Skip to main content

Julien doit composer avec les éléments qu'il a sous la main

L'expérimenté entraîneur du Tricolore ne lance pas la pierre à ses troupiers

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les joueurs des Canadiens de Montréal commencent à être à court de mots à la suite de chacune de leurs défaites et les journalistes à court de questions. Il est temps que ça finisse.

« Nous en avons marre. Nous ne jouons pas au hockey pour perdre des matchs », a déclaré le défenseur Jordie Benn, au terme de la 12e défaite par voie de blanchissage du Tricolore cette saison. « Il reste neuf matchs et nous ne ferons pas qu'acte de présence avant de rentrer paisiblement à la maison avec le sourire aux lèvres.

« Nous sommes des athlètes. Nous ne sommes pas programmés pour perdre. »

Quant à l'entraîneur Claude Julien, il doit essentiellement répéter le même refrain au sujet du manque d'attaque de ses troupiers.

« L'explication est évidente pour moi. Nous n'avons pas notre équipe et nous avons des joueurs inexpérimentés qui ne sont pas totalement prêts à jouer sur une base régulière dans la Ligue nationale. Nous nous fions à un noyau de joueurs restreint », a-t-il commencé par dire.

« Ce soir (lundi), notre jeu de puissance n'a pas été bon (0-en-5). C'est notre responsabilité. Nous avons marqué un but, mais il n'a pas compté parce que nous étions un peu hors-jeu. Si le but compte, on ne parle pas de blanchissage. »

Comme il l'avait affirmé au cours du récent voyage du CH, Julien a répété qu'actuellement il n'a pas sous la main « une très bonne équipe ».

« Ce n'est pas parce que nous n'avons pas de bons joueurs, a-t-il précisé. Nous avons plusieurs blessés. Nous demandons à de jeunes joueurs d'en faire beaucoup plus qu'ils devraient normalement. Conséquemment, il y a des vétérans qui obtiennent beaucoup plus de temps de jeu qu'ils devraient. Certains d'entre eux, et nous l'avons encore remarqué ce soir, faiblissent à mesure que leur temps d'utilisation augmente. Ils ne sont pas capables de suffire à la demande.

« C'est notre situation et c'est frustrant, mais nous n'avons pas le choix, il faut aller de l'avant. »

Julien a fait remarquer que les Canadiens ont connu une mauvaise deuxième période comme ç'avait été le cas contre les Maple Leafs de Toronto, samedi.

« Ne pensez pas que nous sommes satisfaits de ça, mais il faut tenir compte de la situation dans laquelle nous nous retrouvons.

« Les Panthers ont remporté les batailles et les courses pour l'obtention de la rondelle. Ils luttent avec l'énergie du désespoir pour une place en séries éliminatoires. Nous ne pouvions pas rivaliser avec eux. Je suis honnête avec vous. »

Il reste neuf matchs au calvaire et Julien a mentionné qu'on va poursuivre l'évaluation des joueurs jusqu'à la toute fin. 

C'est le défi que les dirigeants ont lancé aux joueurs : « Si vous voulez demeurer avec nous, montrez-nous de quel bois vous vous chauffez ».

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.