Skip to main content

Joe Veleno est-il en train de redorer son blason?

Trois recruteurs se penchent sur la relance personnelle qu'orchestre présentement l'attaquant à Drummondville

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Joe Veleno semble plus menaçant que jamais.

Depuis l'échange qui l'a fait passer des Sea Dogs de Saint-Jean aux Voltigeurs de Drummondville, l'attaquant produit à un rythme effréné et semble lentement redorer son blason qui, avouons-le, manquait un peu d'éclat en début de saison.

La différence est marquée. Après avoir récolté 31 points, dont six buts, en 31 rencontres à Saint-Jean, le Montréalais de 18 ans en totalise autant en seulement 18 matchs à Drummondville. De ce total, il a amassé 30 points à ses 14 dernières rencontres.

S'il poursuit à ce rythme jusqu'au terme de la saison, le joueur de centre de 6 pieds 1 pouce et 195 livres risque de gagner des points aux yeux des recruteurs. Classé au 13e rang chez les patineurs nord-américains sur la liste de mi-saison du Bureau de dépistage de la LNH, il risque aussi de gravir quelques échelons d'ici le repêchage de juin.

« Au début de l'année, il n'avait pas la production à laquelle on s'attendait, mais il faut regarder les éléments qu'il avait autour de lui, a expliqué un recruteur d'une équipe de l'Est. Les Sea Dogs ont une équipe super jeune en reconstruction.

« Quand il est allé à Drummondville, les morceaux du casse-tête se sont mis en place. C'est le même joueur, il a la même intensité et la même volonté, mais les occasions de créer et surtout de finir des jeux sont davantage présentes. »

Depuis son arrivée avec les Voltigeurs, Veleno a connu six matchs de trois points - un de quatre - et semble avoir développé une bonne chimie avec ses compagnons Connor Bramwell et Bobby Lynch sur le premier trio de la formation.

Au-delà des points qu'il amasse, il se montre très impliqué et est à l'origine de plusieurs chances de marquer des siens. Il a enfin la chance de démontrer cet instinct offensif que plusieurs commençaient à remettre en question après son lent début de campagne.

« Je ne crois pas que sa baisse de production de début de saison reflétait la production réelle de Joe, mais plutôt qu'il n'est pas le moteur d'une équipe, a pour sa part indiqué un recruteur d'une équipe de l'Ouest.

« La pression de transporter son équipe étant moins présente, il est beaucoup plus à l'aise et produit selon les attentes. »

La relance qu'il a orchestrée dans ses nouvelles couleurs sera-t-elle suffisante pour lui permettre de solidifier sa place parmi les meilleurs hockeyeurs de sa cuvée?

« J'aurais tendance à dire que oui, a lancé un recruteur d'une autre équipe de l'Ouest. La chose qui m'a le plus frappé, c'est sa confiance. Et quand un joueur est en confiance, ça paraît. Ça démontre aussi du caractère. Il s'est retroussé les manches et il répond maintenant aux attentes. »

Le secret est dans le lancer

Les recruteurs interrogés sont unanimes, Veleno est pratiquement le même joueur à Drummondville qu'il l'était à Saint-Jean. Il est seulement mieux entouré et les jeux qu'il amorce ont plus de chances de se conclure en but.

Il est cependant intéressant de noter que le patineur originaire de Kirkland compte déjà huit buts avec les Voltigeurs - deux de plus qu'à Saint-Jean en 13 matchs de moins - et qu'il a fait passer son taux de réussite tirs/buts de 6,3 à 12,9 pour cent.

Ce n'est sûrement pas étranger au fait que 48 pour cent des tirs qu'il a décochés avec les Voltigeurs sont considérés comme étant dangereux.

« Une chose que j'ai changée beaucoup, c'est mon lancer, a expliqué le principal intéressé. Je lance beaucoup la rondelle durant les matchs et j'arrive 10 à 15 minutes avant les entraînements pour prendre des tirs. Je pense que ça fait une grosse différence dans mon jeu. »

Cette soudaine production est évidemment bien accueillie par son entraîneur Dominique Ducharme, qui ne se dit tout de même pas surpris par les prouesses de son poulain.

« Je n'avais pas de doutes de ce côté-là, je savais qu'il aurait une bonne progression offensive, a-t-il dit. Il patine, il est agressif pour attaquer le filet et il joue avec confiance. Quand tu mets ça avec les habiletés qu'il a, je pense que ça va seulement aller en s'améliorant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.