Skip to main content

Jake Guentzel marque encore le but gagnant dans le match no 2

Le parcours magique de l'attaquant des Penguins se poursuit en Finale de la Coupe Stanley, lui qui a établi un record pour une recrue américaine

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH - L'attaquant Jake Guentzel a regardé les Penguins de Pittsburgh vaincre les Sharks de San Jose pour remporter la Coupe Stanley 2016. Il a rapidement transféré son attention sur le camp d'entraînement à l'automne.
 
« L'an dernier, il était assis sur le divan », a raconté Mike Guentzel, le père de Jake et un entraîneur associé de l'équipe de hockey de l'Université du Minnesota. « Il disait : "Wow, ils viennent de gagner la Coupe, ce sera difficile de percer l'alignement". »

 

Un an plus tard, les Penguins se trouvent à deux gains d'une autre conquête de la Coupe Stanley après une victoire de 4-1 contre les Predators de Nashville dans le match no 2 de la Finale de la Coupe Stanley 2017 au PPG Paints Arena mercredi.

Cette année, toutefois, Guentzel a joué un rôle très important. 

Guentzel, âgé de 22 ans, a marqué deux fois, incluant le but gagnant, pour aider les Penguins à prendre les devants 2-0 dans cette série quatre de sept. Il a également marqué le but gagnant dans le match no 1 lundi.

Ses cinq buts gagnants depuis le début du tournoi printanier représentent un record de la LNH pour une recrue. Il a récolté 19 points (12 buts, sept passes) en 21 matchs.

Le record pour le plus grand nombre de buts par une recrue en séries éliminatoires est détenu par Dino Ciccarelli depuis 1981, alors qu'il avait inscrit 14 filets avec les North Stars du Minnesota. Guentzel a devancé Jeremy Roenick (11 avec les Blackhawks de Chicago en 1990) et Brad Marchand (11 avec les Bruins de Boston en 2011) mercredi, et il a aussi battu le record de Roenick pour le plus grand nombre de buts par une recrue née aux États-Unis en séries éliminatoires.

« C'est fou, a admis Guentzel. Il est difficile de décrire ce que je ressens avec des mots. »

Ses coéquipiers, l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan et son père ont trouvé les mots pour lui. Guentzel a trouvé la plus petite des ouvertures lorsqu'il a glissé la rondelle sous le bras du gardien des Predators Pekka Rinne à 16:36 de la première période pour créer l'égalité 1-1. Son deuxième but, le but gagnant, a été réussi après 10 secondes de jeu au troisième tiers.

Le deuxième du match de Guentzel a été le deuxième plus rapide de l'histoire pour commencer une période en Finale de la Coupe Stanley. L'attaquant des Canadiens de Montréal Brian Skrudland a touché la cible après neuf secondes en prolongation du match no 2 contre les Flames de Calgary en 1986.

« Il est fantastique, a mentionné l'attaquant des Penguins Evgeni Malkin. Dans certains matchs, il est discret, vous ne le voyez pas, mais au bon moment, il est là. Il est un excellent tireur. Il est très intelligent. Il obtient d'excellentes occasions de marquer. S'il obtient une petite chance, il va marquer. »

Guentzel n'avait pas touché la cible à ses huit derniers matchs avant d'amorcer la Finale de la Coupe Stanley. Il se demandait s'il n'allait pas être laissé de côté pour le match no 1.

Moins d'une semaine plus tard, le nom de Guentzel fait partie des conversations entourant l'attribution du trophée Conn Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires.

Le match no 3 sera disputé au Bridgestone Arena samedi (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC, SN).

« C'est simplement magique. Je ne sais pas quoi vous dire, a déclaré Mike Guentzel. Nous espérions que Jake puisse prendre part à 5 ou 10 matchs cette année. Il a été rappelé et a marqué dès sa première présence. Il a marqué à son premier match en séries dans la LNH. Il a marqué à son premier match en Finale de la Coupe Stanley.
 
« Vous ne pouvez prévoir cela. Vous n'y pensez même pas dans vos rêves les plus fous. Je suis heureux pour Jake. Il y a quelques jours, il s'inquiétait de ne pas être de la formation. Il a maintenant marqué 12 buts en séries éliminatoires de la LNH. Vous vous promenez sur Twitter, et vous voyez qu'il a battu tel et tel record. »

La beauté du jeu de Guentzel, c'est qu'il peut marquer de plusieurs manières. Il a marqué en évoluant aux côtés du centre des Penguins Sidney Crosby, et il a marqué sans lui. Parfois même au cours du même match.

« Lorsque les jeux se présentent, ses instincts prennent le dessus, a expliqué Sullivan. Il est un jeune joueur très talentueux. »

Sullivan a indiqué qu'ils avaient apporté des ajustements, soulignant qu'il s'agissait du premier long parcours de Guentzel en séries.

« Nous avons simplement pensé qu'en réduisant son temps de jeu, il allait être plus productif sur la glace, a évoqué Sullivan. Je crois que cela lui a en quelque sorte donné un deuxième souffle. Il a retrouvé ses jambes. Je pense que sa confiance aussi est revenue. »

En voir plus