Skip to main content

Karlsson en quête d'un troisième trophée Norris

Le meilleur pointeur des Sénateurs cherchera à conserver son titre de meilleur défenseur

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Sénateurs d'Ottawa sont en voie d'être exclus des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016. Avant mercredi, ils accusaient un retard de cinq points sur les Red Wings de Detroit pour l'obtention de la seconde place de quatrième as dans l'Association de l'Est.

Mais on peut facilement avancer que sans le défenseur Erik Karlsson, les Sénateurs ne seraient même plus dans le portrait des séries.

 

Karlsson continue d'être le plus menaçant défenseur à l'attaque de la LNH. Il est à égalité au troisième rang des marqueurs de toute la ligue avec 68 points (11 buts, 57 passes) en 68 matchs. Il passe en moyenne par match 29 :10 minutes au coeur de l'action sur la glace. Il a amassé 24 points en supériorité numérique.

Peu importe la situation, les possibilités sont fortes que Karlsson soit sur la glace.

Avec le dernier quart de la saison 2015-16 à faire, Karlsson demeure le favori pour l'obtention du trophée Norris à titre de meilleur défenseur de la ligue.

« [Karlsson] est comme les joueurs élites… parfois leurs principaux atouts sont leurs principales lacunes, a mentionné l'entraîneur des Sénateurs Dave Cameron au quotidien `Ottawa Sun'. Ce que je veux dire par là, c'est qu'ils sont capables par moments d'être dominants en possession de la rondelle. Parfois, quand le match est serré et que l'équipe en arrache ils prennent la rondelle et ils essaient de trop en faire.

« C'est une question de maturité. Tous les joueurs élites ont passé par-là, c'est ce qui les distingue des autres. Ils veulent être dominants. En acquérant de la maturité, ils commencent à faire de meilleures lectures de jeu, comprennent que faire moins est souvent mieux. Mais encore, quand l'enjeu est à son maximum, ils ne veulent pas quitter la glace. Ils veulent la rondelle. Ils veulent faire la différence.

« [Karlsson] a certainement gagné en maturité et il s'améliore à ce chapitre. Aussi talentueux soit-il, ses principaux atouts sont son sens de la compétitivité et son intelligence au jeu. »

Karlsson a déjà remporté le trophée Norris en 2010 ainsi que la saison dernière, à l'issue d'une saison de 66 points avec une fiche de plus-7 en défense en 82 matchs. Il est bien parti pour signer le tour du chapeau.

LES FINALISTES
 
Drew Doughty, Kings de Los Angeles : Doughty gruge rapidement l'avance de Karlsson pour l'obtention du trophée Norris. L'athlète âgé de 26 ans a amassé sa 30e passe de la saison, lundi, et il est le troisième joueur le plus utilisé de la LNH avec un temps de jeu moyen de 28 :22 minutes. Doughty a 43 points en 65 matchs à son dossier, assorti d'un excellent différentiel de plus-19 en défense.
 
« J'essaie évidemment de m'impliquer à l'attaque et d'appuyer mes coéquipiers tant que je peux, mais la priorité demeure de museler les meilleurs éléments des équipes adverses, et je retire une grande satisfaction à le faire », a dit Doughty au quotidien USA Today.

Brent Burns, Sharks de San Jose : Burns a récolté 60 points la saison dernière, sa plus fructueuse saison en carrière. Il est sur le point de faire mieux.

Burns a obtenu quatre buts et il a ajouté cinq passes dans ses cinq derniers matchs et il va amorcer la rencontre contre les Devils du New Jersey jeudi avec 60 points. Il domine tous les défenseurs avec 24 buts. Il est le premier à marquer plus de 23 buts en saison régulière depuis que Mike Green en a inscrit 31 en 2008-09.

AUSSI DANS LA COURSE : John Klingberg, Stars de Dallas; Ryan Suter, Wild du Minnesota; Duncan Keith, Blackhawks de Chicago.

 

En voir plus