Skip to main content

Jeff Petry à la rescousse dès mercredi?

Les Canadiens salueraient volontiers du renfort pour le match no 2 de la demi-finale contre les Golden Knights

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS - En séries éliminatoires, les vétérans le soulignent tout le temps : tout est affaire d'ajustements. Les équipes qui ont la plus grande capacité d'en faire d'un match à l'autre se donnent de meilleures chances d'allonger leur parcours.

À LIRE AUSSI : Boucher : « Ébranlé dans mes convictions »Le verre au tiers plein ou aux deux tiers vides?

Les Canadiens de Montréal sont donc retournés à leur planche à dessin, mardi. Ce sera intéressant de voir si les coups de crayon leur permettront d'embellir le portrait de la situation!

« La réplique que nous donnerons dès mercredi est ce qu'il y a de plus important, a affirmé le vétéran joueur de centre Eric Staal. Dans une série pouvant aller jusqu'à sept matchs, il faut toujours tenter de se racheter dans le match suivant. Nous formons un groupe coriace dans ces séries. Il faut revenir sur ce que nous faisons de mieux, tout en faisant des ajustements. »

Petry, trop tôt

En plus des ajustements, les Canadiens pourraient procéder à des changements ou encore accueillir volontiers du renfort pour le deuxième match de la demi-finale contre les Golden Knights de Vegas, mercredi (21h HE; TVAS, CBC, SN, NBCSN).

Le statut des défenseurs Jeff Petry et Jon Merrill ainsi que de l'attaquant Jake Evans continue d'être suivi sur une base quotidienne. Les trois ont de nouveau chaussé les patins, mardi. Petry, apparemment blessé à la main droite, a manié la rondelle et il a décoché des tirs des poignets. Evans, victime d'une commotion cérébrale le 2 juin, a patiné à fond de train.

« C'est trop tôt pour dire s'il y aura des changements », a affirmé l'entraîneur par intérim Dominique Ducharme, mardi. « Pour ce qui est des blessés, nous devrons possiblement patienter jusqu'à la période de réchauffement d'avant-match.

« Les trois prendront part auparavant à la séance matinale d'entraînement de l'équipe et nous verrons après. » 

Ce n'est rien contre les autres blessés, mais l'absence de Petry, qui s'est blessé dans le match no 3 de la série précédente face aux Jets de Winnipeg, a été la plus ressentie dans le premier duel contre les Golden Knights que le CH a perdu 4-1 au T-Mobile Arena.

« Jeff est un des bons défenseurs dans la LNH, un joueur important pour nous, a illustré Ducharme. Il patine, fait circuler la rondelle et il défend bien. »

Une bête féroce

Les Golden Knights de Vegas sont une bête différente des Maple Leafs de Toronto et des Jets, les deux premiers adversaires du Tricolore. Ils sont gros, rapides et talentueux. Ils n'ont pas de lacune évidente, avec de l'équilibre à revendre dans les quatre trios d'attaquants et les trois duos de défenseurs. Ajoutez à ça qu'ils misent sur un gardien élite au sommet de son art. On trouve difficilement une meilleure recette gagnante, du moins en théorie.

La chance n'a rien eu à voir dans le fait qu'ils ont trôné au sommet de la LNH, en compagnie de l'Avalanche du Colorado, pendant la majeure partie de la saison. Ils viennent de liquider l'Avalanche en signant quatre victoires consécutivement. Ils seront à la recherche d'un sixième gain en succession, mercredi.

« Ce serait bon de revoir Jeff contre une équipe rapide comme Vegas », a souligné le défenseur Ben Chiarot.

En l'absence de Petry lundi, Brett Kulak, Erik Gustafsson et Alexander Romanov ont fait de leur mieux, mais c'est encore insuffisant.

Pour ce qui est des ajustements, il y en a au moins un facile à opérer : la discipline. Les Canadiens ont créé en partie leur propre perte, lundi, en enfilant les pénalités entre la fin du premier vingt et le début du deuxième tiers.  

L'autre aspect à peaufiner, c'est le resserrement de la couverture sur les défenseurs des Golden Knights, très engagés à l'attaque. Pour Ducharme, ce n'est pas tant un problème. 

« Ç'a été un de ces matchs où nos adversaires ont réussi deux buts à la suite de mises au jeu perdues dans notre zone », a relevé le pilote recrue, en ne lançant pas la pierre aux deux jeunes joueurs de centre, Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi, qui les ont perdues.

Video: MTL@VGK, #1: Theodore marque d'un tir de la pointe

« Nick a montré un bon taux d'efficacité dans le premier match et Jesperi faisait bien avant de perdre la sienne, a-t-il avancé. Nous ne gagnerons pas toutes les mises au jeu. Il faut bien réagir quand nous les perdons. J'aimerais voir le niveau de compétitivité relever pour remporter les batailles 50-50 pour l'obtention de la rondelle. »

Les Canadiens avaient pourtant bien amorcé la soirée. La foule survoltée ne les a pas du tout désarçonnés. C'était quand même une première pour eux en 15 mois. 

« Les Golden Knights se nourrissent de l'énergie de leur bruyante foule. Ça leur a donné des ailes en deuxième période, a estimé Ducharme. C'est ça jouer à l'étranger. Nous avons bien fait ça depuis le début des séries. Nous savons davantage à quoi nous attendre pour le deuxième match. Nous espérons miser sur le soutien d'une plus grande foule qui nous donnerait de l'énergie, à notre retour à domicile. »

Chez les Canadiens, même si on réalise l'utopie de la chose, on ne fait pas de cachette qu'on souhaiterait jouer davantage à armes égales avec les quelque 18 000 partisans des Golden Knights, au Centre Bell. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.