Skip to main content

Jacques Martin fera payer les fautifs... quand les blessés seront de retour

LNH.com @NHL

MONTREAL - C'est devenu une vieille rengaine, mais l'indiscipline des joueurs du Canadien a encore coûté cher, lundi, face aux Sabres. Ca ne pouvait être plus évident, cette fois, alors que les visiteurs ont profité d'un avantage de deux joueurs en fin de troisième période alors que le score était égal.

"On continue d'accorder plus de désavantages numériques qu'on obtient de jeux de puissance, a souligné Tomas Plekanec. Je ne sais pas si ce sont les arbitres qui sont sévères à notre endroit ou si nous devons être plus intelligents. Au bout du compte, il n'y a pas d'excuses, c'est à nous de faire preuve de plus d'intelligence."

Fidèle à ses habitudes, Michael Cammalleri n'a pas mâché ses mots après la défaite des siens.

"On ne peut pas dire que ce sont les arbitres, ça fait six matchs qu'on écope de trop de punitions", a lancé le petit attaquant.

Effectivement: le Canadien a accordé 37 avantages numériques à l'adversaire à ses six plus récentes sorties. Une statistique que Jacques Martin entend corriger... lorsque les Andrei Markov et Brian Gionta seront de retour au jeu. Pour l'instant, a reconnu l'entraîneur du Canadien, l'équipe n'a pas assez de profondeur pour qu'il puisse punir les récidivistes. Il aimerait bien passer son message aux joueurs qui se retrouvent au cachot plus souvent qu'à leur tour, mais en ce moment il ne peut se permettre de les confiner au banc en cours de match.

"On a 12 avants et six défenseurs, un total de 20 joueurs en santé, a souligné Martin. On a joué le match à 11 avants, c'était difficile pour moi de 'couper' le banc davantage. Mais on a des joueurs qui vont revenir éventuellement."

AK-46 tonne encore

Malgré la défaite, le match de lundi réservait une bonne nouvelle aux partisans du Canadien puisque Andrei Kostitsyn a ajouté deux autres buts à sa fiche. Il s'agissait de son deuxième doublé en autant de rencontres.

"Je me sens plus confiant sur patins et je patine davantage vers le filet. Mais j'ai aussi profité de bons jeux de Tomas, et le trio au grand complet va bien", a souligné Andrei K., en parlant de son vieux complice Plekanec, mais aussi de son nouvel allié Cammalleri.

"La complicité s'installe de plus en plus dans notre trio, surtout avec (Cammalleri), a indiqué Plekanec. On s'amuse ensemble et ça s'améliore de match en match."

Kostitsyn avait également connu un lent départ, la saison dernière, avant de connaître une bonne séquence à peu près au même stade de la campagne.

"C'est difficile quand on connaît un lent début de saison, a souligné Plekanec. Ca rend les choses plus difficiles au niveau de la confiance."

Plekanec a quant à lui continué de confirmer que son retour à la forme n'est pas un feu de paille. Le meilleur pointeur du Tricolore a connu un autre match solide. Outre ses deux mentions d'aide, il a passé 22 minutes et sept secondes sur la patinoire, le total le plus élevé chez les attaquants du Canadien, lundi.

"Je me sens en pleine forme, a dit l'attaquant tchèque. Ca aide beaucoup quand on se retrouve aussi souvent sur la glace."

En voir plus