Skip to main content

Kessel touché par l'accueil des partisans de Pittsburgh à son retour

L'attaquant a été honoré pour son passage avec les Penguins et ses deux conquêtes de la Coupe Stanley

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

PITTSBURGH - Phil Kessel n'avait jamais réalisé tout ce qu'il pouvait représenter pour une ville.

L'attaquant de 32 ans l'a découvert vendredi, quand il est revenu au PPG Paints Arena avec les Coyotes de l'Arizona pour affronter les Penguins de Pittsburgh.

À LIRE AUSSI : Subban discute de son retour à Nashville et des déboires des Devils

« Ils ont été très accueillants avec moi ce soir », a lancé Kessel, qui a remporté la Coupe Stanley à deux reprises avec les Penguins avant d'être échangé aux Coyotes le 29 juin. « Je l'ai apprécié. J'ai adoré mon passage ici et j'aime les partisans. Je n'ai que de bons souvenirs. »

Durant la première pause publicitaire du revers de 2-0, Kessel est resté debout sur la glace pour regarder une vidéo d'environ deux minutes lui rendant hommage. Il a tenté de revenir au banc, mais ses coéquipiers l'en ont empêché, afin qu'il puisse vivre pleinement le moment.

« Vous me connaissez, je ne sais pas trop quoi faire dans ce genre de situations, a dit Kessel. Ç'a été gentil de leur part. Je l'apprécie. »

L'ovation devenait plus bruyante chaque fois que Kessel apparaissait à l'écran et elle a atteint un sommet quand il a finalement souri au bout d'environ une minute.

« Les partisans de Pittsburgh sont exceptionnels d'avoir réagi de la sorte », a affirmé l'entraîneur de l'Arizona Rick Tocchet. « Phil est devenu un peu émotif. Il a obtenu des chances de marquer tout de suite après. Ç'aurait été génial qu'il marque. Ç'a été un beau geste des partisans et de l'organisation. »

Video: ARI@PIT: Les Penguins saluent Phil Kessel

Le premier des trois tirs de Kessel est survenu à 3:34 de la première période. Le gardien Tristan Jarry a capté son tir des poignets, recevant plus d'applaudissements qu'à l'habitude pour un arrêt de routine.

Plus tard au cours de la période, Kessel a eu deux occasions d'inscrire un premier but pour les Coyotes. Il a raté le filet avec 3:27 à faire à l'engagement; le rebond a profité à son coéquipier Lawson Crouse, qui a touché le poteau six secondes plus tard. 

Clayton Keller a repéré Kessel moins de deux minutes plus tard lors d'un avantage numérique avec une passe transversale, mais le tir sur réception de ce dernier a frappé le poteau.

« J'ai eu quelques occasions ce soir. J'en ai eu beaucoup en fait », a avoué Kessel, qui a récolté 17 points (six buts, 11 passes) en 31 matchs avec l'Arizona jusqu'ici. « Je n'ai pas pu les concrétiser, mais nous allons juste continuer de nous battre. J'aime notre équipe. J'aime la façon dont nous avons joué ce soir. Si nous jouons toujours de cette façon, nous allons gagner beaucoup de rencontres. »

L'Arizona a vu les Oilers d'Edmonton reprendre le premier rang de la section Pacifique en vertu de leur victoire hier. En 2016 et 2017, Kessel faisait partie de l'équipe des Penguins qui a gagné la Coupe à deux reprises.

« C'est évidemment un très bon joueur, a mentionné l'entraîneur-chef des Penguins Mike Sullivan. Il a été un danger pendant leurs avantages numériques. C'est une de ses forces, comme ce l'était quand il jouait avec nous. »

Evgeni Malkin a donné les devants 1-0 aux Penguins à 7:13 de la troisième période, et Brandon Tanev a scellé l'issu du match avec un but dans un filet désert avec deux secondes à faire au match. Kessel était bien sûr déçu, mais il comprenait que cette rencontre n'était pas qu'à propos du résultat. 

L'ovation qu'il a reçue n'a probablement été surpassée que par celle que Marc-André Fleury avait eue lors de son retour à Pittsburgh le 6 février 2018 dans l'uniforme des Golden Knights de Vegas. Kessel a dit ne pas avoir ressenti le même sentiment que lorsqu'il a joué pour les premières fois contre d'anciens coéquipiers, soit le 5 décembre 2009 face aux Bruins de Boston ou le 31 octobre 2015 face aux Maple Leafs de Toronto. 

« C'est différent », a dit Kessel, qui a amassé 303 points (110 buts, 193 passes) en 328 matchs avec Pittsburgh. « Cette place reste évidemment spéciale pour moi. Nous avons connu de belles années ici. J'ai beaucoup de bons souvenirs et je n'ai que de bonnes choses à dire à propos de Pittsburgh. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.