Skip to main content

Jagr ne s'attendait pas à avoir autant de difficulté à trouver une équipe

Le deuxième pointeur de l'histoire de la ligue est toujours joueur autonome

par Michael Langr / Correspondant LNH.com

BRNO, République tchèque - Jaromir Jagr a admis mercredi qu'il ne s'attendait pas à ce que ce soit aussi difficile de s'entendre avec une équipe de la LNH au cours de la saison morte.

« Les négociations les plus sérieuses que j'ai eues se sont déroulées avec Kladno. C'est parce que Kladno mise sur un propriétaire intelligent qui sait ce qu'il veut », a blagué Jagr, qui détient cette équipe de deuxième division en République tchèque. « Non, vraiment, je ne sais pas ce qui se passe. Je laisse cela entre les mains de mon agent [Petr Svoboda]. Il y a quelques équipes [de la LNH] qui ont fait part de leur intérêt, mais rien de précis encore. »

Jagr, âgé de 45 ans, a récolté 46 points (16 buts, 30 passes) en 82 matchs avec les Panthers de la Floride la saison dernière, sa 23e dans la LNH. Les Panthers ont indiqué le 1er juillet qu'ils n'allaient pas lui offrir de nouveau contrat.

Les 1914 points de Jagr représentent le deuxième plus haut total de l'histoire de la ligue derrière Wayne Gretzky (2857), et avec 1711 matchs dans la LNH, il ne lui en manque que 56 pour surpasser Gordie Howe au premier rang de l'histoire.

« Je ne pense pas au nombre total de matchs que j'ai joués dans la LNH », a affirmé Jagr après un match amical pour souligner la retraite d'un autre attaquant tchèque, Martin Havlat. « Il est vrai que lorsque je suis revenu dans la LNH (en 2011), je me suis dit que j'aimerais atteindre le plateau des 2000 points [dans la LNH]. Mais j'en suis encore loin. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit si difficile d'obtenir un emploi dans la LNH cette année. »

Avec 765 buts dans la LNH, Jagr accuse un retard de 36 filets sur Howe au deuxième rang derrière Gretzky (894). 

« J'imagine qu'il me faudrait jouer pendant deux autres saisons (pour rattraper Howe) », a-t-il dit.

Six semaines après être devenu joueur autonome sans compensation, Jagr ne sait pas s'il va disputer son prochain match avec Kladno, dans la Ligue continentale de hockey (KHL) ou dans la LNH.

Jagr a indiqué que s'il demeurait en République tchèque, il allait évoluer pour Kladno, et non dans l'Extraliga, la meilleure ligue professionnelle du pays, puisque cela lui laisserait l'option de s'entendre avec une équipe de la LNH au cours de la saison.

« Cela représenterait l'avantage de jouer pour Kladno. Non seulement je jouerais à la maison, mais je pourrais également retourner dans la LNH si la chance se présentait. Disons qu'une équipe est décimée par les blessures et a besoin d'aide, je pourrais donc faire mes bagages le lendemain et y aller. Si je joue en Extraliga, je n'aurais pas cette option à moins que la saison de la ligue tchèque soit terminée. »

Jagr continue d'espérer qu'il va s'entendre avec une équipe de la LNH, mais seulement si la situation lui convient.

« Le plus important pour moi est qu'une équipe ait un intérêt sérieux, car plus l'intérêt est sérieux, plus grande seront les chances que j'obtienne un rôle important avec l'équipe, a-t-il souligné. Ce sera ensuite à moi de profiter au maximum de cette chance. En ce moment, je dois me tenir prêt au cas où une occasion se présente. C'est la seule chose à laquelle je dois penser, et me concentrer sur autre chose ne serait pas logique. »

Bien qu'il souhaiterait jouer un rôle important s'il devait revenir pour une 24e saison dans la LNH, Jagr, qui a été un joueur de premier trio presque toute sa carrière, affirme qu'il ne s'attarde pas à l'utilisation qu'une équipe ferait de lui.

« Je sais très bien que je ne suis pas le même joueur qu'il y a 10 ou 15 ans, alors que j'étais capable de gagner des matchs à moi seul, a-t-il reconnu. Ce sera à l'entraîneur de déterminer comment il souhaiterait m'utiliser. Cela pourrait même être mieux pour moi de jouer sur le deuxième ou troisième trio, car j'affronterais probablement des joueurs et des défenseurs de moindre qualité. Je n'ai pas eu de chance tout au long de ma carrière, j'ai toujours affronté les meilleurs défenseurs adverses. Même en Floride, j'ai toujours affronté les meilleurs, ce qui rend toujours les choses très difficiles. »

Lorsque Jagr se préparait à jouer dans la KHL entre 2008 et 2011, son programme d'entraînement au cours de la saison morte était différent de celui qu'il suivait pour se préparer pour la LNH. Il a perdu du poids et tentait de se concentrer sur son coup de patin et sa vitesse plus que sur sa force. Après s'être entendu avec les Flyers de Philadelphie à titre de joueur autonome le 1er juillet 2011, il est revenu vers un programme d'entraînement plus adapté au style de jeu physique de l'Amérique du Nord.

Avec un avenir incertain, Jagr a admis qu'il avait été plus difficile pour lui de se préparer en vue de la prochaine saison.

« Ce n'est pas que cela changerait grand-chose à mes entraînements. Il y aurait certains changements, mais c'est un peu moins plaisant, surtout parce que je ne sais pas où je vais aboutir, a-t-il déclaré. Le plus important est le désir et la volonté. Mais dans cette situation, c'est un peu bizarre de ne pas savoir ce qui va se produire, et quand ma saison va commencer, puisque la saison en Europe commence un mois plus tôt (que celle de la LNH). »

En voir plus