Skip to main content

John Tavares se concentre sur les Islanders

Le capitaine de la formation new-yorkaise sait qu'on lui posera des questions sur son avenir quand il affronte les Maple Leafs

par Brian Compton @BcomptonNHL / Adjoint au directeur de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Le capitaine des Islanders de New York, John Tavares, jure qu'il s'agit pour lui d'un match comme les autres. Mais il sait par ailleurs que lorsque les Maple Leafs de Toronto sont en ville, on lui posera des questions à propos de son avenir.

Tavares, à qui il reste un an à faire à son contrat (d'une valeur annuelle moyenne de 5,5 millions $), sait qu'il ne pourra pas amorcer les négociations avec les Islanders avant le 1er juillet. S'il ne conclut pas de nouvelle entente avant le début de la prochaine saison, il sait qu'on le bombardera à tous les jours de questions concernant son avenir.

Plusieurs observateurs estiment que si Tavares décide de ne pas rester avec les Islanders, les Maple Leafs pourraient être sa destination de choix puisqu'il a grandi non loin de Toronto.

Mais Tavares, qui est né dans la banlieue torontoise de Mississauga et qui a joué son hockey mineur à Oakville, en Ontario, a assuré qu'il ne se laissait pas déranger par cet avenir incertain.

« Ce sont juste des questions », a noté Tavares, lundi, quelques heures avant que les Islanders affrontent les Maple Leafs au Barclays Center (19h, HE ; SN, MSG+2, NHL.TV). « Je me présente à l'aréna comme je l'ai fait aujourd'hui, nous nous préparons à affronter les Maple Leafs et c'est une équipe qui est devant nous au classement, nous essayons de les rattraper. C'est là-dessus que j'essaie de consacrer mes énergies.

« Les affaires contractuelles, ce sont des choses dont je vais m'occuper le temps venu. »

Les Islanders, qui ont remporté une série éliminatoire pour la première fois en 23 ans, le printemps dernier à l'occasion du premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, allaient entreprendre le match de lundi soir à cinq points des Flyers de Philadelphie, détenteurs de la deuxième place de quatrième as dans l'Association de l'Est, tout en ayant trois matchs de plus à disputer. Toronto se trouvait à deux points de Philadelphie, ainsi qu'à un point des Bruins de Boston et du troisième rang dans la section Atlantique.

« À ce moment-ci, il y a bien assez de choses dont je dois me préoccuper, notamment avec l'équipe qui tente d'accéder aux séries, a affirmé Tavares. Je comprends pourquoi on pose ce genre de questions, je respecte ça. Ça alimente les discussions, c'est quelque chose qui se profile à l'horizon ; mais de mon côté, j'essaie plutôt de me concentrer sur mon jeu. »

Tavares est le meilleur marqueur des Islanders en vertu d'une production de 43 points (20 buts, 23 aides).

Si Tavares ne signe pas de nouveau contrat avec les Islanders avant le début de la prochaine saison, il se retrouverait dans la même situation que le capitaine du Lightning de Tampa Bay Steven Stamkos a vécue l'hiver dernier. Stamkos, qui a lui aussi grandi dans la région de Toronto, a écoulé la dernière année de son contrat dans l'uniforme du Lightning et, deux jours avant de pouvoir devenir joueur autonome sans compensation, il a conclu une nouvelle entente de huit ans, au montant de 68 millions $, qui lui a permis de rester à Tampa Bay.

Tavares va-t-il communiquer avec Stamkos pour obtenir ses conseils?

« Pas nécessairement, a dit Tavares. Je l'ai côtoyé un peu cet été, et ensuite à la Coupe du monde évidemment. Je crois que ç'a été la même chose pour lui : il a juste essayé de se concentrer sur son jeu et s'est assuré de ne pas aimer des gazouillis qui passaient. De toute manière, je ne vais presque plus sur Twitter maintenant. Je me préoccupe juste de mon niveau de jeu, je cherche simplement à aider les Islanders du mieux que je peux. »

Tavares a reconnu qu'il n'est plus aussi fébrile qu'avant lorsqu'il affronte les Maple Leafs.

« C'était peut-être davantage le cas durant mes deux premières saisons, a affirmé Tavares, le premier choix du repêchage 2009 de la LNH. La première fois que tu joues chez toi, que tes amis et les membres de ta famille viennent te voir jouer dans la LNH, c'est pas mal 'cool'. C'était probablement plus excitant à l'époque. J'avais plus de gens dans mon entourage ; je pense qu'à mon premier match [à Toronto], j'avais invité plus de 30 personnes. Maintenant, le groupe n'est plus aussi imposant. J'essaie juste d'aborder ce match-là comme les autres. À ce stade-ci de l'année, il s'agit d'abord et avant tout d'une équipe que nous tentons de rattraper au classement. Ce sont des gros points qu'il faut aller chercher. »

 

Alignement prévu des Maple Leafs

Zach Hyman -- Auston Matthews -- Connor Brown  

James van Riemsdyk -- Tyler Bozak -- Mitchell Marner

Leo Komarov -- Nazem Kadri -- William Nylander

Matt Martin -- Ben Smith -- Nikita Soshnikov

Morgan Rielly -- Nikita Zaitsev

Jake Gardiner -- Connor Carrick

Martin Marincin -- Roman Polak

Frederik Andersen

Curtis McElhinney

 

Rayés de la formation: Alexey Marchenko, Frank Corrado, Josh Leivo, Matt Hunwick

 

Blessé: Aucun

 

Alignement prévu des Islanders

Anders Lee -- John Tavares -- Josh Bailey

Anthony Beauvillier -- Brock Nelson -- Ryan Strome

Andrew Ladd -- Alan Quine -- Jason Chimera

Nikolay Kulemin -- Casey Cizikas -- Shane Prince

Nick Leddy -- Johnny Boychuk

Calvin de Haan -- Dennis Seidenberg

Thomas Hickey -- Adam Pelech

Thomas Greiss

Jean-François Bérubé

 

Rayés de la formation: Scott Mayfield, Stephen Gionta  

Blessés: Travis Hamonic (genou), Cal Clutterbuck (bas du corps)

En voir plus