Skip to main content

Karlsson trouve la brèche dans l'armure du « roi Henrik »

Les Sénateurs remportent le premier match de la série contre les Rangers 2-1 au Centre Canadian Tire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa ont fait la connaissance d'Henrik Lundqvist, version intraitable des séries de la Coupe Stanley 2017, jeudi. Ça ne les a pas empêchés d'enlever les honneurs de match no 1 de la série de deuxième tour de l'Association de l'Est au compte de 2-1 devant 16 744 spectateurs au Centre Canadian Tire. 

Le capitaine Erik Karlsson a trouvé la brèche dans l'armure du roi Henrik avec 4:11 à écouler au troisième vingt afin de propulser les siens en avant 1-0 dans la série.

Le défenseur a tiré du coin droit, de derrière la ligne rouge. La rondelle a bifurqué sur l'attaquant Derek Stepan des Rangers, puis effleuré le masque du gardien, avant de faire secouer les cordages derrière son compatriote suédois Lundqvist.

« J'ai simplement voulu envoyer la rondelle vers le but, tout en souhaitant qu'elle dévie sur quelqu'un, a relaté Karlsson. J'ai obtenu un bond favorable et c'est plaisant quand ça arrive. »

Video: Karlsson et Anderson font la différence pour Ottawa

Ce n'était pas la première fois qu'il faisait le coup à un gardien cette saison. Le 4 avril, du même coin de patinoire au Centre Canadian Tire, mais dans un angle moins restreint, il avait surpris le gardien Jimmy Howard des Red Wings de Detroit. 

« Je ne tire pas tout le temps pour marquer un but, a élaboré Karlsson. J'espère un bond favorable. Il y avait du mouvement devant le gardien. J'ai pu prendre mon temps parce que le défenseur près de moi ne savait pas où se trouvait la rondelle. J'ai tenté de trouver une bonne ligne de tir. Heureusement, ç'a fonctionné. »

Ses coéquipiers ainsi que l'entraîneur Guy Boucher ne sont plus surpris de le voir faire.

« J'aimerais dire qu'il me surprend, mais ce n'est pas le cas, a lancé Boucher. C'est ce que font les grands joueurs. Ils essaient des trucs aux bons moments. Erik est excellent dans les moments de grandes tensions. Il est tellement constant pour nous cette saison. Nos partisans doivent apprécier de le voir à l'œuvre. Il est plus qu'une vedette pour nous. C'est un joueur talentueux qui s'est établi comme une vedette. Maintenant, c'est un gagnant. » 

Lundqvist, qui a terminé la soirée avec 41 arrêts au compteur incluant un inattendu face à son coéquipier Brady Skjei en deuxième période, n'a pas vu grand-chose sur la séquence.

« Il y avait trois gars d'alignés avec la rondelle et je n'ai pas pu bien la repérer, a expliqué Lundqvist. Elle m'a frappé sur le côté de la tête et s'est retrouvée dans le but. Avec autant de joueurs entre moi et la rondelle, je n'aurais pas cru qu'elle aurait pu se rendre jusqu'à moi. 

« C'est un but dur à avaler compte tenu du bon match que j'ai connu. Ça s'est joué au final sur une séquence au cours de laquelle j'ai tenté de deviner ce qui allait se produire. C'est très "plate". »

L'entraîneur des Rangers Alain Vigneault a argué que les Sénateurs avaient commis un dégagement illégal peu de temps avant l'action de Karlsson.

« Ça fait partie du jeu. Nous devons être meilleurs », a-t-il renchéri, résigné.

Le capitaine des Rangers Ryan McDonagh avait procuré l'avance 1-0 aux visiteurs en supériorité numérique, à 7:10 du deuxième tiers. 

Ryan Dzingel avait créé l'égalité pour les Sénateurs, également en supériorité, à 18:39 du deuxième vingt. 

Craig Anderson a été solide devant le but des hôtes, avec 34 arrêts. 

« Les Sénateurs ont obtenu beaucoup de tirs pendant leurs attaques massives, a commenté Vigneault. À égalité numérique, le jeu a été partagé. Cela dit, nous pouvons mieux jouer. »

But du match

Le but de Dzingel qui a fait 1-1 vers la fin de la deuxième période. Lundqvist avait stoppé les 31 premiers lancers qu'il avait eu à repousser.

Video: NYR@OTT, #1: Dzingel marque son 1er but en séries

« La rondelle est apparue devant moi à la suite du bon tir de Kyle (Turris). J'ai conservé mon sang-froid en tentant uniquement de la soulever dans la partie supérieure », a expliqué l'ailier recrue.

Arrêt du match

Anderson a frustré à l'aide de la mitaine le défenseur Brendan Smith qui a tiré sans avertissement en provenance de l'enclave, peu de temps avant le but de Karlsson.

Video: undefined

Sous le radar

L'attaquant Jean-Gabriel Pageau qui était bien positionné près du filet, aligné avec son coéquipier Erik Karlsson, sur la séquence du but victorieux. Pageau a terminé la soirée avec un taux d'efficacité de 75 pour cent sur les mises au jeu (6-en-8).

Jeu du match

Le but de Karlsson. Il faut acheter un billet pour gagner à la loterie, dit-on. C'est ce que le défenseur vedette a fait. Il a misé sur le bon numéro.

Video: NYR@OTT, #1: Karlsson marque d'un angle impossible

Ce qu'ils ont dit

« Nous avons dérogé quelque peu du plan en deuxième période, en raison de présences sur la glace trop longues. Nous pouvons être nettement meilleurs devant Henrik. Nous avons cédé trop de lancers. Cela dit, nous avons pu déployer notre vitesse par moments et c'est un aspect positif. Nous devons voir à améliorer certains aspects. Il reste beaucoup de hockey à jouer. » -- Le défenseur Ryan McDonagh des Rangers.

« Nous ne nous laissions pas abattre parce que le gardien bloquait tout ce qu'on lui envoyait. Ce n'était pas une surprise. Nous savions qu'il serait au sommet de son art. Il l'a été au cours de la première ronde. C'est un vétéran qui connaît une formidable carrière. Le mot d'ordre est de tirer le plus souvent possible. » - Le défenseur Marc Methot des Sénateurs.

Ce qu'il faut savoir

Les Sénateurs ont amélioré une marque d'équipe en séries avec 21 lancers cadrés au cours du premier vingt, selon l'Elias Sports Bureau. L'ancien record pour une période était de 19 tirs, réalisé deux fois.

La suite

Match no 2 présenté à Ottawa, samedi après-midi (15 h (HE); TVA Sports, CBC, NBC).

En voir plus