Skip to main content

Julien Gauthier accepte bien d'être le centre d'attention

L'un des meilleurs espoirs au repêchage 2016 de la LNH a un oncle qui peut répondre à toutes ses questions

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

Julien Gauthier a eu sa juste part d'événements devant les recruteurs. Mais l'attaquant des Foreurs de Val-d'Or ne souligne pas chacun d'entre eux qui le rapprochent du repêchage 2016 de la LNH.

Ça aide de recevoir quelques bons conseils le long du parcours.

Denis Gauthier, l'oncle de Julien, a joué pendant 10 saisons de façon sporadique dans la LNH, disputant 554 matchs avec les Flames de Calgary, les Coyotes de Phoenix, les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles.

« Il m'a toujours dit de ne jamais me mettre trop de pression sur les épaules et de jouer un jeu simple, a mentionné Julien. Il a joué ce sport avant moi. Il sait comment ça fonctionne. Je tente de l'écouter le plus possible. Il me donne toujours de bons conseils et de bons trucs. »

Gauthier, qui est classé au quatrième rang sur la liste de la mi-saison du Bureau central de dépistage de la LNH pour ce qui est des patineurs nord-américains admissibles au repêchage 2016, a maintenant l'habitude d'avoir les regards tournés vers lui.

Son rayonnement a commencé à prendre de l'ampleur lorsque sa saison a commencé en août en étant le seul patineur admissible au prochain repêchage à être invité au camp estival de perfectionnement de l'équipe canadienne junior. Cela s'est poursuivi quand l'ailier droit de 6 pieds 3 pouces, 225 livres, a été l'un des quatre joueurs admissibles au prochain repêchage à représenter la Ligue de hockey junior du Québec à la série Canada-Russie en novembre.

En décembre, il a été le seul patineur admissible au prochain repêchage à jouer pour le Canada au Championnat mondial junior 2016 de la FIHG.

Gauthier a été l'un des 40 joueurs de la Ligue canadienne de hockey admissibles au repêchage de l'été prochain à participer au match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH 2016 à Vancouver le 28 janvier, un événement destiné aux recruteurs de la LNH et aux directeurs généraux afin d'évaluer les meilleurs talents en vue du repêchage.

Outre ces grands événements, Gauthier a marqué 34 buts en 36 matchs avec les Foreurs.

« Il est un attaquant de puissance qui peut marquer des buts, a affirmé le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH, Dan Marr. Il est un très bon patineur avec un bon physique et il est fort. Il a une forte foulée et une vitesse étonnante. Il est robuste, il est prêt à se battre pour la rondelle autant dans sa zone qu'autour du filet adverse. Il a un bon sens de hockey, un instinct offensif et des capacités de meneur de jeu pour se démarquer. Il est responsable et il travaille fort dans toutes les zones. »

Il serait compréhensible que le jeune joueur de 18 ans soit nerveux en étant dans le collimateur des 30 équipes de la LNH. Mais Gauthier a mentionné que cela ne le dérangeait pas, même quand il parle avec des recruteurs qui critiquent son jeu.

« Je pense qu'ils veulent me connaître davantage, a indiqué Gauthier. On parle un peu de hockey, mais on parle beaucoup de mon entraînement hors glace. Nous parlons de moi en tant que personne et de ma famille. Ils veulent juste me connaître. Quand je les rencontre une deuxième fois, on parle un peu plus de hockey. Mais la plupart du temps, ils veulent juste que je parle de moi. »

Si Gauthier est nerveux, il ne le laisse pas paraître. À la place, il a indiqué qu'il apprend de chaque expérience.

« Bien sûr, il y a de la pression quand tu te présentes à ces événements, a-t-il exprimé. Mais tu dois affronter ces événements positivement. Ce n'est pas mauvais. Oui, il y a de la pression, mais je pense que tu dois la mettre de côté et jouer un jeu simple.

« Je m'assure de prendre soin de ce que je peux faire sur la glace. Quand tu penses trop sur la glace, c'est à ce moment que tu joues mal, que tu commences à trop penser tu ne joues pas ton jeu. Tu dois te concentrer sur les petits détails. Ça te rend meilleur. »

Il a tenu compte des conseils de son oncle.

Mais les trucs ne fonctionnent pas tous. Le fait d'être l'un des meilleurs espoirs du repêchage 2016 demeure un sujet de conversation incontournable.

« Tous les jours, mes amis, ma famille ou mes coéquipiers me parlent du repêchage, a révélé Gauthier. Je n'aborde pas le sujet, mais ils m'en parlent toujours. Je ne peux l'éviter, mais je tente de ne pas trop y penser. »

En voir plus