Skip to main content

Joe Thornton, un grand parmi les grands

« Jumbo Joe » est devenu le 20e joueur de l'histoire à atteindre le plateau des 1400 points

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Joe Thornton n'a plus besoin de présentation. Au fil de sa fructueuse carrière de 20 ans au sein de la Ligue nationale de hockey, divisée entre les Bruins de Boston et les Sharks de San Jose, le joueur de centre canadien s'est établi comme l'un des meilleurs fabricants de jeux du circuit. 

Mercredi soir, lors d'une victoire de 4-1 de ses Sharks face aux Predators de Nashville, « Jumbo Joe » a atteint le prestigieux plateau des 1400 points.

L'Ontarien de 38 ans est ainsi devenu le 20e joueur seulement dans toute l'histoire de la LNH à inscrire son nom sur cette prodigieuse liste. Et pour nous donner une idée de l'ampleur de cet accomplissement, l'entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer, nous a justement suggéré de jeter un coup d'œil sur les autres noms de cette liste.

« Ça en dit long et c'est assez étonnant. Il n'y a pas beaucoup de mots pour décrire ça. Pour les gens qui se demandent ce que ça représente, je pense que ça vaut la peine de simplement jeter un coup d'œil à cette liste, » avait déclaré DeBoer au terme de la victoire des siens, mercredi soir.

Wayne Gretzky, Mark Messier, Gordie Howe, Ron Francis, Marcel Dionne, Steve Yzerman et Mario Lemieux ne sont que quelques-uns des grands noms qui apparaissent sur cette liste. Thornton et Jaromir Jagr peuvent cependant se vanter d'être les deux seuls joueurs à être encore actifs au sein de cette prestigieuse vingtaine. Il y a de quoi être fier. 

Un passeur hors pair et robuste

Ce qui est encore plus impressionnant et frappant, c'est que de ces 1400 points, 1014 sont des mentions d'aide. Voilà pourquoi l'expression fabricant de jeux prend tout son sens. 

L'ancien premier choix au total des Bruins en 1997 représente le joueur de centre rêvé pour un pur marqueur. Il suffit de bien se placer, positionner sa palette à ras la glace et avec Thornton comme passeur, on est pratiquement certain de marquer.  

Depuis son arrivée dans la LNH en 1997-98, avec ses 1400 points, le natif de London compte sur plus de 100 points d'avance sur le deuxième meilleur pointeur au cours de cette période (Jagr, 1283). Ses 1014 mentions d'aide le placent également au premier rang à ce chapitre depuis 1997-98, avec une avance de plus de 200 passes sur le deuxième (Henrik Sedin est à 786). 

Encore une fois, plongeons dans les chiffres. 1014 mentions d'aide sur 1400 points, ça représente 72 pour cent. Donc, 72 pour cent des points de « Jumbo Joe » sont des passes. Il a récolté ses 1400 points en 1458 rencontres, ce qui représente une moyenne de 0,96 point par match.

Le joueur de centre compte sur 10 saisons de plus de 50 mentions d'aide, dont huit saisons de plus de 60 passes et deux saisons de plus de 100 points. Thornton a d'ailleurs remporté le trophée Art Ross et le trophée Hart en 2006-07 avec 114 points.

En avantage numérique - une facette de jeu dont il raffole - Thornton joue également dans la cour des grands. Depuis 1997-98, aucun joueur n'a récolté plus de points que lui sur le jeu de puissance (503). Le deuxième sur cette liste est Nicklas Lidstrom, qui compte 443 points, soit 60 points de moins.

Vous doutez encore que Thornton est l'un des meilleurs passeurs de l'histoire de la LNH? Il est l'auteur des deux dernières saisons de plus de 90 mentions d'aide dans la LNH - 96 en 2005-06 et 92 en 2006-07. 

Puis, parmi les 20 meilleurs pointeurs de l'histoire du circuit, seul Adam Oates compte moins de buts que le joueur de centre canadien - 386 contre 341.

Il faut aussi mentionner que Thornton n'a jamais eu froid aux yeux, comme en témoignent ses 1172 minutes passées au cachot. Il aura donc amassé des points, tout en utilisant ses poings.

Le joueur de centre de 6 pieds 4 pouces n'a jamais hésité à venir à la défense de ses coéquipiers. Depuis 1997-98, lorsqu'on regarde les 50 meilleurs pointeurs du circuit, seul Shane Doan a amassé plus de minutes de punition que lui avec 1203. 

Une vedette internationale, aux portes du Temple de la renommée

Même s'il est passé très près en 2016-17 - alors que les Sharks se sont inclinés en six matchs en grande finale face aux Penguins de Pittsburgh - Joe Thornton n'a jamais mis la main sur la précieuse Coupe Stanley et ce sera probablement son principal objectif d'ici la fin de sa carrière.

Or, si jamais « Jumbo Joe » n'y parvient pas, n'ayez crainte, sa place au Temple de la renommée est pratiquement assurée, avec tout ce qu'il a accompli au cours de sa brillante carrière.

Outre ses succès dans la LNH, le Canadien a également brillé sur la scène internationale avec l'unifolié. Il a notamment remporté le Championnat du monde de hockey junior en 1997, la Coupe du monde de hockey à deux reprises (2004 et 2016) et la médaille d'or avec Équipe Canada aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

Même si on lui souhaite de tout cœur de remporter une Coupe Stanley d'ici la fin de carrière, Thornton peut se consoler en pensant aux Marcel Dionne, Adam Oates, Peter Stastny ou même Pavel Bure, qui n'ont jamais raflé les grands honneurs. 

Bref, quoi qu'il arrive, Joe Thornton restera toujours un grand parmi les grands.

En voir plus