Skip to main content

Jack Nicklaus inspire le Tricolore

Carey Price a été ébahi de rencontrer son idole

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Jack Nicklaus rencontre le CH

Jack Nicklaus annonce la formation partante

La légende du golf Jack Nicklaus annonce la formation partante aux joueurs des Canadiens dans le vestiaire, mardi

  • 01:40 •

MONTRÉAL - Michel Therrien ne savait pas qu'il a un ami en commun avec Jack Nicklaus. L'entraîneur des Canadiens est donc tombé des nues quand son ami l'a contacté en début d'après-midi afin de lui annoncer que le légendaire golfeur assisterait au match contre les Bruins de Boston et de lui demander s'il était possible qu'il puisse effectuer une visite privée du Centre Bell.

« Quand j'ai reçu l'appel, je me suis dit "tabaslak", a relaté Therrien. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je ne savais pas que j'avais un ami qui avait Jack Nicklaus dans son cercle d'amis. J'ai pensé à un scénario et je me suis dit que ce serait intéressant qu'il s'adresse aux joueurs avant le match.

« Quand il est entré dans le vestiaire, plusieurs d'entre eux n'ont pas réalisé sur le coup que c'était Jack Nicklaus », a-t-il fait remarquer.

Le gardien Carey Price a cru pendant un moment qu'il avait la berlue.

« J'étais assis en train d'enfiler mon équipement et quand j'ai levé les yeux je l'ai vu qui était là trois pieds devant moi. Je ne pouvais pas le croire. J'étais sans voix. Ça arrive rarement que je sois ébahi de la sorte devant quelqu'un. »

L'idée derrière l'initiative de Therrien était que Nicklaus dévoile aux joueurs l'identité de l'alignement de départ. À sa première présence dans un vestiaire de hockey, l'Américain âgé de 76 ans a fait bien plus que ça. Il a livré un message inspirant à l'équipe.

« Il a parlé de préparation. J'ai pu discuter quelque peu avec lui, ç'a été très particulier, a raconté Therrien. Il a été extraordinaire et d'une grande simplicité. Les légendes sont des personnes simples. Ç'a été un beau moment. »

Nicklaus s'est même permis une pointe d'humour en soulignant qu'il était natif de Columbus, la ville où le CH a subi une dégelée de 10-0 vendredi dernier face aux Blue Jackets.

Price a retenu qu'il a dit qu'il a toujours tenté de jouer en restant à l'intérieur de ses limites, de son potentiel.

« Il a aussi dit qu'il a travaillé fort pour arriver au sommet de son art. Ç'a été un discours très motivant », a renchéri le gardien vedette.

Quand on a suggéré à Therrien que ses exploits au golf n'avaient rien à envier à Nicklaus, l'entraîneur a répondu avec le sourire: « Nous n'avons pas parlé de golf ».

 

En voir plus