Skip to main content

Julien impressionné par le rythme du jeu pour un premier match

L'entraîneur des Canadiens a aimé l'intensité de son équipe dans la défaite

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

RALEIGH, Caroline du Nord - A-t-on raté quelque chose? Sommes-nous déjà rendus en décembre? C'était vraiment le premier match de la saison régulière pour les deux équipes?

On ne l'aurait pas cru en voyant les Canadiens de Montréal et les Hurricanes de la Caroline à l'œuvre au PNC Arena, jeudi.

À LIRE AUSSI : La Caroline a le meilleur aux tirs de barrage | Tour d'horizon des matchs du 3 octobre

Ça patinait les amis… Les Canadiens ont eu leurs bons moments, même s'ils ont la plupart du temps subi l'échec-avant soutenu de leurs adversaires.

« Je suis toujours impressionné par le rythme du jeu », a relevé l'entraîneur du CH Claude Julien. « Pour un premier match, les deux équipes ont préconisé un style rapide, avec beaucoup d'intensité et de luttes pour l'obtention de la rondelle le long des bandes.

« Quelques-uns de nos défenseurs ont eu de la difficulté avec la pression exercée, nous avons des aspects à peaufiner, mais ç'a somme toute été un bon match.

« Il n'y a aucun doute que les deux équipes ont voulu passer un message, a continué Julien. Les Hurricanes ont participé aux séries éliminatoires la saison dernière et ils sont encore meilleurs cette saison.

« Au bout du compte, le résultat est décevant pour nous, mais il y a plusieurs aspects positifs à retirer de notre performance. Nous avons surmonté un retard de deux buts et nous sommes parvenus à soutirer un point de classement face à une bonne équipe. Nous avons travaillé fort pour l'avoir. »

Julien s'est dit heureux du baptême de feu dans la LNH des jeunes Nick Suzuki et Cale Fleury.

Suzuki aurait pu faire s'étirer la séance des tirs de barrage s'il avait concrétisé le troisième essai des siens.

« Les joueurs méritants vont avoir leur chance », a fourni Julien en guise d'explication pour son choix. « Ce n'est pas une question d'âge ou rien d'autre. Il est capable de bien gérer la rondelle et de prendre de bonnes décisions. Il faut l'utiliser dans ces situations-là. C'est un gars capable de nous remporter des matchs. »

Suzuki a terminé la soirée avec deux tirs au but et un revirement pour 13:39 de temps de jeu, incluant 1:38 en supériorité numérique.

Fleury a passé 14:52 au cœur de l'action, clôturant la rencontre avec un tir au but (l'échappée en troisième) et une fiche en défense de moins-1, tout en ayant distribué quatre mises en échec.

Video: MTL@CAR: Price fait de superbes arrêts coup sur coup

« Au début, nous l'avons senti quelque peu nerveux, mais il s'est détendu au fur et à mesure que le match avançait. Nous avons revu le Cale Fleury des matchs présaison », a mentionné Julien.

Le gardien Carey Price l'a trouvé très efficace devant lui.  

« Ce n'était pas une équipe commode à affronter pour son premier match, a-t-il estimé. Les Hurricanes exercent une forte pression en échec-avant, mais il s'est très bien comporté. »

Relevant la qualité du spectacle pour un premier match, Price a dit que ce qui avait fait la différence au bout du compte, ce sont les deux buts que les Hurricanes ont réussis en supériorité numérique - un dans les faits puisque le but égalisateur d'Erik Haula en troisième période a été inscrit peu de temps après la fin de la punition.

« Ç'aurait été super de tuer deux pénalités de plus, mais ultimement j'aurais dû faire un arrêt de plus. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.