Skip to main content

Une blessure à un bien mauvais moment pour Pavelski

L'attaquant des Stars, qui sera en mesure d'affronter les Canadiens, avait trouvé son rythme avec sa nouvelle équipe

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Si tout se passe comme ils l'espèrent, les Stars de Dallas auront droit au retour au jeu de Joe Pavelski, samedi soir contre les Canadiens de Montréal. La blessure dont souffre l'attaquant n'avait rien de grave, mais elle est arrivée à un bien mauvais moment.

Après avoir passé les 13 premières saisons de sa carrière avec les Sharks de San Jose, et être devenu leur capitaine en 2015-16, Pavelski a paraphé un contrat de trois ans avec les Stars à titre de joueur autonome sans compensation le 1er juillet dernier. Un changement majeur dans la carrière d'un athlète.

À LIRE AUSSI : CH : La glissade se poursuitSeguin se sent plus léger

Or, l'arrivée de Pavelski à Dallas ne s'est pas produite exactement comme il l'aurait aimé. Après avoir connu des campagnes de 64 points ou plus lors des six dernières saisons, la production offensive n'était pas au rendez-vous pour l'attaquant. À 35 ans, plusieurs s'inquiétaient de voir qu'après 50 matchs, il n'avait que 19 points au compteur.

L'entraîneur-chef Rick Bowness n'a pas cédé à la panique.

« Parfois, les entraîneurs doivent être un peu plus patients qu'ils l'auraient pensé, parce que c'est un ajustement qui est difficile à faire », a mentionné Bowness à propos de l'adaptation de Pavelski à Dallas après avoir passé autant d'années dans une autre organisation. « Au moins, on gagnait, et maintenant, on obtient une contribution offensive de sa part. »

La contribution de Pavelski était en effet en hausse, et de manière drastique, avant de se retrouver à l'infirmerie. Il était au cœur d'une séquence de cinq matchs consécutifs avec au moins un point (quatre buts, deux passes). Le moment n'était donc vraiment pas idéal pour être victime d'une blessure au haut du corps et rater des matchs contre les Hurricanes de la Caroline, mardi, et les Maple Leafs de Toronto, jeudi.

« C'est dommage, parce que tout commençait à tomber en place, a souligné Pavelski. Ça m'a pris un peu plus de temps, mais maintenant, j'espère que si je joue ce soir, je vais reprendre exactement là où j'ai laissé. »

La bonne nouvelle, c'est que les Stars ont été parfaits lors de son absence, avec deux gains. D'ailleurs, depuis le retour de la pause du temps des Fêtes, les Stars ont une fiche de 13-5-1, la quatrième meilleure de la LNH.

« Il aidait beaucoup le jeu de puissance et il contribuait de plus en plus en attaque », a mentionné Bowness à propos des quatre points obtenus en avantage numérique par Pavelski en autant de rencontres. « Les buts, les points, c'est plaisant, mais le plus important c'est qu'il commençait à être à l'aise ici et avec son jeu. Il nous a manqué lors des derniers matchs parce qu'il jouait bien et qu'il est un membre important de notre groupe de leaders. »

Son coéquipier Jason Dickinson, qui dispute une deuxième saison complète dans la LNH, a souligné les qualités de leadership de Pavelski auprès des jeunes, lui qui a majoritairement joué en compagnie de Roope Hintz et de Denis Gurianov, deux attaquants qui en sont eux aussi à leur deuxième campagne complète dans la LNH. 

« Tu vois à quel point il fait attention à tous les petits détails et comment il est méticuleux après 14 saisons. Il n'a pas ralenti, tous les petits détails sont importants pour lui et on peut vraiment apprendre de ça », a affirmé Dickinson.

Video: MIN@DAL: Pavelski ouvre la marque en A.N.

Après avoir évolué au sein de puissantes offensives à San Jose, Pavelski a dû développer une autre qualité à Dallas : la patience. C'est ce qui fait la force des Stars. Même si l'équipe est l'une des meilleures de la LNH depuis deux mois, elle n'a inscrit que 53 buts, au 24e rang de la LNH depuis le retour de la pause du temps des Fêtes. C'est son jeu défensif, le quatrième plus efficace du circuit durant cette période (47 buts accordés), qui est son pain et son beurre. 

« Quand je faisais partie de ces équipes (à San Jose), on était un groupe de gars qui voulaient jouer et gagner chaque soir, a souligné Pavelski. Il y avait une formule pour réussir à le faire. Ici, on doit trouver une formule différente pour gagner.

« Dans ce vestiaire, il y a du caractère et des gars qui aiment compétitionner et travailler pour trouver une manière de gagner, que ce soit quand on tire de l'arrière par un but ou quand on mène. Nous sommes une équipe patiente qui compétitionne et travaille dans les trois zones. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.