Skip to main content

Jonathan Drouin a compris à temps

Le jeune attaquant du Lightning reconnaît ses torts et veut continuer dans la même voie

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL -- Jonathan Drouin n'a pas emprunté le chemin le plus facile, mais il est au moins rendu là où il souhaitait être: avec la crème des jeunes de son âge.

L'attaquant québécois admet avoir été surpris de recevoir le coup de fil des dirigeants d'Équipe Amérique du Nord, au printemps.

« Je ne m'attendais pas à ça avec la saison que j'ai eue », a-t-il avoué à l'issue de la première séance d'entraînement de l'équipe des 23 ans et moins.

La partie de bras de fer qu'il a jouée avec les dirigeants du Lightning de Tampa Bay, la saison dernière, aurait pu avoir des conséquences très négatives pour sa carrière, qui ne fait que prendre son envol.

La dispute a cependant fait gagner beaucoup de maturité à Drouin qui reconnaît maintenant ses torts.

« C'est assis chez moi, quand je suis retourné à la maison en janvier, que j'ai réalisé beaucoup de choses. »

Il a dit avoir entre autres compris en regardant des matchs à la télé qu'on ne peut pas connaître de succès dans la LNH si on s'implique pas dans l'action.

« Dans les rangs juniors, tu peux faire ce que tu veux et quand même amasser quatre points par match, a-t-il avancé. Dans la Ligue nationale, si tu ne t'impliques pas tu n'auras pas les chances à l'attaque que t'avais chez les juniors. J'ai vraiment réalisé ça quand je regardais le hockey chez moi, après avoir quitté l'organisation. »

Drouin est donc revenu plus affamé que jamais chez le Lightning et il a connu une fin de saison mais surtout des séries éliminatoires du tonnerre. Au point de convaincre les dirigeants d'Équipe Amérique du Nord de l'inclure dans la formation.

« Dans mon cas, on peut vraiment dire que six mois ont duré une éternité, a-t-il admis. J'ai tout mis ça derrière moi et je suis passé à autre chose. Je suis très heureux de mon rendement en séries et je veux continuer sur la lancée avec Équipe Amérique du Nord. »

Drouin, troisième espoir réclamé au cours de la séance de repêchage 2013 de la LNH, est content de se retrouver avec son complice des Mooseheads de Halifax, Nathan MacKinnon, qui a été le tout premier choix de la séance par l'Avalanche du Colorado.

Avec eux dans l'équipe, il y a le quatrième choix de 2013, le défenseur Seth Jones de Blue Jackets de Columbus.

Lundi, Drouin a été jumelé à Connor McDavid au sein du trio numéro un de l'équipe, en compagnie de Mark Scheifele des Jets de Winnipeg.

« C'est gros pour moi et ça me donne de la confiance, même si je sais qu'il n'y a aucune assurance que les trios vont rester les mêmes. »

L'entraîneur Todd McLellan a indiqué qu'il tentera l'expérimentation de jumeler Drouin et MacKinnon. Les deux ont pris part à des exercices de l'attaque massive, lundi.

« C'est comme si rien n'avait changé. Nous savions encore où l'autre se trouvait sur la glace. C'est vraiment 'cool' de retrouver Nathan. Ça nous rappelle des souvenirs. C'est le 'fun' que nous soyons ensemble ici. »

Drouin et MacKinnon, âgés de 21 ans, ont remporté la Coupe Memorial avec les Mooseheads en 2013.

Depuis ce temps, Drouin a disputé 91 matchs dans la LNH en saison régulière, inscrivant huit buts et 42 points. MacKinnon, lui, a un bagage de 218 matchs avec 153 points, incluant 59 buts.

En voir plus