hayes aurait pu devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Il a été échangé aux Flyers le 3 juin en retour d'un choix de cinquième ronde au repêchage 2019 de la LNH.

À LIRE : Thornton veut disputer une autre saison | Le contrat de Perry racheté par les Ducks

« Comme athlète, le 1er juillet et le marché des joueurs autonomes sans compensation sont intrigants, a affirmé Hayes. Mais quand je me suis assis avec mon agent pour penser à quel type d'équipe je voulais me joindre et à quel endroit je m'intégrerais le mieux, les Flyers étaient au sommet de la liste. Une fois la saison terminée, ils étaient sur une courte liste d'équipes qui m'intéressaient. En étant échangé là-bas par les Jets, j'ai pu prendre de l'avance dans nos discussions et découvrir l'organisation et certains joueurs. Ç'a été une décision facile à prendre. Au final, avec mon agent, nous voulions aller dans une belle ville avec une équipe qui peut gagner, une équipe qui vise la Coupe Stanley, et nous pensons que les Flyers sont l'une de ces équipes. »

Le joueur de centre de 27 ans a amassé 55 points (19 buts) en 71 matchs avec les Jets de Winnipeg et les Rangers de New York cette saison, incluant 13 points (cinq buts) en 20 matchs avec les Jets après avoir été acquis dans une transaction le 25 février.

Video: WPG@STL, #3: Hayes marque de la pointe

« Il remplit beaucoup de critères que nous recherchions chez un joueur », a déclaré le directeur général de Philadelphie Chuck Fletcher. « Nous aimons son gabarit (6 pieds 5 pouces, 216 livres), ses habiletés et son jeu sur 200 pieds. Nous aimons son âge. Il entre dans les meilleures années de sa carrière et il occupe une position clé au centre. Nous pensons qu'il complète bien notre groupe d'attaquants et qu'il offrira à notre personnel d'entraîneurs des munitions supplémentaires. En combinant son acquisition et celle de deux défenseurs droitiers (Matt Niskanen et Justin Braun dans deux transactions séparées) au cours de la dernière semaine, nous pensons que notre groupe est meilleur, qu'il a plus de profondeur et que nous avons comblé plusieurs lacunes identifiées avant la saison morte. »

Hayes s'est entendu avec les Rangers le 20 août 2014 et a récolté 216 points (87 buts) en 361 matchs au cours de cinq saisons avec New York, incluant quatre (2014-18) sous l'entraîneur Alain Vigneault, qui a été embauché comme entraîneur des Flyers le 15 avril.

« C'est toujours difficile de joindre une nouvelle équipe et de ne pas savoir quelle place tu auras avec l'entraîneur et les joueurs, a dit Hayes. Mais pour avoir joué sous les ordres d'Alain pendant quatre ans, je peux dire que nous avions une bonne relation sur la glace et à l'extérieur. Il demande que tu travailles fort, mais si tu joues de la bonne façon, il te laisse t'exprimer offensivement. Ç'a été un facteur important dans la décision. D'être à l'aise avec lui a rendu la décision encore plus facile. »

Cette semaine, Philadelphie a acquis Niskanen dans une transaction avec les Capitals de Washington en retour du défenseur Radko Gudas, et Braun dans un échange avec les Sharks de San Jose en retour de deux choix au repêchage.

Winnipeg avait échangé son choix de première ronde au repêchage 2019 de la LNH, un choix conditionnel au repêchage de 2022 et l'attaquant Brendan Lemieux afin de faire l'acquisition de Hayes avant la date limite des échanges.

Sélectionné par les Blackhawks de Chicago en première ronde (no 24) du repêchage 2010 de la LNH, Hayes a amassé 229 points (92 buts) en 381 matchs de saison régulière, et 13 points (quatre buts) en 40 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Nous avons le sentiment d'acquérir un contributeur offensif de qualité, mais également un excellent joueur en infériorité numérique, a dit Fletcher. Il est bon sur 200 pieds et utilise bien son bâton défensivement. Il lit bien le jeu, et est un joueur qu'Alain sera à l'aise d'utiliser dans plusieurs situations. Si vous regardez notre équipe lors de la saison dernière, nous manquions parfois de profondeur. Nous en demandions beaucoup à Sean Couturier. Avec l'ajout de Kevin et le fait que Nolan Patrick gagnera en maturité, notre personnel d'entraîneurs devrait avoir encore plus d'options. »

* Avec la contribution de la journaliste NHL.com Tracey Myers

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.