Skip to main content

Eberle accepte un contrat de cinq ans avec les Islanders

L'attaquant aurait pu devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Jordan Eberle a accepté vendredi un contrat de cinq ans afin de demeurer avec les Islanders de New York. Les modalités financières n'ont pas été dévoilées.

L'attaquant de 29 ans a passé les deux dernières saisons avec New York après avoir été acquis dans une transaction avec les Oilers d'Edmonton en retour de Ryan Strome le 22 juin 2017. Il aurait pu devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. 

À LIRE AUSSI: Nelson s'entend pour six ans avec les IslandersLes Flyers font l'acquisition de Niskanen des Capitals

Sélectionné par Edmonton en première ronde (22e au total) du repêchage 2008 de la LNH, Eberle a obtenu 478 points (209 buts, 269 passes) en 666 rencontres de saison régulière avec les Islanders et les Oilers ainsi que 11 points (quatre buts, sept passes) en 21 parties des séries éliminatoires.

« Les négociations n'ont pas vraiment commencé avant la fin de la saison, a confié Eberle. J'aime côtoyer les entraîneurs et le DG. J'aimais leur philosophie. J'étais très heureux de ma façon de jouer et je voulais que ça se poursuive. J'ai fait ma place avec l'équipe. Évidemment, j'ai discuté avec [le directeur général des Islanders] Lou [Lamoriello] à la fin de la saison et j'ai travaillé à ce qu'on en arrive à une entente. J'aime beaucoup l'équipe et mes coéquipiers. Ma femme et moi adorons ça ici, donc c'était logique de rester.

« Tu as besoin d'une place où ta famille et toi êtes à l'aise pour vivre, puis tu recherches un endroit où le soutien pour l'équipe de hockey est important. Long Island répond à ces deux critères. »

Appelé à évoluer au sein d'un système favorisant la défensive sous la férule de l'entraîneur Barry Trotz cette saison, Eberle a obtenu 37 points (19 buts, 18 passes) en 78 matchs avec les Islanders, et a ajouté neuf points (quatre buts, cinq passes) en huit matchs en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, aidant les Islanders à atteindre le deuxième tour. Il a marqué dans quatre parties consécutives durant le balayage des Penguins de Pittsburgh au premier tour. New York (48-27-7, 103 points) a terminé au deuxième rang de la section Métropolitaine.

Cinq des 19 filets d'Eberle en saison régulière ont été inscrits dans les sept dernières rencontres. Il a dû attendre au 13 novembre pour marquer son cinquième but de la campagne et a disputé 10 matchs sans trouver le fond du filet entre le 24 novembre et le 15 décembre.

« Mon année a de toute évidence été parsemée de hauts et de bas, a admis Eberle. Évidemment, je n'ai pas connu un bon départ. J'ai trouvé mon rythme à partir du mois de février et je suis parvenu à atteindre un autre niveau en fin de saison et en séries. C'est à partir de ce moment-là que j'ai véritablement voulu en arriver à une entente et faire partie des Islanders. J'aimais comment les choses se déroulaient avec l'équipe. »

Trotz, finaliste au trophée Jack-Adams, remis au meilleur entraîneur de la LNH, a été le huitième entraîneur d'Eberle en neuf saisons dans la LNH. Il a été dirigé par six pilotes différents en sept saisons avec les Oilers, et Trotz a remplacé Doug Weight comme entraîneur des Islanders le 21 juin 2018. Eberle a indiqué que la stabilité à New York a joué un rôle dans sa décision de rester avec l'équipe.

« Notre équipe mise d'abord et avant tout sur la défensive, a expliqué Eberle. Quand tu remportes des matchs de cette façon, c'est plaisant. Mais tu dois apprendre comment jouer de cette façon, et ç'a peut-être pris un peu de temps. Mais une fois que j'ai compris, les choses ont commencé à mieux aller, et nous remportions des rencontres.

Video: NYI@PIT #4: Eberle bat Murray en surnombre

« De mon côté, je n'ai pas eu le même entraîneur deux ans de suite très souvent. C'est bien de revenir là où il y a de la stabilité et des visages qui me sont familiers. Nous pourrons reprendre la où nous avons laissé. Je n'ai jamais vraiment vécu ça. À ma première saison avec les Islanders, Doug était ici, et à Edmonton, nous avons vu passer plusieurs entraîneurs. Ç'a pesé dans la décision. »

Les Islanders ont encore deux joueurs autonomes sans compensation dont ils doivent s'occuper, l'attaquant Anders Lee, leur capitaine, ainsi que le gardien Robin Lehner. Le centre Brock Nelson a renoncé à son autonomie en acceptant un contrat de six ans le 23 mai.

« Anders prend ses propres décisions, a dit Eberle au sujet de Lee. Personne ne peut le blâmer de prendre son temps ou de tester le marché des joueurs autonomes. Il a mérité ce droit. Je sais qu'il adore Long Island. Il est notre capitaine et une très bonne personne. Ultimement, ce sera sa décision. Je le soutiendrai, peu importe ce qu'il fera. Ce sera de toute évidence une décision difficile dans tous les cas. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.