Skip to main content

Keefe veut mettre son empreinte sur les Maple Leafs

L'entraîneur, qui a remplacé Babcock, dit vouloir développer sa relation avec les joueurs

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

DENVER - Sheldon Keefe est revenu à Toronto tôt dimanche matin et a pu dormir dans son propre lit. Lundi, il sautera dans sa voiture pour se rendre au Ford Performance Center, le complexe où il a dirigé les entraînements sur glace des Marlies de Toronto au cours des cinq dernières saisons.

C'est là que sa routine habituelle prendra fin.

Au lieu d'être sur la glace avec les Marlies, le club-école des Maple Leafs de Toronto dans la Ligue américaine de hockey (LAH) qu'il a dirigé de 2015 à 2019, il sera à l'autre extrémité du complexe, en train de superviser l'entraînement des Maple Leafs.

À LIRE AUSSI : Boucher : La « tempête parfaite » à TorontoLes Maple Leafs ont fait des débuts de Keefe un moment spécial

Une fois que ce sera fait, il sera entouré d'une horde de journalistes de Toronto qui n'étaient pas en Arizona pour lui parler après avoir pris la place de Mike Babcock, congédié par les Maple Leafs mercredi.

« La poussière va retomber à partir de maintenant », a indiqué Keefe après la victoire de 5-3 des Maple Leafs contre l'Avalanche du Colorado, samedi au Pepsi Center. « J'aurai la chance de continuer à améliorer ma relation avec les joueurs et pour moi, c'est la priorité en ce moment. »

De leur côté, les joueurs donnent tout ce qu'ils ont.

« Il faut prendre les choses une journée à la fois », a dit le gardien Frederk Andersen. C'est tout ce que nous pouvons faire. Les nombreux changements nous forcent à accepter de nouveaux systèmes de jeu et plusieurs autres éléments différents.

« Je pense que ça se déroule bien jusqu'à maintenant. »

Il a raison, considérant la semaine éclatante vécue par Keefe et les joueurs. En même temps, il y a des sujets qui devront être abordés.

Les Maple Leafs (11-10-4) ont remporté les deux premiers matchs de l'ère Keefe, ce qui est assez impressionnant puisque le nouveau pilote n'a eu la chance que de diriger un seul entraînement depuis son embauche.

Son équipe a été la meilleure lors de la victoire de 3-1 face aux Coyotes de l'Arizona au Gila River Center jeudi. Et on pourrait en dire autant de la première période, du moins, du duel contre l'Avalanche du Colorado samedi.

Video: TOR@COL: Matthews marque d'un tir des poignets

Mais les Maple Leafs ont repris de mauvaises habitudes dans les 40 dernières minutes de jeu face à l'Avalanche. Ils ont été dominés 29-13 au chapitre des tirs au but et ont semblé quelque peu désorganisés en zone défensive à plusieurs occasions plutôt que de fermer l'accès à l'enclave, un aspect du jeu que Keefe veut implanter.

« [Nous] changeons des façons de faire au fur et à mesure, a dit l'attaquant Auston Matthews. Alors je pense que ça prendra quelques jours et quelques entraînements avant qu'on applique les nouveaux rituels. »

Les Maple Leafs tiendront deux entraînements lundi et mardi, avant d'affronter les Red Wings de Detroit mercredi (19 h HE; SN1, SNE, SNO, FS-D, NHL.TV). Ils s'entraîneront à nouveau jeudi à Buffalo, avant la série aller-retour contre les Sabres vendredi et samedi.

Keefe tente d'implanter un système de jeu bien différent de celui de Babcock. Au cœur du système de Keefe : la possession de la rondelle et l'accent sur les jeux courts. Les longues passes à haut risque ne sont pas les bienvenues; les jeux simples et courts, à faibles risques, doivent être mis de l'avant.

« La chose la plus difficile est de savoir quand garder la rondelle un peu plus longtemps qu'à l'habitude et quand t'en débarrasser plus rapidement, a expliqué Keefe. Quand utiliser ta vitesse et analyser ce qui se passe sur la glace. La prise de décision est ce qui est le plus difficile.

« Je crois que nous avons des joueurs avec un très bon sens du hockey, de bonnes habiletés, et ils vont reconnaître les situations, reconnaître la pression qui survient. Il faut aussi prendre les décisions en fonction du temps dans le match ou dans une période, ou selon ce qui se passe durant une présence sur la patinoire. Je crois que je serai en mesure de les aider avec tous ces aspects. »

Si les joueurs ont besoin d'être convaincus que la philosophie de Keefe peut fonctionner, ils n'ont qu'à regarder l'influence positive qu'elle a eue sur Tyson Barrie.

Barrie, acquis dans une transaction avec l'Avalanche du Colorado le 1er juillet, n'avait pas inscrit de but à ses 23 premiers matchs avec les Maple Leafs. Il avait parfois l'air perdu et en manque de confiance dans le système de jeu prudent de Babcock. 

Une des premières consignes de Keefe à l'endroit de Barrie était de s'impliquer dans le jeu et de ne pas avoir peur de se porter en attaque. Il a également muté le rapide défenseur sur la première vague de l'avantage numérique pour la première fois cette saison. 

Video: TOR@COL: Barrie marque de l'enclave en A.N.

Barrie a récolté deux buts et une passe lors des deux premières rencontres sous les ordres de Keefe. Sa première présence sur la première unité de l'avantage numérique a provoqué un but après 22 secondes. 

« La façon dont je me sens présentement, c'est le jour et la nuit avec ce que c'était il y a une semaine », a dit Barrie.

On pourrait dire la même chose de l'ambiance qui règne au sein de l'équipe. L'atmosphère tendue qui semblait planer au-dessus des joueurs a fait place aux rires et aux blagues. Les joueurs se lançaient des balles de neige après l'entraînement à Denver vendredi. Mitch Marner, l'attaquant qui sera à l'écart pour encore plusieurs semaines en raison d'une blessure à la cheville, a accompagné les Maple Leafs sur la route et a passé les derniers jours à faire des mauvais coups en cachant les pièces d'équipements de ses coéquipiers. 

« On est soudés et on s'aime, a assuré Barrie. C'est vraiment plaisant de faire partie de ce groupe. »

Le « plaisir » n'était pas un mot employé par les Maple Leafs il y a une semaine.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.