Skip to main content

Jaromir Jagr se prépare à dépasser Gordie Howe

Il a besoin d'un point pour devancer « M. Hockey » au troisième rang des pointeurs de l'histoire de la LNH

par LNH.com / LNH.com

Il est incroyable de penser qu'aux côtés de Gordie Howe sur le Mont Rushmore des hockeyeurs les plus prolifiques de l'histoire du hockey, on retrouvera à jamais un jeune homme effervescent nommé Jaromir Jagr.

L'ailier droit de 44 ans des Panthers de la Floride a rejoint « M. Hockey » lorsqu'il a récolté son 1850e point en carrière dans la LNH en amassant une mention d'aide à son 1611e match dans la ligue pour partager le troisième rang du classement des pointeurs de l'histoire de la LNH dans un revers de 3-2 contre l'Avalanche du Colorado jeudi. Jagr a rejoint Howe en ayant disputé 156 matchs de moins.

 

« Il faut simplement avoir du plaisir et travailler le plus fort possible, et ces statistiques vont venir, a confié Jagr au site Web des Panthers. C'est toujours plaisant de bien jouer. Il y a aussi beaucoup plus de pression. Lorsque l'on commence à bien jouer, les attentes grimpent, mais c'est ainsi que les choses doivent se passer. »

Jagr va amorcer le match de samedi contre les Coyotes de l'Arizona (21 h (HE); FS-F, FS-A) 37 points derrière Mark Messier et la deuxième place du classement des pointeurs de tous les temps. Jagr devra amasser en moyenne deux points par match au cours des 18 dernières rencontres de la saison régulière pour rattraper Messier, qui a amassé 1887 points en 1756 parties. Wayne Gretzky est le meneur de tous les temps avec 2857 points en 1487 rencontres.

Howe a disputé 1687 matchs avec les Red Wings de Detroit en plus des 80 qu'il a disputés en une saison avec les Whalers de Hartford (1979-80). Il a passé six saisons dans l'Association mondiale de hockey. Jagr a de son côté raté trois saisons de la LNH alors qu'il évoluait dans la Ligue continentale de hockey entre 2008 et 2011.

« Égaler Gordie Howe, c'est incroyable, a souligné le capitaine de l'Avalanche Gabriel Landeskog. Qu'il y soit parvenu malgré le fait qu'il ait passé trois ans en Russie, c'est phénoménal. Il est tellement imposant et fort. Je tiens à le féliciter. »

Jagr se trouve à 57 buts du plateau des 800, et à 58 d'égaler Howe (801 buts) au deuxième rang de l'histoire des buteurs. Il lui manque aussi 28 mentions d'aide pour rejoindre Paul Coffey (1135 mentions d'aide) au cinquième rang de tous les temps, et quatre buts en avantage numérique pour égaler Keith Tkachuk (212) au 12e rang de l'histoire.

Jagr est le meneur de tous les temps pour les buts gagnants (133). Phil Esposito occupe le deuxième rang avec 118 buts gagnants.

« J'ai toujours dit que si vous voulez être un bon joueur de hockey, vous devez connaître l'histoire du hockey, a mentionné Jagr. Il faut apprécier les joueurs qui étaient des vedettes avant que vous n'atteigniez cette ligue. J'ai eu la chance de rencontrer presque tous les joueurs qui font partie des 10 premiers pointeurs, et je les respecte beaucoup.

« J'ai joué avec certains d'entre eux, et j'ai affronté souvent certains autres. Pour d'autres, je les ai simplement rencontrés ou j'ai regardé leurs faits saillants, comme Gordie ou Phil Esposito. Je n'ai pas eu la chance d'affronter ces joueurs, mais je les ai regardés jouer, et il faut les respecter, et connaître leur histoire pour être un bon joueur. »

Jagr, qui a amassé quatre buts et trois passes à ses sept dernières parties, est le meneur des Panthers avec 48 points (21 buts, 27 passes) en 61 matchs. Il joue un rôle important alors que les Panthers se battent pour la première place de la section Atlantique de l'Association de l'Est, et qu'ils tentent de s'assurer d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième fois seulement en 15 saisons.

En plus de connaître du succès sur la feuille de pointage, Jagr s'est attiré le respect de partout dans la ligue en raison de son éthique de travail et de sa condition physique incroyables qui lui permettent de demeurer une menace constante dans une ligue qui s'est rajeunie beaucoup au cours des dernières années.

« Lorsque nous accordons aux joueurs une journée de congé, il hausse les épaules et saute sur la glace, a admis l'entraîneur des Panthers Gerard Gallant. Il fait ce qu'il veut, et c'est ainsi que ça doit se passer. Il a 44 ans, il sait ce qui fait de lui un bon joueur de hockey, il sait comment se préparer pour un match, et c'est ce qu'il fait. Ça fonctionne pour lui depuis longtemps. En tant qu'entraîneur, nous nous inquiétons de le voir se fatiguer, et de son côté il se concentre sur sa préparation en vue des matchs.

« On dirait qu'il brise un record tous les deux matchs. C'est excellent pour notre organisation et nos jeunes joueurs. »

 

En voir plus