Skip to main content

Kadri frustré que sa suspension l'ait empêché d'aider les Maple Leafs

L'attaquant pense qu'il aurait pu faire la différence dans la série contre les Bruins

par Dave McCarthy / Correspondant NHL.com

TORONTO - Nazem Kadri s'est demandé si les Maple Leafs de Toronto seraient en train de se préparer pour le match no 1 de la deuxième ronde contre les Blue Jackets de Columbus, jeudi, au lieu de vider leurs casiers s'il n'avait pas été suspendu contre les Bruins de Boston en première ronde.

« Je pense que ça aurait pu être le cas, a dit Kadri. Je trouvais que je commençais à jouer mon meilleur hockey durant cette série, et je voulais donner le meilleur de moi-même et faire la différence. C'est difficile de dire que nous aurions atteint le deuxième tour si j'avais joué. Tu ne sais jamais. Boston est une très bonne équipe et plusieurs choses peuvent se produire durant une rencontre. Cela dit, c'est difficile d'être à l'écart et de regarder ça quand tu sais que tu aurais pu avoir un impact. »

Kadri a été suspendu pour toute la durée de la série après avoir donné un double-échec au visage de l'attaquant des Bruins Jake DeBrusk dans le match no 2. Kadri a commis ce geste en réponse à la mise en échec de DeBrusk à l'endroit de l'attaquant Patrick Marleau près du banc de Toronto un peu plus tôt.

À LIRE AUSSI : Blessé au genou, Hyman pourrait rater le début de la prochaine saisonLes déboires des unités spéciales ont coulé les Maple LeafsUne autre défaite crève-coeur pour les Maple Leafs dans le match no 7

« Mon intention n'était pas de le frapper au visage, a fait valoir Kadri. Ce n'est pas dans ma nature. Si ça avait été mon intention, il y aurait eu beaucoup plus de dommages. Je n'ai pas aimé la mise en échec sur Marleau, j'ai trouvé ça dangereux et je voulais le frapper au bras pour lui faire savoir que ça ne passait pas. Malheureusement, il a été atteint au visage et je suis responsable de ça. C'est moi qui contrôle mon bâton, donc c'est un manque de jugement de ma part. »

Kadri est suspendu pour une deuxième saison de suite en première ronde contre les Bruins. La saison dernière, il a été suspendu trois rencontres pour avoir donné de la bande à l'endroit de l'attaquant Tommy Wingels dans le match no 1.

Le directeur général de Toronto Kyle Dubas a dit respecter le fait que Kadri veuille défendre ses coéquipiers, mais il veut également qu'il trouve un bon équilibre afin d'éviter une suspension à l'avenir.

« Quand nous lui avons parlé, l'un des points principaux de notre discussion a été le fait qu'il doit tempérer ses ardeurs, a indiqué Dubas. Il est un excellent joueur pour nous et il apporte un élément que peu de joueurs de notre équipe apportent. Oui, il aime défendre ses coéquipiers et être robuste, mais nous avons besoin qu'il soit disponible. S'il continue à se comporter de la sorte, je ne pense pas que les suspensions vont diminuer. Il doit trouver l'équilibre entre être robuste et défendre ses coéquipiers tout en étant disponible pour l'équipe. Je ne pense pas que personne ne se sente plus mal que lui-même à propos de toute cette situation. »

La suspension de Kadri a forcé l'entraîneur Mike Babcock à muter William Nylander au centre du troisième trio et à placer Connor Brown à la droite de ce trio, qui était complété par Marleau à gauche. Sa perte a nui à la profondeur offensive de Toronto. Kadri, qui avait marqué 3:19 avant la mise en échec sur DeBrusk, a dit saisir la situation difficile dans laquelle il a placé son équipe, mais il espère que ses coéquipiers comprennent les raisons qui l'ont poussé à agir de la sorte.

Video: TOR@BOS, #2: Kadri fait dévier le tir de Dermott

« Je pense qu'ils peuvent me faire confiance à l'avenir, ils savent quel genre de personne je suis, a affirmé Kadri. Ils savent que je ne suis pas égoïste et que toutes ces actions étaient pour défendre mes coéquipiers. Je sais que je nous ai placés dans une situation difficile et je sais que mes coéquipiers savent que je ferais n'importe quoi pour cette équipe. Je préfèrerais avoir quelqu'un dans mon équipe qui s'implique trop que pas assez. »

Kadri a confié que regarder les matchs no 3 à 7 a été l'une des choses les plus difficiles qu'il a eu à vivre.

« Bien sûr que je regrette la mise en échec. C'était difficile à regarder et je n'ai jamais été aussi stressé de regarder des matchs, a dit Kadri. Ce n'est pas mon intention de blesser les autres, mais je vais toujours défendre mes coéquipiers. Parfois, je pense un peu trop avec mon cœur et pas assez avec ma tête. C'est quelque chose que je vais corriger afin de m'assurer que ça ne se reproduise plus. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.