Skip to main content

Jean Béliveau croit que le CH a raison d'attendre avant de nommer son capitaine

LNH.com @NHL

MONTREAL - Jean Béliveau a peut-être été le plus grand capitaine de l'histoire du Canadien de Montréal et il ne voit absolument aucun problème à ce que le club n'ait toujours pas décidé qui sera le prochain.

Le Canadien a fait le grand ménage au sein de son personnel cet été, laissant partir 10 agents libres, dont le capitaine des 10 dernières années, Saku Koivu, tout en accueillant sept nouveaux vétérans dans ses rangs.

L'équipe affiche actuellement un rendement de deux victoires et deux défaites en quatre matchs et terminera un voyage de cinq parties samedi, à Edmonton.

"Puisque nous comptons sur tant de nouveaux joueurs, il faut donner le temps à l'organisation de mieux les connaître, a déclaré Béliveau vendredi. Il n'y a rien de mal à commencer la saison avec trois adjoints.

"Même s'ils doivent attendre jusqu'à Noël. A ce moment, ils devraient savoir. Ce n'est pas seulement ce qu'ils font sur la glace, mais c'est aussi de la façon dont ils réagissent à différentes situations qui démontrent s'ils peuvent porter le 'C'."

Les nouveaux-venus Brian Gionta, Hal Gill et Mike Cammalleri agissent présentement en tant qu'adjoints. Andrei Markov portait le "A" avant de se blesser pour les quatre prochains mois.

Lafleur attend avant de juger

Guy Lafleur, la grande vedette du club au cours des années 1970, estime quant à lui que le temps nous dira si Bob Gainey, son ancien coéquipier, a eu raison de faire table rase au cours de l'été.

"Je pense qu'il a tout misé là-dessus, a-t-il indiqué. L'an dernier, c'était la dernière année de son plan quinquennal au cours duquel l'équipe n'a pas connu beaucoup de succès, alors je pense qu'il s'est dit: 'Cette année, j'essaie et on verra ce que ça donne'.

"La principale raison pour laquelle il a fait ça était peut-être pour changer l'atmosphère dans le vestiaire et pour tenter de créer un meilleur esprit d'équipe. Espérons qu'il s'en sortira sans trop d'égratignures. Mais c'est un gros changement. Peu d'équipes commencent une saison comme ça, où presque toute votre équipe est nouvelle."

En voir plus