Skip to main content

Jeremy Roenick a fait passer son entraîneur Ron Wilson pour un prophète

LNH.com @NHL

SAN JOSE - Jeremy Roenick croyait que le texte-message de Ron Wilson était comme un de ces messages à l'intérieur des biscuits chinois converti à l'informatique.

L'entra îneur des Sharks de San José disait qu'il attendait de grandes choses de son vétéran pour le septième match de la série contre les Flames de Calgary. Roenick devait s'attendre à devenir un héros.

Et c'est en plein ce qui est arrivé, puisque Roenick a marqué les buts égalisateur et victorieux mardi soir lorsque les Sharks ont éliminé les Flames en les battant 5-3, grâce à quatre buts réussis en moins de neuf à la deuxième période, chassant au passage leur ancien gardien Miikka Kiprusoff pour la deuxième fois de la série après qu'il ait accordé quatre buts face à 30 lancers.

Roenick a ajouté deux mentions d'assistance pour égaler le record d'équipe de quatre points en séries éliminatoires.

Il est donc maintenant fort possible que le retour au jeu de ce vétéran souvent controversé après une semi-retraite dure plus qu'un an.

"Je ne suis pas revenu en pensant connaître une aussi bonne sensation, a déclaré Roenick, que Wilson avait fait reposer lors du match perdu 2-0 deux jours plus tôt à Calgary. Je ne m'attendais pas à me sentir aussi bien. Je ne veux pas dire que c'est une surprise de contribuer autant, mais c'est vraiment formidable.

"J'ai peut-être 38 ans, mais j'ai l'impression d'en avoir 19. On n'aime pas avoir une carrière comme la mienne et être laissé de côté pour un match qui aurait pu éliminer l'adversaire. C'était bien de pouvoir revenir et contribuer de la sorte."

Roenick avait déjà marqué quatre buts en six participations à un septième match. Après 18 saisons dans la Ligue nationale, il ne va pas fléchir sous la pression mais à ses derniers milles d'une carrière sans coupe Stanley, il n'a plus de temps à perdre.

Quant aux Sharks, ils ont atteint la deuxième ronde des séries une quatrième fois de suite et ils affronteront maintenant les Stars de Dallas.

"En réponse à tous ceux qui ont critiqué Joe (Thornton) ou Patty (Marleau) ou toute l'organisation, cette équipe a été aussi dominante qu'on puisse l'être lors d'un septième match, a déclaré Wilson après la rencontre. Notre équipe a joué son meilleur hockey quand on a eu le plus besoin."

Thornton, Joe Pavelski et Devin Setoguchi ont été les autres marqueurs des Sharks lors du match décisif.

La réplique des Flames est venue d'Owen Nolan, Jarome Iginla et Wayne Primeau.

En voir plus