Skip to main content

Jacques Martin prend la relève temporairement à Pittsburgh

L'entraîneur remplacera Mike Sullivan, en deuil de son père

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

L'entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh Mike Sullivan ne supervisera pas les activités des Penguins de Pittsburgh lors des prochains jours. Il est en deuil de son père, George, qui est décédé samedi. Son adjoint, Jacques Martin, assurera la relève.

L'organisation était au fait de l'état de santé de George Sullivan, qui est décédé à 81 ans, si bien qu'une possible absence de son fils durant le camp d'entraînement avait été planifiée, a expliqué Martin aux journalistes de Pittsburgh après l'entraînement des Penguins, dimanche.

« Nous avons une bonne équipe d'entraîneurs et tout avait été prévu. »

Le paternel de la famille Sullivan était d'ailleurs un régulier dans l'entourage des Penguins dans les dernières années.

« Nous avons souvent rencontré M. Sullivan, a raconté l'entraîneur adjoint Mark Recchi. Il adorait le fait d'avoir été avec nous lors des deux dernières conquêtes de la Coupe Stanley.

Martin n'en sera pas à son premier rodéo derrière le banc d'une équipe, loin de là. Il a été à la barre des Blues de St. Louis (1986-1988), des Sénateurs d'Ottawa (1996-2004), des Panthers de la Floride (2005-2008), des Canadiens de Montréal (2009-2011). Depuis 2013, il est adjoint chez les Penguins, tout d'abord sous les ordres de Dan Bylsma puis de Mike Johnston et finalement de Sullivan depuis 2015.

« Jacques, c'est Monsieur Organisé. Il est plus à son affaire que n'importe qui, a lancé Recchi. On va être en mesure de s'occuper de l'équipe jusqu'à ce que [Sullivan] soit de retour. »

Aucune date n'a été avancée quant au possible retour de Sullivan. Les Penguins amorcent leur saison mardi en visitant les Sabres de Buffalo, puis l'équipe se déplacera à Detroit le lendemain pour affronter les Red Wings.

« Il y a deux ans, c'était la Coupe du monde de hockey et Mike était un des entraîneurs pour l'équipe des États-Unis. Il avait raté le début du camp d'entraînement. Tout s'était passé comme prévu », a rappelé Martin.

Des joueurs amochés

Le camp d'entraînement ne s'est pas amorcé en même temps pour tout le monde à Pittsburgh. Les attaquants Derick Brassard et Riley Sheahan sont sur les lignes de côtés, ennuyés respectivement par un virus et par une blessure au bas du corps. Martin estime qu'ils pourraient être de retour prochainement.

« Derick a patiné en solo ce matin, donc c'est un bon signe. Je sais aussi que Riley se sent mieux. Les deux se dirigent dans la bonne direction et leur condition s'améliore. »

À LIRE : Letang en grande forme | Un besoin de regagner la Coupe Stanley

Puis, il y a Evgeni Malkin. Le meilleur marqueur de l'équipe l'an dernier n'est pas officiellement blessé, mais le camp d'entraînement lui a procuré son lot de douleurs jusqu'à présent. À deux reprises, il a été frappé au visage par un bâton. Samedi, il est reparti de l'entraînement avec deux dents en moins.

« Il y a beaucoup de jeunes et ils jouent avec intensité, c'est ce qui fait que j'ai reçu quelques bâtons élevés au visage, a expliqué l'attaquant russe. C'est le fun d'être ici et j'ai hâte d'amorcer la saison. »

Le problème, c'est que celui qui l'a atteint au visage samedi est Matt Cullen. À 41 ans, l'attaquant n'a rien d'un jeunot. 

« Oui, mais il est encore jeune, a lancé du tac au tac Malkin. Il m'a brisé deux dents, mais c'était réparé au bout d'une heure parce que ce n'était déjà pas de vraies dents. C'est ça le hockey. Il s'est excusé. On reste de bons amis, une malchance, ça arrive. 

« C'est difficile de jouer contre lui. À notre dernière partie, ils l'ont emporté 1-0 et ils ont dominé. On est chanceux de l'avoir à nos côtés, ça va donner de la confiance aux jeunes et du leadership dans la chambre. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.