Skip to main content

"Je vous aime", déclare George Gillett aux partisans du Canadien

LNH.com @NHL

MONTREAL - George Gillett, le propriétaire "sortant" du Canadien, s'est adressé au parquet et à la foule du Centre Bell, vendredi, tout juste avant le début du premier tour du repêchage.

Il s'est dit honoré que la LNH lui ait accordé le privilège d'être à la tête du Canadien pendant huit ans. Il a aussi remercié les autres clubs de la ligue d'avoir permis à la ville de Montréal d'être l'hôte du repêchage à l'occasion du 100e anniversaire du Tricolore.

Gillett s'est aussi dit "béni" que la famille Molson ait accepté d'assurer la relève à titre de propriétaire, soulignant que sa tradition familiale de 223 années viendra enrichir d'autant plus celle du Canadien.

L'Américain a terminé son discours avec une phrase en français, en levant les yeux vers les amateurs assis dans les balcons supérieurs: "Je vous aime".

Le sentiment était sans doute mutuel puisque Gillett a été chaleureusement, quoique birèvement, applaudi lorsqu'il a été invité au podium par Pierre Boivin, le président du Canadien.

-

Les amateurs des balcons supérieurs du Centre Bell ont fait sentir leur présence avant même le début de la séance.

Lors de la prise officielle des présences par E.J. McGuire, le directeur du dépistage central à la LNH, le Canadien a été chaudement applaudi. L'ovation a duré plusieurs secondes.

Les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto ont été vertement hués.

Puis, lors de l'entrée en scène du commissaire Gary Bettman, celui-ci a été accueilli par quelques huées, même s'il était flanqué de Henri Richard et Yvan Cournoyer.

-

Le recruteur Luc Gauthier, des Penguins de Pittsburgh, a pu célébrer la conquête de la Coupe Stanley, "mais pas trop", comme il l'a dit "parce que nous (le personnel de recrutement de l'équipe) étions en période intense de préparation en vue du repêchage", a-t-il ajouté.

"L'organisation nous a permis de vivre de beaux moments, a confié Gauthier. Mario (Lemieux, le copropriétaire) nous a invités à assister au septième match de la finale à Detroit. On nous avait aussi rappelé pour voir les troisième et quatrième matchs à Pittsburgh. ??'a été très apprécié de tous. On a fêté pendant quelques jours, avant de reprendre le boulot."

Gauthier, qui en est à sa première saison à Pittsburgh après avoir oeuvré chez les Predators de Nashville et l'Avalanche du Colorado, ne sait pas si son nom va faire partie des 40 que l'équipe peut faire graver sur la coupe.

"Ce n'est même pas une question qui m'a effleuré l'esprit, a-t-il répondu. Uniquement que d'avoir fait partie du groupe et d'avoir pu vivre l'événement est quelque chose que je n'oublierai pas de sitôt."

-

Le recruteur Mario Marois s'est pointé à la table des Hurricanes de la Caroline amoché après avoir effectué une vilaine chute en bicyclette dernièrement, dans la région de Québec.

"J'ai été chanceux, a mentionné l'ancien hockeyeur. Heureusement que je portais un casque protecteur. Il y avait dessus les traces d'une roue du vélo de la personne qui me suivait."

En voir plus