Skip to main content

Karlsson ne croit pas être prêt pour le match d'ouverture des Sénateurs

Le défenseur étoile révèle qu'il s'est fait enlever la moitié de l'os de sa cheville gauche lors d'une opération en juin

par Chris Stevenson / Correspondant NHL.com

OTTAWA - Le défenseur Erik Karlsson a déclaré, mercredi, qu'il ne croyait pas être en mesure d'entreprendre la saison régulière avec les Sénateurs d'Ottawa le 5 octobre. 
  
Karlsson a révélé qu'il s'est fait enlever la moitié de l'os de la cheville gauche lors d'une opération subie le 14 juin et qu'il avait peu d'espoir d'être remis à temps pour le match d'ouverture des Sénateurs à domicile contre les Capitals de Washington jeudi prochain. « Je ne crois pas, a-t-il affirmé. Mais on ne sait jamais. On verra comment mon pied réagira quand je recommencerai à m'entraîner avec des contacts physiques et dans des situations de match. C'est un bon signe de rechausser les patins, même si c'est étrange en ce moment. C'est très différent comme sensation, mais je crois que je peux bien la gérer. » 

 

Le double lauréat du trophée Norris a ajouté qu'il ne craignait pas d'être atteint à la cheville par un lancer. 
  
« C'est comme quand on se fracture un os. Une fois guéri, il est guéri, a-t-il expliqué. Ils ont enlevé la moitié de l'os de ma cheville, alors la partie qui reste est censée être normale. Par contre, chaque fois qu'on reçoit un tir à cet endroit, on risque de se casser quelque chose, peu importe si c'est la cheville ou autre chose. Ça ne m'inquiète pas vraiment. » 
  
Karlsson, qui s'est déchiré des tendons dans le pied gauche lors des dernières séries éliminatoires de la Coupe Stanley en plus d'avoir subi deux fractures à la fin de la saison régulière, a patiné avec ses coéquipiers pour une deuxième fois depuis l'opération mercredi. Il l'avait fait une première fois samedi. 
  
« Ça fait du bien. C'est bon de retourner sur la glace, de faire quelques exercices et de retrouver lentement mon rythme, a-t-il indiqué. Ça faisait longtemps que j'avais patiné, alors je vais avoir besoin d'un peu plus de temps pour m'adapter et pour patiner aussi bien que les autres. 
  
« En général, je me suis senti assez bien, même si c'est une sensation bizarre. » 
  
Karlsson prétend ne pas avoir ressenti de douleur. 
  
« Je ne peux pas dire que je ne sens rien, mais je ne ressens pas de douleur qui pourrait m'empêcher de progresser, a-t-il mentionné. J'aimerais pouvoir mieux l'expliquer, mais c'est difficile de décrire ce qui est différent. J'ai l'impression d'avoir un morceau de cuir qui serait collé sur ma cheville. Ça va me prendre un peu de temps pour m'y habituer, mais je crois que je gère bien la situation pour l'instant. J'espère que ça va continuer de s'améliorer. 
  
« C'est beaucoup mieux que pendant les séries de l'an passé et c'est déjà un bon progrès, à mon avis. J'espère que ça va continuer comme ça et que plus la saison va avancer, mieux je vais me sentir. » 
  
Karlsson, 27 ans, a récolté 71 points (17 buts, 54 aides) en 2016-17 et il a été le meilleur marqueur des Sénateurs en saison régulière lors des quatre dernières campagnes. Il a aussi pris le premier rang des siens en séries éliminatoires l'an passé avec 18 points (deux buts, 16 aides) en 19 matchs.

 

En voir plus